Motorsport

Volvo Polestar a touché le fond avant de rebondir

D’une catastrophe à une victoire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 janvier 2017 - 09:55
Volvo Polestar a touché le fond (...)

Revenant sur la première campagne en WTCC de l’équipe Volvo Polestar, son patron Alexander Murdzevski Schedvin se souvient à quel point le week-end catastrophique de Marrakech a motivé ses troupes à progresser, jusqu’à la victoire en Chine vers la fin de saison.

Le week-end marocain de Volvo avait tourné au fiasco, la S60 ne se montrant à l’aise ni sur le circuit urbain, ni sous la pluie qui avait touché le pays à ce moment-là. Reléguée à un tour des leaders, l’équipe avait travaillé double, développant même un programme d’essais en parallèle de la saison pour progresser jusqu’à signer une victoire en course d’ouverture à Shanghai et un podium en course principale au Qatar.

"Nous avions souffert plus que prévu sous la pluie et le vol retour depuis le Maroc, où nous avions carrément pris un tour, a été le plus long de ma vie" explique Alexander Murdzevski Schedvin. "Nous savions que ça pouvait arriver si nous ne trouvions pas les bons réglages, mais c’était quand même gênant. Shanghai a été la récompense car peu de constructeurs se sont engagés dans un championnat déjà développé et gagné dès leur première saison, donc nous pouvons être fiers".

Si elle avait abordé sa saison 2016 sans autre ambition que celle d’apprendre, Volvo Polestar aura maintenant un autre statut, puisqu’elle sera l’une des deux seules équipes officielles et qu’elle alignera dès 2017 trois S60. Un week-end comme Marrakech ne sera plus possible tandis que ceux comme Shanghai devront devenir réguliers.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less