Motorsport

Week-end mitigé pour Lotus GP à Monaco

"Notre moins bon week-end de course sur le plan comptable"

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mai 2012 - 12:59
Week-end mitigé pour Lotus GP à (...)

La cinquième étape des GP2 Séries 2012 avait lieu ce week-end sur le circuit de Monaco, sous un soleil resplendissant, mais il ne restera pas dans les mémoires de Lotus GP.

Le joyau de la couronne du calendrier F1 n’a pas réussi à Esteban Gutierrez qui a perdu l’arrière de sa voiture très tôt dans les essais libres. Le Mexicain a frappé les rails à Ste Dévote et a compromis ses chances lors des qualifications qui, pour la première fois de l’histoire du championnat, étaient divisées en deux groupes afin de limiter les problèmes liés au trafic.

Esteban Gutierrez a terminé à la 5ème place de son groupe et a pris le départ de la première course depuis la 5ème ligne. Esteban était très rapide mais la course n’a pas été simple et il a perdu du temps derrière un adversaire et une place à la fin des pit stops. Il était 9ème lorsqu’il a croisé la route d’un retardataire pour la deuxième fois de la matinée. En tentant de l’éviter au freinage de la chicane, il a décollé sur le vibreur et a été renvoyé dans les rails qui ont détruit son aileron avant et l’ont contraint à l’abandon.

Esteban a fait une très bonne course le samedi et, après une neutralisation et plusieurs incidents, il a pris le point de la 8ème place qui paraissait hors de portée en partant depuis la 23ème position de la grille de départ. James Calado a signé le 7ème temps de son groupe de qualification. Sa stratégie était de changer de pneus très tôt, ce qu’il a fait au 11ème tour, afin de tenter de gagner des places. La stratégie a porté ses fruits et James a franchi la ligne d’arrivée à la 7ème place. En partant depuis la 2ème ligne de la grille de la seconde course, le jeune Anglais a pris un bon départ mais a été tassé dans les rails par le poleman, Stéphane Richelmi. Il n’a pu éviter la collision et a abîmé son museau. Le drapeau noir et orange lui a été présenté afin qu’il change de museau ce qui a ruiné ses chances de marquer des points.

James Calado et Esteban Gutiérrez sont respectivement 5ème et 6ème du classement général du championnat, avec 75 et 60 points. Lotus GP conserve la 2ème place par équipe, avec 135 points.

Esteban Gutiérrez : C’est le pire endroit pour écourter le temps passé en piste en essais libres et ça a plus ou moins dicté le reste de mon week-end. J’ai un peu rattrapé le temps perdu en qualification où mon temps n’était pas mauvais du tout mais j’ai souffert de mon manque de préparation pour aller chercher les derniers dixièmes. J’ai pris un bon départ et j’ai gagné immédiatement plusieurs places ce qui est toujours plaisant à Monaco. Un bon pit stop et une voiture très efficace m’ont permis de remonter encore au classement et j’étais 7ème lorsqu’un retardataire a agi de manière étrange devant moi. J’ai essayé de l’éviter à la chicane mais il n’y avait pas assez de place. Je suis monté sur le vibreur qui m’a projeté dans les rails. La deuxième course était très positive après le week-end mentalement difficile qu’on a vécu à Monaco. Marquer un point n’était pas vraiment envisageable en partant 23ème sur ce circuit mais un carambolage au départ et une course solide m’ont permis d’y arriver. Nous devons travailler pour être sûrs de marquer enfin les points que l’équipe et la voiture méritent.

James Calado : Après avoir signé ma première pole position il y a deux semaines, la 13ème place sur la grille n’était certainement pas dans mes projets. C’est une déception de ne pas avoir réussi à mettre bout à bout mes trois meilleurs partiels. La stratégie était de faire notre pit stop très rapidement pour se débarrasser du trafic et de viser la 8ème place qui donne la pole position sur la grille inversée de la seconde course. Ça a marché à la perfection ! J’ai perdu trois places au départ mais j’ai ensuite fait une série de tours très rapides et après le pit stop l’objectif était atteint. On a coutume de dire que le départ est crucial à Monaco, et il l’a été pour moi, mais dans le mauvais sens. J’ai pris un bon départ et je me battais avec le poleman mais il ne m’a pas laissé de place et je ne pouvais pas l’éviter en arrivant dans le premier virage. Ça a détruit mon aileron avant. J’ai du en changer et rallier l’arrivée dans les points n’était plus possible.

Frédéric Vasseur : C’est notre moins bon week-end de course sur le plan comptable mais en même temps la performance et le potentiel de James et d’Esteban était excellent et l’équipe a fait du très bon travail pour préparer une voiture très rapide. A Monaco et plus qu’ailleurs, le plus petit retard dans la préparation coûte cher et c’est ce qui a ralenti la progression d’Esteban qui a touché les rails après quelques tours en essais libres. James n’a pas réussi à aligner ses meilleurs partiels. Ils se sont bien rétablis en course mais n’ont pas obtenu les résultats qu’ils méritaient pour des problèmes externes auxquels nous ne pouvions rien.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less