Motorsport

Barheïn, Course 2 : Ghiotto gagne avec une stratégie décalée

L’Italien a fait un arrêt aux stands

Recherche

Par Camille Komaël

31 mars 2019 - 14:04
Barheïn, Course 2 : Ghiotto gagne (...)

Cette deuxième course du week-end se dispute en plein après-midi et la température de la piste est élevée, elle dépasse les 40 °C, tandis qu’il fait 28 °C dans l’air. La gestion des pneumatiques s’annonce donc compliquée, comme c’était le cas hier. Les pilotes ont donc choisi la gomme la plus dure, les pneus mediums, pour s’élancer.

En pole suite à sa huitième place d’hier, Mick Schumacher ne prend pas le meilleur des départs mais parvient intelligemment à conserver sa première place au premier virage face à Aitken et De Vries. En fond de grille, Raghunathan a calé. C’est très serré derrière lors des virages suivants et De Vries entre en contact avec Aitken et Delétraz. Les deux DAMS de Sette Camara et Latifi en profitent pour passer deuxième et troisième. A l’entame du troisième tour, Sette Camara passe à l’attaque et passe Schumacher pour prendre la tête de la course. Un peu plus loin, c’est Ghiotto qui double pilote PREMA. Latifi fait ensuite usage de son DRS pour passer troisième, tandis que Ghotto prend la tête de la course en doublant Sette Camara.

Au sixième tour, Nyck De Vries double Mick Schumacher, pendant que devant Ghiotto creuse l’écart en étant nettement plus rapide que ses poursuivants. Au milieu du peloton, King et Correa se battent et l’Américain de chez Sauber touche le Britannique. King s’en sort sans dommage mais Correa doit s’arrêter aux stands changer d’aileron avant. Il a aussi crevé à l’avant gauche et en profite pour passer en pneus tendres.

Parti du fond de grille, Gelael avait chaussé des pneus tendres au départ et il s’arrête aux stands remettre le même type de pneus. Cela donne des idées à certains et Matsushita passe en pneus tendres alors qu’on est même pas à mi-course. King l’imite un tour plus tard.

Il reste dix tours et le leader de la course, Luca Ghiotto, s’arrête aux stands mettre les pneus tendres ! De Vries fait de même et connaît un problème à l’arrière gauche qui lui fait perdre quelques secondes. Quelle stratégie va s’avérer gagnante ? Devant, les chronos de Sette Camara et Latifi sont réguliers et ne chutent pas trop, mais évidemment Ghiotto et ses pneus tendres filent à travers le peloton.

Il reste cinq tours et Ghiotto dépasse coup sur coup Delétraz et Schumacher : voilà l’Italien troisième et il revient très vite sur les deux DAMS. Le tour suivant, Delétraz utilise son DRS et passe Mick Schumacher. Le jeune allemand reprend sa position le tour suivant... mais Delétraz repasse. Cette bagarre permet à Zhou de revenir et de doubler Schumacher.

A trois tours du but, Ghiotto a fait la jonction avec les DAMS et il double d’abord Latifi. Un peu plus loin dans ce même tour, l’Italien passe Sette Camara et reprend la tête de la course avec ses pneus tendres neufs : sa stratégie était donc la bonne ! Zhou a bien géré ses pneus et passe Delétraz.

Luca Ghiotto s’impose donc sur cette course sprint. Les deux DAMS de Sette Camara et Latifi complètent le podium. Coéquipier de Ghiotto, Zhou termine à une belle quatrième place. Delétraz finit cinquième devant Mick Schumacher et Nyck De Vries. Le dernier point revient à Jordan King.

F2

expand_less