Motorsport

Allemagne, vendredi : Un duel passionnant entre Tänak et Neuville

Neuville n’a que 2"8 de retard sur le leader

Recherche

Par www.wrc.com

23 août 2019 - 19:36
Allemagne, vendredi : Un duel (...)

ES2 : Neuville déloge Tänak

Un meilleur temps dans la première spéciale du vendredi a promu Thierry Neuville en tête de l’ADAC Rallye Deutschland.

Neuville a parcouru les 19,44 km de Stein und Wein 1’’7 plus rapidement qu’Ott Tänak pour déloger l’Estonien, qui menait après le court lever de rideau de jeudi soir, de la première place. L’écart entre le duo est de sept dixièmes au classement général.

“On sait que ce sera la grosse attaque du début à la fin sur ce rallye. J’ai trouvé que la voiture glissait un peu trop et le niveau de grip était bas, mais il semble que ce soit les conditions de route”, a dit Neuville, qui pilote une Hyundai i20.

Tänak a été parmi plusieurs pilotes à souligner les conditions changeantes entre les vignes. “Il y avait des changements de grip à quelques endroits qui étaient assez surprenants. L’asphalte est propre mais notre rythme n’est pas parfait, on va voir où on peut s’améliorer”, a dit le pilote d’une Toyota Yaris.

Tänak a été 1’’6 plus rapide que Sébastien Ogier qui a rencontré du sous-virage et occupe la troisième place au classement général, à 3’’2 de Neuville avec sa Citroën C3.

Kris Meeke, Jari-Matti Latvala (tous deux sur Toyota) et Dani Sordo (Hyundai) ont pris les trois places suivantes dans la spéciale et au général. Latvala et Andreas Mikkelsen, huitième sur sa i20, se sont plaints eux aussi d’avoir eu du sous-virage.

Début de rallye désastreux pour Teemu Suninen, le Finlandais ayant garé sa Ford Fiesta après 9,7 km en raison d’un problème mécanique alors que Takamoto Katsuta, qui pilote une Yaris World Rally Car pour la première fois en WRC, a calé dans la première épingle.

ES3-4 : Tänak reprend l’avantage

Le leader du championnat, Ott Tänak, mène l’ADAC Rallye Deutschland vendredi en milieu de journée après avoir remporté deux des trois spéciales disputées.

Tänak est rentré au parc d’assistance de Bostalsee en ayant repris la tête à Thierry Neuville grâce à deux meilleurs temps dans la spéciale étroite et bosselée de Mittelmosel, entre les vignes, puis dans la plus lisse de Wadern-Weiskirchen sur des routes de campagne. L’écart entre eux est de 3’’2.

Après avoir perdu son leadership de la veille dans la première spéciale du jour, Tänak a apporté quelques modifications à sa Toyota Yaris et s’est dit plus content de ses performances dans les deux suivantes.

“J’ai affiné un peu [les réglages] et les choses se mettent en place, alors j’espère que la seconde boucle sera meilleure. Les deux spéciales avaient des caractéristiques très différentes. La dernière n’était que lignes droites et carrefours, je suis allé très au large à un endroit”, a dit l’Estonien.

Neuville a signé le deuxième temps dans les deux spéciales avec sa Hyundai i20, mais n’a pu que secouer la tête quand il a vu le chrono de Tänak à l’arrivée de Wadern-Weiskirchen. “Aucune chance”, telle a été sa réaction.

Le champion du monde Sébastien Ogier est à 13’’7 du leader, en troisième position, et il a connu du sous-virage avec sa Citroën C3. “J’ai une idée de ce qu’est le problème, je n’ai aucune idée de ce qu’il faut faire [pour y remédier]”, a dit le Français, qui a aussi perdu du temps en calant dans Mittelmosel.

Kris Meeke et Dani Sordo ont lutté bec et ongles pour la quatrième place. Le premier cité a l’avantage pour un dixième sur l’Espagnol, mais il a dit avoir manqué d’implication avec sa Yaris dans Wadern-Weiskirchen.

Sordo n’a pas été content de voir les routes devenir de plus en plus sales à mesure que les voitures déposaient de la terre en surface. Le pilote Hyundai a un peu moins de deux secondes d’avance sur la troisième Toyota de Jari-Matti Latvala.

Esapekka Lappi est septième, ayant eu du mal à trouver le rythme avec sa C3, seulement 0’’4 devant Andreas Mikkelsen dont la i20 sous-virait dans les courbes. Gus Greensmith et le leader du WRC2 Pro, Kalle Rovanperä, complètent le top 10.

ES5 : Neuville revient sur Tänak

Thierry Neuville a réduit de moitié l’avance d’Ott Tänak, en tête de l’ADAC Rallye Deutschland, dans la première spéciale du vendredi après-midi.

Le Belge a réitéré son meilleur chrono du matin dans Stein und Wein pour ramener son retard sur le leader du classement provisoire de 3’’2 à 1’’6.

