Motorsport

Comment empêcher la surchauffe de sa voiture ?

Recherche

Par Olivier Ferret

1er juillet 2021 - 15:06
Comment empêcher la surchauffe de sa (...)

Tout véhicule produit une certaine quantité de chaleur lors de son fonctionnement, qui peut causer la surchauffe du moteur et ainsi multiples problèmes, d’une mauvaise performance jusqu’à sa défaillance. C’est pourquoi le bon fonctionnement du système de refroidissement est crucial pour conserver le moteur à une température de fonctionnement optimale lorsqu’il tourne. Il doit ainsi constamment mesurer la température du moteur et la réguler de manière adéquate. Pour remplir ce rôle, le système de refroidissement dépend de deux éléments principaux : le liquide de refroidissement, et le capteur de température. Ensemble, ces composants déterminent la température du moteur à tout moment et la contrôlent pour éviter la surchauffe du moteur. Leur défaillance a un impact direct sur le moteur, c’est pourquoi il faut les contrôler et les conserver en bon état de fonctionnement.

Système de refroidissement

Le bon fonctionnement du système de refroidissement dépend largement du liquide de refroidissement. Ce fluide, aussi appelé antigel, sert à évacuer la chaleur en provenance des pièces du moteur, pour éviter sa surchauffe. De plus, il ne doit pas geler à basse température ambiante, afin d’assurer un fonctionnement du moteur en toutes conditions climatiques. Le fonctionnement du système de refroidissement est le suivant :
Le liquide de refroidissement circule à travers des conduites autour du moteur grâce à la pompe à eau.
Il est ensuite refroidi par le radiateur et le ventilateur
Enfin, le liquide refroidi circule à nouveau dans le système de refroidissement.

Problèmes de surchauffe liés à l’antigel

Liquide de refroidissement trop âgé ou contaminé : comme la plupart des éléments automobiles, l’antigel a une durée de service limitée, généralement d’environ 5 ans ou 250 000 km. Un liquide de refroidissement trop vieux perd en efficacité et s’encrasse à cause des débris formés par l’usure des joints et par la rouille, ce qui peut entraîner la surchauffe du moteur. Il est donc impératif de le remplacer dans les temps voulus, en purgeant le système pour assurer sa propreté, car celui-ci s’encrasse également avec le temps.
Baisse du niveau du liquide : le niveau peut être contrôlé dans le vase d’expansion. Si le système est pauvre en antigel, la chaleur peut mener à l’ébullition du liquide présent et ainsi causer la surchauffe du moteur. Dans ce cas, il suffit de refaire le plein d’antigel pour rétablir un bon fonctionnement du moteur.
Fuites : le fluide passe par des conduites tout autour du moteur, comme par exemple la culasse. Une fuite au niveau du joint de culasse (qui assure le lien entre le bloc moteur et la culasse, dans lesquels le liquide circule), est une cause courante de la surchauffe du moteur. Une mauvaise étanchéité du joint nécessite généralement son remplacement, qui s’effectue chez un spécialiste.

Capteur de température

Le capteur de température installé dans le circuit de refroidissement mesure constamment la température du liquide de refroidissement. Cette sonde est reliée à l’unité de contrôle moteur (UCM), qui y envoie un voltage régulier. La température affecte la résistance du capteur, permettant ainsi de déterminer les changements de température au sein du système. Ces informations sont reçues par l’UCM, qui calcule ensuite la température du liquide de refroidissement. Cette dernière est indiquée sur le tableau de bord. Elle est régulée par la quantité d’injection de carburant, son mélange avec l’air avant injection, et l’activité (ou l’arrêt) du ventilateur de refroidissement, selon les besoins du moteur.

Pannes

Un capteur de température en panne peut être la source d’une surchauffe du moteur. En effet, sans les données transmises par cette sonde, l’UCM ne peut pas contrôler le refroidissement du liquide antigel, ni la quantité de carburant nécessaire pour une combustion idéale. Il est ainsi important de savoir reconnaître les symptômes d’une sonde de température du circuit de refroidissement en panne, afin de procéder à son contrôle et à sa réparation avant que de plus graves problèmes ne surviennent. Les symptômes de dysfonctionnement les plus courants sont :
 Moteur en surchauffe : indiqué par la jauge de température moteur sur le tableau de bord. La température doit être entre 88 et 90 ºC en moyenne une fois le moteur chaud.
 Lecture de température du moteur instable : la jauge fluctue
 Voyant moteur sur le tableau de bord allumé
 Mauvaises performances du moteur
 Consommation de carburant accrue

Si vous soupçonnez que le capteur de température de votre véhicule est défectueux, commencez par effectuer une inspection visuelle pour trouver des signes d’usure des connecteurs et joints, qui s’abîment et se fissurent avec le temps et les changements de température. Le capteur est un élément qui peut facilement être remplacé par soi-même. En cas de doute sur la source de la panne ou la procédure à suivre, rendez-vous dans un garage pour faire réparer votre moteur avant que de problèmes plus graves et coûteux ne se développent.

Informations tirées des sources :
https://www.piecesauto24.com/antigel

https://www.holtsauto.com/prestonefr/actualites/quest-ce-quun-capteur-de-temperature-dans-le-systeme-de-refroidissement/

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less