Motorsport

Alpine s’engage en Endurance à partir de 2024 en LMDh

Alpine sera présente à la fois en Formule 1 et en Endurance

Recherche

Par Olivier Ferret

6 octobre 2021 - 07:41
Alpine s’engage en Endurance à (...)

Après avoir signé un podium aux 24 Heures du Mans pour son retour en catégorie reine, Alpine continue son ascension en s’engageant en Hypercar dès 2024.

Alpine fait le choix de la règlementation LMDh. L’écurie s’appuiera sur le savoir-faire de Signatech et les synergies avec Alpine F1 Team pour briller au plus haut niveau de l’Endurance.

Alpine reste fidèle à l’Endurance, discipline qui a vu la marque écrire quelques-unes des plus belles pages de son histoire en compétition – Victoire aux 24 Heures du Mans 1978 et double championne du monde LMP2 (2016, 2019).

Quarante-trois ans après sa victoire historique et quelques semaines après être montée sur le podium des 24 Heures du Mans, Alpine confirme la poursuite de son programme en Endurance. La marque roulera dans la catégorie reine dès 2024 en LMDh.

Depuis le retour d’Alpine en Endurance en 2013 avec le concours de Signatech, les victoires se sont enchaînées. D’abord en European Le Mans Series (ELMS) avec les titres pilotes et équipes en 2013 et 2014. Puis ensuite à l’échelon supérieur en Championnat du Monde FIA WEC, avec deux titres mondiaux (2016 et 2019) et trois victoires aux 24 Heures du Mans dans la très disputée catégorie LMP2 (2016, 2018 et 2019), plus un podium dans la catégorie Hypercar dans la Sarthe cette année.

Plus que jamais, Alpine souhaite ajouter de nouvelles lignes à son palmarès. Dès 2024, Alpine s’engagera en LMDh, une des deux règlementations de la catégorie Hypercar. Alpine présentera au départ des épreuves deux voitures conçues autour d’un châssis Oreca, et surtout d’un moteur Alpine développé à Viry-Châtillon. Le bloc propulseur bénéficiera de toute l’expertise issue de la Formule 1.

La complémentarité entre l’Endurance et la Formule 1 est un atout de taille du nouveau programme Endurance d’Alpine. En plus du moteur, la carrosserie profitera du savoir-faire d’Enstone en matière d’aérodynamisme. Un élément central dans la course automobile. Cet ensemble moteur, châssis et carrosserie jouira de toute l’expertise technique de Signatech et d’Alpine F1 Team pour atteindre un niveau de performances permettant de se battre pour les premières places.

Laurent Rossi : « Le programme Endurance d’Alpine souligne l’attachement et l’ambition de la marque en matière de sport automobile. En concourant à la fois en Formule 1 et en Endurance, Alpine sera une des rares marques à être présente dans les deux disciplines phares du sport automobile. Nous tirerons le meilleur de la Formule 1 et de l’Endurance au travers de synergies techniques et technologiques pour prendre l’avantage sur des adversaires prestigieux. »

S’engager en LMDh s’inscrit dans une logique à la fois sportive et économique pour Alpine. Grâce au nouveau règlement défini par l’ACO, Alpine pourra se battre à armes égales avec ses adversaires pour la victoire finale. Enfin, le modèle économique du LMDh est vertueux, puisqu’il facilite la vente de voitures à des écuries clientes. Ce schéma permet à Alpine d’assurer son engagement en Endurance pour quatre années.

Philippe Sinault : « C’est une immense fierté pour Signatech d’avoir été choisie par Alpine pour son arrivée en LMDh. Cela représente l’aboutissement d’un projet commun débuté il y a huit ans. Plus que jamais, nous nourrissons de grandes ambitions, et sommes heureux de faire passer notre collaboration dans une autre dimension. Après 32 ans de carrière dans le sport automobile, je me languis d’aller défier les constructeurs les plus prestigieux de la planète, avec Alpine, une marque qui véhicule la passion et qui ne vit que pour la victoire. »

Attendu par les fans à travers le monde, cet engagement dans la catégorie de pointe de l’Endurance s’inscrit dans l’ADN de la marque. Alpine a participé onze fois aux 24 Heures du Mans entre 1963 et 1978. Le « A fléché » faisait alors figure d’outsider dans la discipline et inscrivait son nom à tous les palmarès : l’Indice Energétique en 1964, 1966 et 1968, l’Indice de Performance en 1968 et 1969. Auxquels s’ajoutent dix victoires de classe et surtout la victoire au Classement Général Absolu en 1978 avec l’Alpine A442B pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Didier Pironi.

Alpine et son partenaire Signatech ont entamé une réflexion concernant la poursuite du programme Endurance d’ici à 2024. La marque souhaite rester impliquée dans le Championnat du Monde FIA WEC afin de préparer au mieux son arrivée en LMDh en 2024.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less