Motorsport

Alonso ne s’inquiète pas de l’adaptation à l’Aeroscreen en IndyCar

Il va le découvrir lors des essais de l’Indy 500

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 août 2020 - 07:22
Alonso ne s’inquiète pas de l’adaptation

Fernando Alonso va débuter ce jour ses essais pour l’Indy 500 2020, et se dit "prêt à profiter" de l’événement. Le pilote de la McLaren numéro 66 ne connaîtra pas la mésaventure de l’an dernier, puisque les 33 engagés sont automatiquement qualifiés pour le départ.

Ce sera la deuxième course en IndyCar d’Alonso, mais sa première avec l’Aeroscreen, le dispositif visant à protéger la tête des pilotes sous forme de pare-brise, que l’ensemble des pilotes réguliers du championnat ont déjà découvert.

"D’un point de vue personnel, je l’ai seulement essayé la semaine dernière lors du moulage de baquet à l’usine" révèle Alonso. "Ils l’ont mis sur la voiture et j’ai pu le voir pour la première fois. Cela semble bon en termes de visibilité."

"Le commentaire de mes équipiers et même plus global de l’IndyCar est qu’il fait chaud dans la voiture, assez chaud, la ventilation n’est plus la même, donc ils essaient de trouver des moyens de progresser et nous espérons pouvoir voir des évolutions sur ce système."

Mais l’Aeroscreen perturbe aussi la répartition de poids et le centre de gravité de la Dallara IR18 : "Il y a des inconvénients en termes aérodynamiques, sur la traînée, la visibilité, mais c’est la même chose pour tout le monde."

"C’est un défi pour les ingénieurs, les voitures de cet Indy 500 ne sont pas les mêmes que l’an dernier, il faut trouver l’équilibre avec l’Aeroscreen et nous travaillons en quelque sorte à repartir de zéro."

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less