Motorsport

Le guide de la saison 2019/20 de Formule E

On vous dit tout sur la sixième saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 novembre 2019 - 10:46
Le guide de la saison 2019/20 de (...)

Alors que débute ce week-end la sixième saison de Formule E, nous vous proposons un guide complet pour découvrir la discipline 100% électrique que nous allons vous permettre de suivre au fil des manches qui se dérouleront tout autour du monde, d’Al Diriyah jusqu’à Londres.

Pour la deuxième année, le championnat utilise les monoplaces Spark de deuxième génération. Les batteries sont toujours fabriquées par McLaren tandis que le moteur électrique est développé par les constructeurs, à l’exception de deux équipes qui achètent leur moteur.

LES ENGAGÉS

DS Techeetah Formula E Team

- 13 Antonio Felix da Costa
- 25 Jean-Eric Vergne

Spark-DS

Championne en titre des équipes, DS Techeetah a vu André Lotterer partir pour Porsche, tandis que Jean-Eric Vergne sera rejoint par Antonio Felix Da Costa dans le but d’aller chercher un troisième titre consécutif.

Audi Sport ABT Schaeffler

- 11 Lucas di Grassi
- 66 Daniel Abt

Spark-Audi

Après une Saison 5 frustrante, l’équipe Audi repart avec le même duo de pilotes, et avec l’objectif de se battre contre ses rivales allemandes, BMW, Mercedes et Porsche. Lucas di Grassi voudra aller chercher le titre qu’il a remporté en Saison 3.

Envision Virgin Racing

- 2 Sam Bird
- 4 Robin Frinjs

Spark-Audi

Avec le soutien d’Audi et le même duo composé de Sam Bird et Robin Frijns, Envision Virgin Racing compte sur la stabilité pour viser de meilleurs résultats et, pourquoi pas, aller chercher l’un des deux titres en jeu durant la prochaine saison de Formule E.

Nissan e-dams

- 22 Oliver Rowland
- 23 Sébastien Buemi

Spark-Nissan

Le duo composé de Sébastien Buemi et Oliver Rowland a visiblement satisfait les dirigeants de l’équipe Nissan e.dams, qui ont décidé de les prolonger. L’année 2019 a été marquée par le décès du fondateur de l’équipe, Jean-Paul Driot, et l’équipe aura à cœur de faire une belle saison en son honneur.

BMW i Andretti Motorsport

- 27 Alexander Sims
- 28 Maximilian Günther

Spark-BMW

L’équipe entrera dans sa deuxième saison de Formule E après un premier exercice encourageant, marqué notamment par une victoire dès le début de saison. Antonio Felix da Costa est parti et a été remplacé par Maximilian Günther, qui sera aligné aux côtés d’Alexander Sims, qui a décroché son premier podium en fin de saison.

Mahindra Racing

- 64 Jérôme d’Ambrosio
- 94 Pascal Wehrlein

Spark-Mahindra

Après des débuts solides durant la Saison 5, Mahindra est rentrée dans le rang et Jérôme d’Ambrosio et Pascal Wehrlein ont eu plus de difficultés durant la deuxième partie de l’exercice 2018/19. Ils ont néanmoins été conservés pour la prochaine saison par leur équipe.

Panasonic Jaguar Racing

- 20 Mitch Evans
- 51 James Calado

Spark-Jaguar

Jaguar va disputer sa troisième saison dans la discipline, après un deuxième exercice convaincant, qui s’est soldé notamment par un premier podium signé par Evans, et un top 10 au championnat pour les deux pilotes. Le nouvel objectif est clair : remporter un premier succès en Formule E.

Venturi Formula E Team

- 19 Felipe Massa
- 48 Edoardo Mortara

Spark-Mercedes

La première saison de Venturi n’a pas été simple, mais les performances affichées par Felipe Massa et Edoardo Mortara ont régulièrement été encourageantes. L’équipe récupérera cette année un moteur Mercedes grâce à un contrat avec la firme allemande.

NIO Formula E Team

- 3 Oliver Turvey
- 33 Ma Qing Hua

Spark-NIO

La saison 2018/19 de NIO en Formule E a été catastrophique, puisque l’équipe occupait très nettement le fond de la grille. L’arrivée d’un nouveau partenaire et d’un nouveau pilote, Ma Qing Hua, doit donner un coup de boost à l’équipe, mais le retard à rattraper est conséquent.

Geox Dragon

- 6 Brendon Hartley
- 7 Nico Müller

Spark-Penske

Malgré les performances encourageantes de Maximilian Günther, la saison 2018/19 de Dragon n’a pas été des plus simples et l’équipe repart à zéro, avec un duo de pilotes composé de Brendon Hartley et Nico Müller.

