Alpine toujours en lice pour les titres après un nouveau podium à Fuji

Le quatrième podium de l’année en terminant troisième

Recherche

Par Franck Drui

13 septembre 2022 - 08:01
Alpine toujours en lice pour les (...)

Après deux mois de pause estivale, le FIA WEC se retrouvait à Fuji pour l’avant-dernier rendez-vous de la saison. L’épreuve marquait notamment le grand retour de la discipline au Japon, trois ans après sa dernière apparition au calendrier, mais aussi les premiers tours de roues de l’A480 sur l’emblématique circuit nippon situé au pied du Mont Fuji.

Dès les premiers essais, Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxiviere reprenaient leurs marques tout en peaufinant les réglages de leur Hypercar dans le cadre d’un programme productif. Samedi, Matthieu Vaxiviere se chargeait des qualifications. Malgré un tracé peu favorable à sa monture en raison d’une longue ligne droite d’un kilomètre et demi, le Français réalisait un superbe effort pour s’emparer de la troisième place sur la grille, à deux dixièmes seulement de la pole position.

Dimanche, André Negrão s’installait au volant pour le départ des 6 Heures de Fuji. Auteur d’un bon envol, le Brésilien maintenait le contact avec les leaders avant d’être confronté aux retardataires. Première voiture à ravitailler dans la catégorie reine, la n°36 glissait d’un rang dans la hiérarchie, mais André Negrão n’abdiquait pas en mettant son rival sous pression jusqu’à ce qu’il soit relayé par Nicolas Lapierre.

Grâce à la coordination parfaite des mécaniciens et des pilotes, l’Alpine A480 réussissait un undercut pour revenir sur le podium provisoire et distancer rapidement les Peugeot. Esseulé au troisième rang d’une course linéaire sans neutralisation, Nicolas Lapierre faisait sa part du travail en alignant des tours réguliers et performants tout en restant à l’affût dans le trafic sur un circuit peu propice aux dépassements.

Après avoir consolidé la troisième position de l’équipage, Nicolas Lapierre transmettait le témoin à Matthieu Vaxiviere pour les deux dernières heures de l’épreuve. Lancé dans un triple relais en incluant un ultime ravitaillement éclair, Matthieu Vaxiviere ne prenait aucun risque superflu pour assurer des points cruciaux à l’équipe en franchissant le drapeau à damier à la troisième place.

Grâce à ce quatrième podium de la saison, le trio d’Alpine Elf Endurance Team arrivera à Bahreïn à égalité en tête du classement général des pilotes. Du côté des constructeurs, les Bleus comptent vingt-six unités de retard sur les leaders alors que trente-neuf points seront en jeu lors des 6 Heures de Bahreïn le 12 novembre.

Nicolas Lapierre

« Nous avons fait une course propre et solide avec une stratégie assez simple en l’absence d’incident en piste. Nous avons eu une belle bataille avec la Peugeot et c’était agréable de se battre avec une voiture aux performances similaires à la nôtre, que cela soit sur le plan de l’autonomie et du rythme. Nous sommes forcément un peu déçus du résultat final, mais nous sommes ex æquo en tête du championnat, donc nous nous battrons tant qu’il y aura de l’espoir ! »

André Negrão

« J’ai connu un bon départ et j’ai essayé de rester au contact des Toyota, mais cela est devenu compliqué dès que nous sommes arrivés dans le trafic. Cela a également permis à une Peugeot de nous dépasser, mais nous avons parfaitement réussi notre contre-attaque avec un undercut. Nous avons donc fait une belle course, les mécaniciens et ingénieurs ont été au top et les compteurs sont remis à zéro pour Bahreïn. À nous de jouer pleinement notre chance ! »

Matthieu Vaxiviere

« Nous avons fait une belle course, solide et propre comme à notre habitude. Il nous manquait un peu de rythme pour nous battre plus haut ou aller chercher la victoire, mais la voiture était bien équilibrée avec une dégradation des pneumatiques sous contrôle. Je ne suis pas totalement satisfait du week-end, car j’aime gagner, mais nous sommes toujours en tête du championnat avant d’aller à Bahreïn, où nous aurons clairement tout à gagner. »

Philippe Sinault, Team Principal Alpine Elf Endurance Team

« Malgré la frustration générée par le manque d’action en piste, cette course correspond à nos attentes dans le sens où nous savions qu’il serait difficile d’aller défier les Toyota sur leurs terres. En l’absence de neutralisation, il était compliqué de faire une différence sur le plan stratégique, mais l’équipe a été une nouvelle fois excellente sur le côté opérationnel. Cela s’est notamment vu lors de notre duel pour reprendre la troisième place à Peugeot. Nous avons atteint le podium, et donc notre objectif d’être toujours en lice pour le titre à Bahreïn. C’est une situation que nous n’osions pas imaginer en début de saison. Il faut désormais rester enthousiastes pour jouer notre chance jusqu’au bout ! »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos