Motorsport

Ypres - ES13 : On roule aussi en France cet après-midi

Aucun bouleversement dans le classement

Recherche

Par

23 juin 2012 - 17:07
Ypres - ES13 : On roule aussi en (...)

Spéciale 10 – Hollebeke 1

Juho Hänninen a augmenté son avance sur Freddy Loix après le passage dans la dixième spéciale. Le pilote Skoda Motorsport a été le plus rapide. Les 28.82 kilomètres de cette spéciale ont permis aux équipages de se rapprocher de la France pour la spéciale suivante, à Lille.

Robert Consani, sur Renault Mégane RS, a subi sa deuxième crevaison du week-end. Le Français chute au neuvième rang de la coupe production. Autre Français malheureux, Mathieu Arzeno a abandonné suite à une sortie de route, sans conséquence pour l’équipage. Il était deuxième de la classe 2RM.

Spéciale 11 – Lille-Eurométropole

8.47 kilomètres pour cette spéciale, une fois encore remportée par Juho Hänninen. Le Finlandais ne laisse décidément que des miettes à ses adversaires.

Il n’était pas complètement satisfait de sa performance sur les routes françaises : "J’ai été trop prudent dans la première partie, car j’avais un peu peur après les reconnaissances. Je ne suis pas très content avec mes notes," a déclaré le Finlandais.

Comme souvent ce week-end, Pieter Tsjoen a été le troisième homme derrière la Skoda d’Hänninen et la Peugeot de Loix. Pour l’instant, il se maintient sur le podium du général de son rallye à domicile.

Spéciale 12 – Wasquehal

Freddy Loix a remporté sa troisième spéciale. Cette ‘street stage’ se déroulait dans les rues de la ville de Wasquehal sur 1.88 kilomètres. Le Belge, au volant de sa Peugeot 207 S2000, a réussi à reprendre 2.7 secondes sur Hänninen au terme d’une attaque de tous les instants.

Aucun changement à signaler avant le 26ème rang, c’est donc peu dire que cette spéciale comptait pour du beurre. Son aménagement était spécialement étudié pour ravir les spectateurs présents sur place.

Spéciale 13 – Kemmelberg 1

Hänninen signe le dernier scratch de cette boucle de quatre spéciales. Alors même qu’il semble rencontrer quelques soucis : "On ne roule au maximum et malgré tout, on a quelques problèmes. Le moteur a connu quelques coupures."

Loix suit toujours le Finlandais, et s’octroie le deuxième temps du parcours. Pour lui, qui connaît parfaitement sa voiture (Peugeot 207 S2000) et celle d’Hänninen (Skoda Fabia S2000), il n’y a pas photo en termes de performance. Alors que le leader roule le coude à la portière, le Belge a déclaré "être passé en mode attaque maximum."

Oleksandr Saliuk est sorti de la route a environ eux kilomètres de l’arrivée. Des spectateurs l’ont sorti de ses ennuis, mais l’Ukrainien a perdu un peu plus de 6 minutes dans l’aventure. "Je suis un peu sorti de la route, et je n’arrivais pas à y revenir. C’était vraiment glissant sur les gravillons, mais c’est de ma faute," a déclaré le pilote de la Ford Fiesta S2000 à son arrivée au point stop. Cette erreur profite à Patrick Flodin, qui remonte en cinquième position.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less