À Indianapolis, Rossi met fin à trois ans de disette en IndyCar

Lundgaard monte sur son premier podium dans la discipline

Recherche

Par Emmanuel Touzot

30 juillet 2022 - 20:26
À Indianapolis, Rossi met fin à (...)

Felix Rosenqvist était en pole position devant Alexander Rossi et l’autre McLaren de Pato O’Ward, et le départ a vu O’Ward envoyé en tête-à-queue au deuxième virage après avoir été percuté par derrière, alors que Josef Newgarden avait fait un beau dépassement.

C’est Will Power qui a percuté O’Ward, et l’Australien a perdu de nombreuses places, tandis que Christian Lundgaard prenait la quatrième place devant Colton Herta, Conor Daly et un étonnant Devlin de Francesco. Simon Pagenaud pointait 13e après le départ, juste devant Scott Dixon.

Romain Grosjean était 19e et le leader du championnat, Marcus Ericsson, n’était que 22e en ce début de course. Takuma Sato et David Malukas se battaient à la limite pour la 16e place, et c’est le deuxième cité qui a eu le dernier mot, permettant à Kyle Kirkwood de dépasser Sato.

Une attaque de Helio Castroneves a fait notamment perdre beaucoup de places à Power, qui était repoussé au-delà de la 15e position. Dalton Kellett a fait un tête-à-queue et a calé en essayant de remettre sa votiure dans le droit chemin. La voiture de sécurité a été appelée en piste et la course neutralisée pour la première fois, Rosenqvist étant toujours en tête devant Rossi.

Rosenqvist perd pied en fin de premier relais

A la relance, Rossi a attaqué Rosenqvist mais n’a pas réussi son dépassement, se faisant même passer par Herta. Derrière, Alex Palou tentait d’attaquer de Francesco, sans succès, et devait ensuite résister aux attaques de Scott McLaughlin. Ce dernier prenait la neuvième place au début du septième des 85 tours.

Rosenqvist a ensuite perdu la tête de course, dépassé par Herta, Rossi puis Lundgaard. La première salve d’arrêts aux stands a débuté, avec notamment un problème pour Daly, qui a perdu beaucoup de temps.

Romain Grosjean était remonté jusqu’à la septième place à la faveur des arrêts mais a lui aussi connu un problème lors de son pit stop, ce qui l’a fait ressortir 25e et dernier. Devant, McLaughlin, Ericsson, Jimmie Johnson, Power, Sato et Kellett prolongeaient leur premier relais.

Herta était toujours devant Rossi et Lundgaard, tandis que Rosenqvist avait reculé dans la hiérarchie derrière Palou, Pagenaud et Rinus VeeKay. O’Ward et Power ont fait durer au maximum leur premier relais.

Herta solide leader... avant d’abandonner !

Pagenaud s’inquiétait d’une possible panne d’essence, et le Français était ensuite au ralenti en piste ! VeeKay et Rosenqvist se sont arrêtés, tout comme Ericsson. Herta, Rossi et Lundgaard, qui étaient le trio de tête, sont aussi passés par les stands puisque la course était neutralisée, tout comme Newgarden et McLaughlin.

La course a été relancée, peu avant que Herta ne s’arrête ! Le pilote Andretti menait la course mais a été contraint d’immobiliser sa monoplace, visiblement victime d’un problème mécanique. Il laissait Rossi, Lundgaard et Power en tête.

La suite de la course a été plus calme, Rossi menant devant Lundgaard, tandis que les trois Penske suivaient à bonne distance. Power, McLaughlin et Newgarden complétaient le top 5 pendant le relais suivant, et ont vu les deux leaders les distancer.

Rossi en contrôle en fin de course

L’écart entre Rossi et Lundgaard est monté à 3"5 à une quinzaine de tours de l’arrivée, mais le pilote Rahal Letterman Lanigan Racing a réussi à se rapprocher en fin de course. L’écart était réduit à 2"5 à dix tours de la fin.

L’écart est remonté à plus de quatre secondes tandis que loin des leaders, Power devait faire attention à ses équipiers, qui remontaient. Une fumée étrange est sortie de l’arrière gauche de Rossi lors d’un freinage sur le banking, mais le problème ne s’est pas reproduit.

Rossi a tenu bon et remporté sa première victoire depuis l’été 2019 ! Le futur pilote McLaren retrouve enfin la Victory Lane, après une longue disette, intervenue notamment avec l’arrivée de l’Aeroscreen, qui a drastiquement changé le comportement de la Dallara IR-18.

Lundgaard monte sur son premier podium dans la discipline et Power les accompagne. McLaughlin et Newgarden complètent le top 5. VeeKay, Rahal, Dixon, Rosenqvist et Palou. Ericsson perd la tête du championnat en terminant 11e devant O’Ward. Grosjean termine 16e.

Indycar

Info Motorsport

Photos

Vidéos