Motorsport

Yves Matton (Citroën) va parler à Sébastien Loeb ...

La situation devient catastrophique pour l’équipe française face à Volkswagen

Recherche

Par

24 juin 2013 - 19:49
Yves Matton (Citroën) va parler à (...)

La Sardaigne a été une déception pour l’équipe Citroën. Mikko Hirvonen, vainqueur de ce rallye l’an dernier, a abandonné prématurément alors que son coéquipier Dani Sordo n’a terminé qu’à la quatrième place. Pire, Volkswagen continue sa domination et a accentué son avance au classement du championnat constructeurs.

Malgré tout, la Citroën DS3 WRC est toujours capable de gagner en 2013, comme l’a démontré Sébastien Loeb. Mais Citroën vit une expérience amère sans son nonuple champion du monde. Même si Mikko Hirvonen était installé à la deuxième place, il n’a jamais pu contrarier Sébastien Ogier en tête de bout en bout de l’épreuve. Au final, le pilote finlandais a même glissé dans un ravin et son rallye se solde par un zéro pointé.

Son coéquipier Dani Sordo n’était pas non plus à la fête en Sardaigne. Il termine quatrième au pied d’un podium composé d’Ogier (Volkswagen), de Thierry Neuville (Ford M-Sport) et de Jari-Matti Latvala, coéquipier du vainqueur.

« Nous n’avons aucune réussite en ce moment. Il y a des erreurs des pilotes, ou alors de notre côté, » a expliqué Yves Matton, directeur de Citroën Racing. « Avant le départ du rallye, nous étions sûrs que Mikko serait bien en Sardaigne. Mais il était à plus de 40 secondes d’Ogier, » jusqu’à ce qu’il sorte de la route.

Malgré un retard considérable au championnat constructeurs, Citroën ne veut pas abdiquer. « Nous allons continuer à travailler et essayer d’amener nos pilotes en Finlande dans les meilleures conditions, » a expliqué Matton, qui pense déjà au prochain rallye.

« La Finlande est un rallye spécial. Peut-être que c’est là-bas qu’on y aura notre chance. Sébastien Loeb et Mikko se sont toujours battus pour les deux premières places. J’espère que ça sera à nouveau le cas cette année avec les améliorations que nous allons apporter. Notre fiabilité est également très bonne. Cela va nous aider, mais nous nous battons contre un adversaire qui sait exactement comment ça fonctionne. »

La question d’un rappel de Sébastien Loeb par l’équipe française résonnait de plus en plus fort en Sardaigne. Mais en principe, le Français ne devrait remonter dans la DS3 WRC qu’à une seule occasion en mondial, lors du rallye de France-Alsace.

Toutefois, étant donné la situation aux championnats avec une équipe Volkswagen au top de sa forme pour sa première saison, Loeb pourrait éventuellement être de retour pour mettre quelques points au chaud.

« Pour le moment, nous n’avons pas encore parlé. Mais bien entendu, il aiderait pas mal, » a avoué Matton. « Je vais lui demander s’il veut participer à un ou deux autres rallyes. Ça dépendra aussi de notre futur, ou non, dans le championnat WTCC. Nous devrions avoir une réponse à ce sujet dans les prochaines semaines. Ensuite, nous verrons ce que nous ferons avec Sébastien. »

Quoi qu’il en soit, l’équipe Citroën semble au plus mal après avoir dominé le monde du rallye depuis une dizaine d’années. Certains choix stratégiques d’Olivier Quesnel (qui était à la place d’Yves Matton jusqu’en 2011) n’étaient peut-être pas si erronés que cela lorsqu’il voulait favoriser l’actuel épouvantail français du championnat, Sébastien Ogier. Mais entretemps, le pilote de Gap avait du quitter Citroën pour trouver refuge chez Volkswagen.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less