Mercedes-Benz EQ Team

- 5 Stoffel Vandoorne
- 17 Nyck de Vries

Spark-Mercedes

Engagée sous le nom de l’équipe HWA Racelab en Saison 5, c’est-à-dire celui de la structure qui opère l’équipe, Mercedes fait son arrivée en grande pompe dans la discipline 100% électrique, qui représente un enjeu important pour la marque. Stoffel Vandoorne poursuit avec l’équipe et sera rejoint par le champion en titre de F2, Nyck de Vries.

TAG Heuer Porsche

- 18 Neel Jani
- 36 André Lotterer

Spark-Porsche

Deuxième équipe à faire ses débuts dans la discipline cette saison, Porsche rejoint Mercedes, à la différence que la firme de Stuttgart débutera d’une feuille blanche, contrairement à Mercedes et HWA. Les pilotes engagés seront des anciens du programme WEC, à savoir Neel Jani et André Lotterer.

LE CALENDRIER

Date Pays Circuit
22 novembre 2019 Arabie Saoudite Dariya
23 novembre 2019 Arabie Saoudite Dariya
18 janvier 2020 Chili Circuit Parc O’Higgins
15 février 2020 Mexique Autodromo Hermanos Rodriguez
29 février 2020 Maroc Marrakech
21 mars 2020 Chine Sanya
4 avril 2020 Italie Circuit de l’EUR
18 avril 2020 France Circuit des Invalides
3 mai 2020 Corée du Sud Circuit de Séoul
6 juin 2020 Jakarta Circuit de Jakarta
21 juin 2020 Allemagne Circuit de Berlin-Tempelhof
11 juillet 2020 États-Unis Circuit de Brooklyn
25 juillet 2020 Royaume-Uni Circuit d’ExCeL London
26 juillet 2020 Royaume-Uni Circuit d’ExCeL London

Chaque manche comporte deux séances d’essais libres, une séance qualificative et la course, le tout organisé la même journée. Les E-Prix d’Arabie Saoudite et du Royaume-Uni sont composés de deux courses au programme similaire à celui décrit ci-dessus.

LA VOITURE

La saison 5 a marqué l’arrivée de la monoplace Gen2, la nouvelle génération avec plus de puissance et plus d’autonomie. Elle sera de nouveau utilisée en Saison 6/

La SRT05e, c’est son nom, est un châssis en carbone et aluminium fabriqué par Spark, tandis que les batteries sont fournies par McLaren Applied Technologies. Quant au moteur, il est développé par les constructeurs, à l’exception de Virgin Racing et Venturi qui utilisent des blocs propulseurs d’autres constructeurs.

La puissance maximale générée par le moteur est de 250 kW, soit environ 335 chevaux. En course, elle est limitée à 200 kW, soit 270 chevaux. La vitesse maximale est de 280 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est parcouru en 2,8 secondes.

La voiture mesure 5,16 mètres de long et pèsde 900 kilos, dont 385 kilos pour la batterie.

LE RÈGLEMENT

- Le barème de points est le même qu’en Formule 1, avec 25, 18, 15, 12, 10, 8, 6, 4, 2 et 1 points distribués aux 10 premiers. La pole position rapporte 3 points, le meilleur tour en course en offre un supplémentaire, à condition que le pilote ait terminé dans le top 10.

- Un E-Prix dure 45 minutes + 1 tour. Une fois les 45 minutes écoulées, le leader franchit la ligne et doit encore faire une boucle du circuit.

- Le Fanboost est la possibilité pour le public de s’impliquer dans la discipline, en votant sur le site officiel ou sur les réseaux sociaux (#Fanboost et un # avec le nom du pilote). Les 5 pilotes ayant remporté le plus de votes se voient attribuer un surplus de puissance qu’ils peuvent déployer pendant 5 secondes durant la deuxième moitié de la course.

- Le Mode Attack est une nouveauté en Formule E, et récompense les pilotes les plus courageux. En effet, pour l’activer, les pilotes devront armer le système en empruntant une portion de virage hors trajectoire. Une fois ce risque pris et le boost validé, le Halo scintillera en bleu et les pilotes verront la puissance de leur voiture passer de 200 kW à 225 kW. Ce boost sera activable par le pilote. La zone et les modalités du boost seront annoncées une heure avant le départ.

- Les pneumatiques sont fournis exclusivement par Michelin. Les pilotes ont un total de 4 pneus arrière et 4 pneus avant, soit deux trains de pneus complets pour le week-end.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less