Motorsport

Yas Marina, Course 1 : Nouvelle victoire du champion Vandoorne

Le Belge gagne devant Marciello et Evans

Recherche

Par Camille Komaël

28 novembre 2015 - 16:51
Yas Marina, Course 1 : Nouvelle (...)

La nuit est tombée sur Abu Dhabi et la température de la piste est de 28 °C. Avant même le départ Alex Lynn - quatrième sur la grille - souffre d’un premier souci : la radio ne fonctionne pas. A l’extinction des feux, Vandoorne prend un meilleur envol que le poleman Gasly, mais le Français serre bien le Belge qui ne peut par conséquent pas s’infiltrer au premier virage. Les positions restent donc inchangées devant.

Marciello a quant à lui perdu beaucoup de places au départ et essaie de se rattraper : en doublant King, les deux se touchent légèrement. Au troisième tour, le DRS est activé et cela permet à Vandoorne de tenter une manœuvre de dépassement sur Gasly. Le Belge ne parvient pas à dépasser le pilote DAMS et - au tour suivant - il dépasse Gasly dans le virage juste avantla zone DRS : Vandoorne profite ainsi du DRS dans la ligne droite pour ne pas se faire redépasser par Gasly. Un peu plus loin, ce même tour, c’est Evans qui double à son tour Gasly, sans DRS.

Les DAMS semblent toutes les deux en difficulté pendant que Marciello poursuit sa remontée : il double Rossi et Lynn en deux virages et fond sur le duo Haryanto - Gasly en lutte pour la troisième place : il double une nouvelle fois les deux voitures avant la fin du tour. Cela fait quatre places de gagnées pour Marciello en un tour !

Au septième tour, les pilotes en super tendres abrègent leur souffrance et rentrent tous aux stands en même temps : Vandoorne, Evans, Gasly, Haryanto et Rossi notamment passent en pneus medium. Evans perd énormément de temps bloqué à son stand, devant laisser passer les pilotes qui arrivent dans l’allée des stands avant de pouvoir sortir. Au même moment, Latifi et Nato s’accrochent et la voiture de sécurité virtuelle est mise en place. Marciello est alors en tête devant Markelov et King.

Le re-start est donné au neuvième tour et King essaie immédiatement de doubler Markelov : il n’y arrive pas mais ré-essaie un peu plus tard. Il bloque alors ses roues et tire tout droit, sans grande conséquence si ce n’est qu’il doit laisser repasser le Russe. Pendant ce temps, Lynn rentre aux stands changer de pneus. Pierre Gasly reçoit 5 secondes de pénalité pour vitesse excessive dans les stands, Oliver Rowland écope lui d’un drive through pour la même raison.

On est presque à mi-course quand Markelov connait un problème sur sa voiture et doit garer sa Russian Time sur le côté : le Russe était alors en deuxième position... Au même moment, De Jong connaît la même mésaventure et rentre aux stands pour abandonner. Ca va mieux pour Gasly qui revient fort sur Mitch Evans. Vandoorne réduit l’écart avec Marciello, qui doit encore s’arrêter.

Les pilotes qui se sont déjà arrêtés doivent se frayer un chemin dans le trafic parmi les pilotes qui doivent encore effectuer leur arrêt obligatoire : Gasly a du mal à doubler Malja et Rossi en profite pour dépasser le Français. L’Américain double Malja le virage d’après alors que Gasly doit encore patienter un tour avant d’enfin pouvoir passer devant le Suédois.

Matsushita est le premier à passer en pneus super tendres à sept tours du but. L’écart entre Marciello et Vandoorne est passé sous les 30 secondes et l’Italien s’arrête aux stands au début du 26è tour : Vandoorne parvient à reprendre la tête de la course alors qu’Evans est dans les échappements de Marciello.

Toujours au 26è tour, Gelael est le premier pilote à se crasher dans la sortie de l’allée des stands (particulière) du circuit de Yas Marina : l’Indonésien bloque ses roues dans la descente et ne parvient pas à tourner. Il tape alors les protections et cale. Les pilotes en super softs deviennent rapidement plus rapides que ceux qui tournent en pneus mediums depuis une vingtaine de tours et cela nous offre des batailles, comme celle entre King et Haryanto : le Britannique passe sans souci devant l’Indonésien.

Marciello tourne plus vite que Vandoorne pendant quelques tours mais il est bien trop loin pour avoir le temps de revenir sur le champion de GP2 2015 qui de plus accélère sur la fin et reprend de la marge sur l’Italien. Dans le dernier tour, les pneus super softs ont cessé de fonctionner de manière optimale et les pilotes qui se sont arrêtés sur la fin sont en difficulté, à l’image de Marciello et King qui tournent assez lentement. Tous deux arrivent cependant à maintenir leur position jusqu’au drapeau à damiers.

Stoffel Vandoorne remporte donc une nouvelle victoire cette saison : c’est sa onzième en 2015 ! Marciello est deuxième, 9 dixièmes devant Evans. Rossi est quatrième devant Gasly, King et Haryanto. Huitième, Alex Lynn s’élancera en pole position demain pour la dernière course de la saison. Negrao et Berthon récupèrent les derniers points de cette course.

PosPiloteEquipeTemps
1. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix 31 laps - 1h03m32.405
2. Raffaele Marciello Trident +9.404
3. Mitch Evans RUSSIAN TIME +10.327
4. Alexander Rossi Racing Engineering +12.105
5. Pierre Gasly DAMS +22.621
6. Jordan King Racing Engineering +25.817
7. Rio Haryanto Campos Racing +26.406
8. Alex Lynn DAMS +26.988
9. André Negrao Arden International +30.412
10. Nathanaël Berthon Daiko Team Lazarus +36.974
11. Nobuharu Matsushita ART Grand Prix +41.939
12. Sergio Canamasas Daiko Team Lazarus +43.105
13. Sergey Sirotkin Rapax +44.058
14. Rene Binder MP Motorsport +45.982
15. Oliver Rowland Status Grand Prix +54.566
16. Gustav Malja Rapax +60.592
17. Arthur Pic Campos Racing +62.596
18. Marlon Stockinger Status Grand Prix +80.398
19. Sean Gelael Carlin DNF
20. Dean Stoneman Carlin DNF
21. Daniiel De Jong Trident DNF
22. Artem Markelov RUSSIAN TIME DNF
23. Norman Nato Arden International DNF
24. Nicholas Latifi MP Motorsport DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less