Motorsport

Week-end hongrois frustrant pour Mehdi Bennani

Le Sébastien Loeb Racing mal récompensé

Recherche

Par Olivier Ferret

3 mai 2015 - 20:05
Week-end hongrois frustrant pour (...)

Sur un circuit qu’il affectionne et sur lequel il avait pris l’habitude de briller, Mehdi Bennani espérait bien décrocher un nouveau résultat probant à l’occasion du troisième meeting du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Au sein du Sébastien Loeb Racing et avec sa Citroën C-Elysée, le pilote marocain a vécu un meeting compliqué sur le Hungaroring. Aux portes du Top 10 en qualifications, Mehdi n’a pu remonter dans la hiérarchie au cours de la première course. Dans la seconde, il a été contraint à l’abandon suite à un problème mécanique.

Cinquième en Argentine et quatrième au Maroc, après une belle première ligne en qualifications, Mehdi Bennani espérait beaucoup des deux courses disputées en Hongrie. Las, le pilote marocain n’a pu atteindre les objectifs qu’il s’était fixé : viser à nouveau le Top 5.

« Le week-end a été difficile » avoue Mehdi. « Je n’ai pas retrouvé les bonnes sensations que j’avais depuis le début de la saison. Avec l’équipe, nous nous sommes tous mobilisés mais nous ne sommes pas parvenus à inverser la tendance. L’absence de séance test vendredi a surement joué. C’est dommage car j’aime bien ce circuit et j’ai toujours décroché des résultats positifs ici. Dans la Course 1, j’ai essayé d’attaquer mais je ne suis pas parvenu à remonter. Dans la Course 2, j’ai eu une alarme et je suis logiquement rentré au stand. Je suis déçu mais j’ai confiance en l’équipe. Nous allons travailler dur pour bien comprendre. »

« Nous savions que nous aurions des moments un peu moins faciles à vivre durant la saison. Le meeting de Budapest en est un » concède Léo Thomas, Directeur Technique. « Cela fait partie de l’apprentissage. Les deux premiers meetings ont été très positifs, celui-ci tempère notre bon début de saison mais ne doit pas le faire oublier. Il faut qu’on se laisse le temps d’acquérir l’expérience nécessaire dans une discipline de spécialistes : sans tout remettre en cause, on prend note. Cela doit nous permettre de progresser et de revenir plus fort lors de la prochaine manche. Nous partageons la déception de Mehdi, mais cela ne fait qu’à accroitre notre motivation. »

Le film du week-end

En l’absence de séance test le vendredi, les essais étaient limités à deux séances de trente minutes. Un schéma qui ne facilitait pas la tâche du team, toujours en phase d’apprentissage avec sa monture. Malgré tout, Mehdi débutait par un huitième chrono dans la première session. Lors des qualifications, il se classait dixième de la Q1, puis onzième de la Q2, à seulement 83 millièmes du dixième rang synonyme de pole position en Course 2.

Onzième sur la grille, Mehdi Bennani conservait sa place au départ de la Course 1, évitant les pièges du premier virage. Dans le sillage de l’ancien Champion du Monde Rob Huff et de Tom Coronel, il se battait alors avec un autre ancien lauréat du WTCC, Gabriele Tarquini. L’Italien trouvait la faille dans le septième tour. Si Mehdi attaquait pour suivre la cadence, il devait se contenter de cette douzième position sous le drapeau à damiers.

Malheureusement pour le Sébastien Loeb Racing et son protégé, la Course 2 allait s’arrêter prématurément. Suite à une alarme moteur au départ, la n°25 rentrait à son stand et était contrainte à l’abandon.

La prochaine manche du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme se déroulera en Allemagne, sur la mythique Nordschleife, le 15-16 mai.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less