Motorsport

Colton Herta devient le plus jeune vainqueur en IndyCar à Austin

Pour sa troisième course dans la discipline

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 mars 2019 - 00:01
Colton Herta devient le plus jeune (...)

Colton Herta a remporté la manche d’IndyCar disputée sur le Circuit of the Americas, à Austin, la piste qu’utilise la Formule 1 pour organiser le Grand Prix des Etats-Unis. Le pilote de l’équipe Harding Steinbrenner Racing, qui dispute sa deuxième saison complète dans la discipline.

Herta a remporté sa première course en IndyCar pour ce qui était sa troisième participation dans la discipline. Âgé de 18 ans et 11 mois, il devient le plus jeune vainqueur de l’histoire de l’IndyCar, et remporte ce succès plus de 13 ans après le dernier succès de son père, Bryan Herta, dans le championnat.

En lice pour un bon résultat depuis le départ de la course, qu’il avait pris depuis la deuxième ligne de la grille de départ, Herta a vu ses chances augmenter drastiquement lorsqu’à 17 tours de l’arrivée, James Hinchcliffe et Felix Rosenqvist se sont accrochés. La monoplace du Chip Ganassi Racing de ce dernier est allée percuter les rails et a nécessité l’intervention de la safety car.

Hinchcliffe, pour sa part, a été victime d’une crevaison suite à cet incident. Les trois leaders du moment, Will Power, Alexander Rossi et Scott Dixon, ont été contraints de s’arrêter à ce moment-là, tandis que Herta s’était déjà arrêté, ce qui lui a permis d’hériter de la tête de course.

Pour Power, leader inamovible depuis le départ, cet arrêt a été fatal puisqu’une casse a eu lieu sur sa monoplace, mettant un terme à sa course. La période de voiture de sécurité s’est prolongée plusieurs tours, ne laissant que 11 boucles à parcourir à celui qui avait alors hérité de la tête de course.

Un nouveau départ maîtrisé face à Josef Newgarden et Ryan Hunter-Reay lui a permis de se mettre à l’abri face aux deux hommes, pour ensuite se construire une petite avance qu’il n’allait plus lâcher jusqu’à l’arrivée.

Il devance donc Newgarden et Hunter-Reay pour composer un podium 100 % américain, et c’est même un de leur compatriotes qui a terminé quatrième, Graham Rahal, après avoir échoué dans ses tentatives de voler la dernière place sur le podium.

Sébastien Bourdais termine cinquième de la course malgré un départ en fond de grille, au terme d’une course d’attaque qui lui a été permise en se décalant de la stratégie du peloton. Marco Andretti a franchi la ligne en sixième place devant Takuma Sato.

Huitième à l’arrivée, Pato O’Ward a impressionné pour sa deuxième course en IndyCar, pour le compte de Carlin. Le Mexicain aurait dû piloter chez Harding avec Herta mais a été mis de côté pour raisons financières. Repêché par Carlin, il a impressionné tout le week-end en se qualifiant sixième et en passant la totalité de la course dans le top 10.

Au prix d’un dernier relais en totale attaque, Rossi boucle l’épreuve au neuvième rang devant Jack Harvey. L’attaque de Rossi a toutefois coûté un bon résultat à Simon Pagenaud, 19e à l’arrivée après avoir dû repasser par les stands, suite à un contact avec l’Américain. Piégé par son arrêt tardif, Dixon termine 13e. Marcus Ericsson a montré un rythme solide mais termine 15e après avoir été pénalisé en fin de course pour une sortie des stands douteuses.

Au championnat, Newgarden profite de sa deuxième place, qui fait suite à sa victoire de St Petersburg, pour se créer un matelas de 18 points d’avance sur le vainqueur du jour, qui avait terminé huitième en Floride. Lui-même possède 18 points de marge sur le troisième du classement, Scott Dixon.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less