“Je me sens assez bien avec la voiture, et j’ai apprécié cette spéciale. On est encore tôt dans le rallye mais le rythme est très rapide”, a dit le pilote de la Hyundai i20.

Tänak, qui avait été le plus rapide dans les deux spéciales précédant l’assistance de la mi-journée, a signé le troisième temps sur sa Toyota Yaris. “Il y avait pas mal de terre en plus [sur la route], mais le pilotage a été propre. Pas de risques”, a dit l’Estonien.

Entre Neuville et Tänak s’est intercalé Kris Meeke, deuxième temps avec sa Yaris et qui a porté son avance à 2’’6 sur Dani Sordo pour la quatrième place. Il compte 3’’1 de retard sur un Sébastien Ogier plus satisfait que le matin.

Le Français a effectué des modifications sur sa Citroën C3 à l’assistance et a réalisé le quatrième chrono dans la spéciale, à un dixième de Tänak.

“Je suis toujours plus lent, mais plus proche”, a déclaré Ogier. “Au moins, le feeling était un peu meilleur. On a fait quelques avancées à l’assistance. On avait un gros problème d’équilibre et on a essayé de faire quelques changements pour faire tourner la voiture. C’est un pas en avant.”

Esapekka Lappi a envoyé sa C3 en tête-à-queue dans la spéciale, et rétrogradé à la huitième place du général derrière Andreas Mikkelsen.

Après ES7 : Tänak contient Neuville

Ott Tänak a tenu en respect un Thierry Neuville déterminé, autre candidat au titre en Championnat du monde FIA des Rallyes, pour conserver une mince avance, vendredi soir, en tête de l’ADAC Rallye Deutschland.

Leader du championnat, Tänak, qui vise une cinquième victoire cette saison avec sa Toyota Yaris, a remporté quatre des six spéciales du jour pour devancer Neuville de 2’’8.

Par des températures approchant les 30°C, le duo a distancé ses opposants sur les routes bosselées et étroites serpentant les vignes de Moselle et sur celles, plus lisses et rapides, de la Sarre. Le champion du monde Sébastien Ogier est troisième sur sa Citroën à 22’’1 de la tête.

Tänak menait après le lever de rideau du jeudi soir mais il a été dépassé par Neuville dans la première spéciale de la matinée. Il est revenu en tête dans la suivante et bien que le Belge ait réduit l’écart sur l’ensemble des seconds passages, il conserve un mince avantage.

“On ne peut être à l’aise quand la lutte est telle”, a dit l’Estonien. “Thierry fait très très fort mais le rallye n’est jamais une balade au parc et il reste une grosse bataille à mener.”

“C’est exactement ce à quoi on s’attendait – des spéciales rapides et des écarts faibles. Demain sera une journée très difficile et les spéciales sur le camp militaire seront très importantes.”

Neuville a gagné deux fois la spéciale d’ouverture de la boucle avec sa Hyundai i20, et Ogier ne pouvait pas faire grand-chose pour rester au contact avec une Citroën C3 qui sous-virait. Le Français a perdu de précieuses secondes en calant son moteur puis glissant dans un champ.

Kris Meeke et Dani Sordo ont été engagés dans une lutte serrée pour la quatrième place. Le pilote Toyota a eu l’avantage une bonne partie de la journée jusqu’à ce que Sordo le dépasse dans l’avant-dernière spéciale. Mais la boîte de vitesses de la Hyundai est restée bloquée sur le premier rapport dans la dernière et l’Espagnol a perdu près d’une minute, plongeant à la neuvième place.

Jari-Matti Latvala en a profité pour passer cinquième sur une autre Toyota, bien qu’ayant glissé lui aussi dans un champ de la dernière spéciale et eu du mal à parfaire ses freinages. Il est à 2’’2 de Meeke et 12’’2 devant Andreas Mikkelsen en sixième position sur une i20.

Mikkelsen a lui aussi connu du sous-virage en entrée de courbe mais il est passé devant Esapekka Lappi quand le Finlandais est parti en tête-à-queue avec sa C3. Gus Greensmith est huitième avec sa Ford Fiesta et le leader du WRC2 Pro, Kalle Rovanperä, clôture le top 10 derrière Sordo.

Le seul abandon majeur a été celui de Teemu Suninen, qui s’est vite arrêté dans la première spéciale de ce vendredi en raison d’une panne électronique sur sa Fiesta.

La journée de samedi comprendra une double boucle de deux spéciales sur les routes de campagne de la Sarre, puis une autre celles du camp militaire de Baumholder pour quatre spéciales abrasives, truffées de carrefours piégeurs et longées de blocs de ciment. Le tout pour un total de 157,92 km.

CLASSEMENT APRES ES7 :

1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 59’12’’4
2. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +2’’8
3. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +22’’1
4. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +25’’6
5. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +27’’8
6. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +40’’0
7. Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) +52’’9
8. Greensmith / Edmondson (Ford Fiesta WRC) +1’05’’5
9. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +1’15’’1

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less