Motorsport

Bahreïn, Course 2 : Robert Shwartzman de bout en bout

Mazepin et Delétraz montent aussi sur le podium

Recherche

Par Camille Komaël

29 novembre 2020 - 11:51
Bahreïn, Course 2 : Robert Shwartzman de

La course sprint de ce matin démarre une heure plus tard que celle d’hier, mais la météo est identique : il fait beau, la température de l’air frôle les 28 °C tandis que celle de la piste est un peu plus chaude qu’hier, avec plus de 34 °C. Suite à sa huitième place hier, Robert Shwartzman est en pole, devant Marcus Armstrong. Sans surprise, l’ensemble de la grille est en pneus durs. Au départ du tour de formation, Nikita Mazepin, quatrième, semble avoir calé, mais il réussit finalement à lancer son Hitech.

Robert Shwartzman réalise un très bon envol et conserve la tête de la course. Derrière lui, Armstrong a perdu une position au profit de Tsunoda. Mazepin n’est pas très bien parti, ce qui a permis à Mick Schumacher et Jehan Daruvala de le passer. Malheureusement, Yuki Tsunoda perd rapidement sa deuxième place suite à une crevaison à l’arrière droit, en lien avec une touchette de Marcus Armstrong au premier virage.

Nikita Mazepin et Mick Schumacher s’engagent dans une lutte pour la quatrième place, que le Russe finit par remporter. Mazepin est clairement plus rapide et il dépasse à présent Daruvala. Devant Shwartzman s’est créé un petit matelas de trois secondes d’avance. Mais au cinquième tour, l’extincteur de la HWA de Théo Pourchaire se déclenche et le débutant français doit abandonner au premier virage. Sa monoplace gênant, la voiture de sécurité entre en piste.

L’avance que Shwartzman avait construite est donc réduite à néant. Quelques pilotes en profitent pour passer aux stands et tenter une autre stratégie en passant des pneus tendres : Aitken est le mieux placé à faire ainsi. La course reprend et si tout se passe bien au premier virage, on ne peut pas en dire autant de la suite du tour ! En bagarre, les pilotes devant bloquent les roues, cela surprend Callum Ilott - alors sixième - qui passe devant Mick Schumacher et va percuter la Carlin de Daruvala qui était quatrième ! L’Indien est contraint à l’abandon et Callum Ilott passe aux stands changer d’aileron avant. La voiture de sécurité virtuelle est mise en place.

A la fin de la voiture de sécurité virtuelle, Nikita Mazepin dépasse Marcus Armstrong. le Néo-Zélandais se fait ensuite doubler par Pedro Piquet, tandis que Mick Schumacher semble en difficulté. L’Allemand se fait d’ailleurs dépasser par Zhou et a Lundgaard et Drugovich dans ses rétros. Dans le même temps, Callum Ilott purge une pénalité de passage par les stands pour l’accrochage avec Daruvala.

Lundgaard et Drugovich entrent en lutte pour la septième place, ce qui permet à Mick Schumacher de reprendre un peu d’air. En tête, Robert Shwartzman a réussi à reconstruire son avance de trois secondes, mais cette fois sur Mazepin. Louis Delétraz s’était arrêté pour passer en pneus durs neufs pendant la voiture de sécurité et le Suisse revient dans les points : il passe successivement Drugovich, Lundgaard et Schumacher.

Delétraz est sixième et il s’attaque à présent à Zhou et passe le Chinois sans problème. Le pilote Charouz double ensuite Armstrong et part en chasse pour le podium à deux tours de la fin. Mais il n’a pas le temps d’inquiéter son coéquipier Piquet : le Brésilien connait un problème et doit abandonner ! Delétraz est donc troisième. Mick Schumacher connaît visiblement de gros soucis avec sa PREMA, le volant n’est pas droit, et il ne peut pas aller aussi vite qu’il devrait. Du coup, Lundgaard le passe sans problème dans le dernier tour.

Robert Shwartzman n’aura au final jamais été réellement inquiété et il remporte cette course sprint devant Mazepin et Delétraz. Armstrong termine quatrième devant Zhou et Lundgaard, tandis que Mick Schumacher et Drugovich empochent les derniers points.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less