Motorsport

Ningbo, Course 2 : Michelisz s’impose et prend la tête du championnat

La course à grille inversée a été animée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

15 septembre 2019 - 10:49
Ningbo, Course 2 : Michelisz s'impose et

Norbert Michelisz a remporté une victoire spectaculaire lors de la Course 2 à grille inversée à la WTCR Race of China et s’empare ainsi de la tête du classement général en WTCR, après une course pleine d’incidents au Ningbo International Speedpark.

Une série d’incidents au premier tour a vu le leader du championnat, Esteban Guerrieri, se retrouver dans le mur, tandis que Michelisz a remporté sa bataille pour la victoire face à Andy Priaulx, qui s’élançait de la Pole Position. Le Hongrois devance désormais Guerrieri de 16 points dans la course au titre WTCR.

Alors que Priaulx et Michelisz menaient au départ, six pilotes ont été contraints à l’abandon lors d’un premier tour chaotique. Parmi eux, Benjamin Leuchter (SLR Volkswagen), Augusto Farfus (BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team) et Tiago Monteiro. Mais il y avait surtout Guerrieri, qui a percuté le mur après avoir été envoyé en tête-à-queue, tandis que l’Alfa Romeo de Ma Qing Hua s’est retrouvée avec une suspension brisée suite à un gros contact. Frédéric Vervisch a également dû jeter l’éponge, trahi par sa boîte de vitesses.

Une longue neutralisation par le Safety Car a été requise, durant laquelle la bruine a rendu la suite des événements encore plus incertaine. Une fois que la course a repris ses droits au sixième tour, les batailles se sont multipliées dans le peloton jusqu’au drapeau à damier.

Il est rapidement apparu que rester premier allait être difficile pour Priaulx, qui subissait la pression de Michelisz, dont les arrières étaient assurés par Gabriele Tarquini, son coéquipier chez Hyundai. Priaulx s’est accroché à la tête de la course au volant de sa Lynk & Co alors que Michelisz tentait tout pour passer, ce jusqu’au 12e tour, lorsque le triple champion WTCC a subi une crevaison à l’avant droit. Cela l’a contraint à freiner tôt et Michelisz l’a violemment percuté par l’arrière, ce qui a lourdement endommagé la Hyundai.

Tarquini était désormais en tête, mais dans l’intérêt des espoirs de titre de Michelisz, il n’a pas tardé à laisser passer son coéquipier. Le Hongrois a pris soin de sa voiture endommagée jusqu’à l’arrivée, rejoint par Tarquini sur le podium.

Un accrochage entre Nicky Catsburg et Daniel Haglöf (PWR Racing) a décidé de la dernière marche du podium dans l’avant-dernier tour : cela a permis à Yvan Muller, vainqueur de la Course 1 pour Lynk & Co, de s’emparer de la troisième place depuis la dixième position sur la grille, devant son coéquipier Thed Björk. Haglöf a sauvé le cinquième rang devant Attila Tassi, Rob Huff et Catsburg.

Plus loin dans le peloton, c’était également très animé, et Tom Coronel a marqué de gros points avec la neuvième place, suivi par Kevin Ceccon. Jean-Karl Vernay, Mehdi Bennani, Johan Kristoffersson, Gordon Shedden et Yann Ehrlacher complétaient le top 15. Niels Langeveld n’a pas pris le départ, victime d’un problème de boîte de vitesses.

Michelisz a critiqué la défense de Priaulx après la course, mais n’était pas au courant de sa crevaison. “Je suis à moitié content,” a déclaré le vainqueur. “Je suis content de la victoire, mais j’ai de gros dégâts ; j’espère donc que l’équipe pourra réparer la voiture pour la Course 3. »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less