Motorsport

Wales Rally GB, après ES9 : Tänak domine le vendredi

Neuville, 2e, a surmonté sa position d’ouvreur

Recherche

Par www.wrc.com

5 octobre 2018 - 20:21

Ott Tänak a maîtrisé des conditions humides et boueuses pour dominer la journée de vendredi sur le Dayinsure Wales Rally GB, lui qui vise un quatrième succès consécutif en Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Tänak, vainqueur en effet des trois manches précédentes en Finlande, Allemagne et Turquie, a conclu une journée difficile au nord du Pays de Galles, au volant de sa Toyota Yaris, avec une avance de 28’’8 sur le leader du championnat, Thierry Neuville.

L’Estonien a réalisé un hat-trick de victoires en spéciales le matin, creusant un écart de presque dix secondes qui lui a permis d’être prudent lors des deux courtes spéciales brumeuses et pluvieuses qui suivaient. Et il a signé deux nouveaux scratchs dans la boucle de l’après-midi, laquelle reprenait les trois premières spéciales de la matinée.

De fréquents changements de surface et un grip inconsistant dans des conditions évoluant constamment ont fait manquer de confiance aux pilotes sur ces routes principalement en terre, mais les conditions s’améliorant dans l’après-midi ont fait les affaires de Tänak.

“Ça a été une très bonne journée”, a dit ce dernier, que sa récente forme a ramené dans une lutte à trois pour le titre avec Neuville et le quintuple champion Sébastien Ogier. “Il semble qu’on ait fait un bon pas en avant avec la voiture, et nous étions compétitifs dans ces conditions à faible niveau de grip.”

Le héros local Elfyn Evans, qui avait signé sa première victoire en WRC il y a un an à domicile, a été le plus proche poursuivant de Tänak jusqu’à ce qu’un court-circuit n’immobilise sa Ford Fiesta sur le secteur routier menant aux spéciales de l’après-midi.

Neuville en a bénéficié pour prendre la deuxième place après un début de rallye frustrant sur sa Hyundai i20. Sa voiture ne se comportait pas comme il le souhaitait le matin, et il a dépassé un carrefour puis heurté une chicane avant que des changements de set-up effectués à l’assistance de la mi-journée ne l’aident à remonter depuis la cinquième place.

Le Belge précède un quatuor de pilotes se tenant en moins de dix secondes. Jari-Matti Latvala a brièvement occupé la deuxième place avec une autre Yaris, mais il a terminé à 2’’5 de Neuville après avoir perdu le rythme dans la longue spéciale de Brenig.

Esapekka Lappi s’est bien repris après un tête-à-queue, pour placer une troisième Toyota dans les quatre premières places. Le Finlandais est à 4’’6 de son compatriote et 2’’3 devant Ogier.

Le Français était troisième le matin quand les deux premiers rapports de boîte de sa Fiesta ont cassé, le reléguant à la huitième place. Il est remonté sur la fin et clôture le top 5 devant Craig Breen sur une Citroën C3.

Hayden Paddon, Mads Østberg, Andreas Mikkelsen et Kalle Rovanperä, leader du WRC2, complètent quant à eux le top 10 en ayant tous gagné une place grâce à la sortie de route de Teemu Suninen dans la dernière spéciale du jour.

Le jeune Finlandais avait occupé plus tôt la troisième place et survécu à deux tête-à-queue, mais il était retombé à la septième quand sa Fiesta s’est retrouvée dans un fossé après qu’un choc important eût cassé une suspension.

Les pilotes s’apprêtent à passer 15 heures derrière le volant samedi, le rallye se déplaçant dans le centre du Pays de Galles. Après un départ à 5h30 (6h30 GMT), ils disputeront cinq spéciales dont les quatre premières seront répétées dans l’après-midi. Tout cela pour un total de 150 kilomètres contre le chrono, sans le moindre passage par le parc d’assistance avant la fin de journée.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less