Motorsport

Bakou, Course 1 : Aitken remporte une course pleine de rebondissements

De Vries et King montent sur le podium avec lui

Recherche

Par Camille Komaël

27 avril 2019 - 11:08
Bakou, Course 1 : Aitken remporte (...)

Il fait beau ce matin à Bakou mais la température est plutôt fraîche avec seulement 16 °C dans l’air, mais celle de la piste atteint 39 °C. Alors que les pilotes s’élancent pour le tour de formation, Tatiana Calderon cale et est poussée vers la voie des stands, d’où part déjà Raghunathan suite à une pénalité hier, pour avoir loupé la pesée.

De Vries prend un meilleur départ que Matsushita et passe le Japonais, qui essaie de fermer la porte vers le mur, mais en vain. Derrière eux, Sette Camara patine beaucoup alors que derrière lui Mick Schumacher est bien parti, mais l’Allemand bloque ses roues au premier virage et manque d’accrocher Ghiotto. Les deux perdent des positions tandis qu’un peu plus loin derrière ça s’accroche, entraînant l’abandon d’Alesi. La voiture de sécurité entre en piste. Ilott a perdu un aileron avant au premier virage et doit s’arrêter aux stands.

Au restart, De Vries conserve la tête de la course. Quelques tours plus tard, Matsushita dégringole au classement à cause d’un problème mécanique alors qu’il était deuxième : le Japonais doit malheureusement rentrer aux stands. Il en ressortira plus tard, mais trop loin pour espérer quoique ce soit. Dans le même temps, Mick Schumacher trouve l’ouverture sur Anthoine Hubert et passe cinquième.

Au septième tour, beaucoup de pilotes en pneus super tendres filent dans la voie des stands, dont le leader De Vries, Latifi, Schumacher, Hubert et Ghiotto. L’arrêt se passe mal chez ART et De Vries perd beaucoup de temps, se faisant ainsi dépasser par Aitken. Le reste de la meute en pneus tendres suit aux stands au tour d’après.

Au neuvième tour, Mick Schumacher escalade le vibreur au troisième secteur et part en tête à queue alors qu’il était sixième. L’Allemand doit abandonner et la voiture de sécurité virtuelle est mise en place alors que les commissaires essaient de dégager la PREMA du milieu de la piste.

Quand la course reprend ses droits, Correa et Mazepin tirent tous deux tout droit, perdant évidemment du temps. Calderon ne s’est pas arrêtée et est donc en tête, mais ses pneus sont en fin de vie et elle se fait très vite doubler par Aitken, Latifi et De Vries. Au douzième tour, De Vries profite du DRS pour passer Latifi.

On arrive à la mi-course et King passe Hubert pour la huitième place. Quelques tours plus tard, King passe Boccolacci, qui s’est un peu loupé au premier virage. Le tour suivant, Hubert double son compatriote français. Collé derrière Correa, Zhou manque son freinage et est obligé de taper le mur pour éviter l’Américain. La voiture de sécurité entre une nouvelle fois en piste pour resserrer tout le peloton à onze tours de l’arrivée.

Au même moment, la voiture de Calderon est arrêtée au milieu de la piste, visiblement victime d’un problème mécanique. Ilott rentre lui aussi aux stands pour abandonner. A huit tours de l’arrivée, la voiture de sécurité s’écarte... mais les pilotes zigzaguent et freinent devant le drapeau vert, ce qui surprend d’autres de leurs collègues : Delétraz tape Boccolacci et abandonne, Sette Camara est envoyé en tête à queue par Ghiotto et doit abandonner pendant que l’Italien rentre aux stands changer d’aileron avant et repasser en pneus super tendres.

Du coup, la course n’a pas pu repartir et la voiture de sécurité ressort immédiatement ! Avec tous ces incidents, la course n’ira pas au terme des 29 tours prévus et c’est le chrono qui s’enclenche. A quatre minutes du drapeau à damiers, la voiture de sécurité retourne dans les stands et c’est parti pour un nouveau re-start. Hubert se loupe au premier virage et tire tout droit. Dans ce même tour, King passe Latifi. Ghiotto et ses pneus super tendres remontent très rapidement. Mais l’Italien est sous investigation pour l’incident avec Sette Camara au re-start.

Jack Aitken remporte donc cette course longue de Bakou, devant Nyck De Vries et Jordan King. Nicholas Latifi est quatrième. Boccolacci prend la cinquième place en ayant résisté à Ghiotto. Gelael est septième devant Correa, qui s’élancera donc en pole demain si les résultats restent ainsi. Mazepin et Hubert complètent le top 10.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less