Motorsport

Alonso veut toujours la Triple Couronne, Fernley quitte le projet McLaren Indy

Les autres décisions seront prises à froid

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 mai 2019 - 18:37
Alonso veut toujours la Triple (...)

L’onde de choc provoquée par la non-qualification de McLaren à l’Indy 500 s’est propagée immédiatement dans l’organigramme de l’équipe avec le licenciement de son directeur, Bob Fernley. Une réaction rapide, mais il est possible que la relation entre les deux n’ait pas été au beau fixe, tant on n’a pas vu Fernley depuis le lancement du projet.

L’Indy 500 est bel et bien terminé pour McLaren cette année puisque Zak Brown a annoncé que l’équipe ne rachèterait pas la place d’un autre pilote : "Nous reviendrons nous battre, nous ne voulons pas acheter notre place. Tout le monde peut acheter une place, nous voulons être présents au mérite."

Brown a également confirmé qu’il en avait parlé avec Fernando Alonso mais que celui-ci avait refusé cette idée, ne voulant pas voler la place d’un pilote ayant réussi à se qualifier en profitant uniquement de la puissance financière de McLaren.

"C’était très difficile, mais nous ne cherchons pas d’excuses, nous n’avons pas fait le boulot" poursuit Brown. "Donnons le crédit et le respect à ceux qui l’ont fait. Je suis désolé que nous n’ayons pas pu mettre McLaren et Fernando dans la course. L’équipe a fait tout ce qu’elle pouvait et je veux les remercier. Nous savons ce qui n’a pas fonctionné et nous le corrigerons."

De son côté, l’Espagnol veut prendre le temps de digérer cet échec et réfléchit à la prochaine échéance pour lui en IndyCar : "Pour l’instant, je pense qu’il est difficile de faire des promesses.Il est trop tôt pour prendre des décisions. Je ne sais même pas ce que je vais faire après les 24 Heures du Mans le mois prochain, puisque je terminerai mon programme en endurance."

"Je voulais que l’année 2020 soit ouverte parce que je ne sais pas exactement quelles opportunités m’attendent. Tant que je ne connais pas le programme de l’année prochaine, je ne peux rien promettre. Comme je le dis toujours, je serais plus qu’heureux de courir à nouveau ici à l’avenir et de remporter la triple couronne, qui est toujours un objectif."

Analysant cet échec à chaud, il rappelle que McLaren est la seule équipe à être aussi polyvalente : "Je pense que McLaren est la seule équipe en sport automobile à avoir remporté l’Indy 500, les 24 Heures du Mans et le championnat du monde de Formule 1. Vous ne pouvez le faire que si vous essayez."

"Si vous restez dans une seule série et que vous vous y concentrez pour toute votre histoire ou si votre organisation ne court que dans une seule série, vous pouvez peut-être réussir, vous pouvez avoir de bonnes et de mauvaises saisons. Mais vous êtes dans ce petit monde."

"On peut au moins reconnaître qu’on a tenté. Évidemment, nous sommes tous déçus et nous essaierons de faire mieux la prochaine fois. Mais c’est ce genre de choses qu’on apprend. J’ai déjà dit que je préfère être ici, même 34e, que chez moi comme l’an dernier."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less