Motorsport

VIR : Muscle Milk Pickett Racing (HPD) de bout en bout !

Victoire sans contestation possible

Recherche

Par

16 septembre 2012 - 10:00
VIR : Muscle Milk Pickett Racing (...)

La HPD ARX-03a du Muscle MilkPickett Racing n’aura pas connu le moindre problème pour la première venue de l’American Le Mans Series sur le tracé du Virginia International Raceway où un format de quatre heures a permis aux pilotes de s’exprimer pleinement. A aucun moment, Klaus Graf et Lucs Luhr n’ont été inquiétés sur les 135 tours de course où les neutralisations ont été seulement au nombre de deux (ndlr : comme quoi les courses américaines ne sont pas systématiquement synonymes de safety-car). A l’arrivée, le duo de la HPD ARX-03 a devancé de trois tours la Lola-Mazda B12/60 du Dyson Racing de Chris Dyson, Guy Smith et Johnny Mowlem. La #16 équipée du Flybrid KERS aura bien fonctionné, mais le trio n’a jamais inquiété les vainqueurs du jour, la pénalité de Johnny Mowlem n’ayant rien changé à la donne finale. La dernière marche du podium revient à la HPD ARX-03b/Level 5 Motorsport de Christophe Bouchut et Scott Tucker qui échoue à une boucle de la Lola-Mazda. Le team texan s’offre donc un nouveau podium au général après la victoire décrochée dans les rues de Baltimore. La Morgan 2012 LMP2/Conquest Endurance de Martin Plowman et David Heinemeier-Hansson aura très résisté, mais il aura manqué 28 secondes sur la ligne d’arrivée. La seconde Lola/Dyson a abandonné suite à des problèmes de surchauffe.

Le CORE autosport s’est à nouveau imposé en PC avec Jon Bennett et Colin Braun (5ème au général) devant PR1/Mathiasen Motorsport (Junco Jr/Franchitti) et CORE autosport (Popow/Kimber-Smith).

En GT, Corvette Racing poursuit sa moisson de victoires, Oliver Gavin associé au local Tommy Milner prenant le dessus sur la Porsche 911 GT3-RSR/Flying Lizard Motorsports de Bergmeister/Long et la Ferrari F458 Italia/ESM de van Overbeek/Sharp. Au fil des courses, la Ferrari aux couleurs Patron s’affiche comme une prétendante à la victoire, la #01 ayant mené une partie de la course. La première BMW échoue au pied du podium avec Müller/Auberlen. La catégorie GTC a été des plus disputées durant les quatre heures de course, la victoire revenant sur le fil à la Porsche 911 GT3 Cup/Alex Job Racing de Keen/MacNeil, avec dans ses échappements Cisneros/Bleekemolen.

Peu de neutralisations mais beaucoup de pénalités...

Le départ a été des plus chaotiques avec la Lola-Mazda/Dyson Racing de Michael Marsal qui partait en tête à queue dès le Turn 1, emmenant avec lui bon nombre de concurrents, dont la Corvette C6.R/Corvette Racing de Jan Magnussen. Le Danois a dû repasser dans la foulée à deux reprises par son stand afin de réparer fortement la partie avant de sa monture bien endommagée. La ORECA-FLM09/RSR Racing de Bruno Junqueira était également impliquée dans le contact, de même que la HPD/Level 5 de Scott Tucker ou encore la Morgan/Conquest. Il aura donc fallu moins d’un tour pour que la voiture de sécurité entre en piste. Elle y reviendra une seconde après une grosse sortie de la PC/Merchant Services Racing de Lucas Downs à la sortie des esses, l’auto tapant fortement dans la pile de pneus.

On ne sait pas si c’est parce que les pilotes découvraient le VIR qu’ils ont été un peu chauds en piste, mais les officiels ont sévi à de multiples reprises. Le premier à être réprimandé était Eric Lux (Merchant Services Racing) suite à un contact avec la Porsche 911 GT3 Cup/TRG. Résultat : une minute d’arrêt. Bien malheureuse au départ, la Lola-Mazda/Dyson Racing #20 écopait d’un stop&go pour ne pas avoir respecté le bon pilote au départ. Peu avant l’heure de course, Emilio Di Guida (Porsche./TRG) et Henri Richard (PC/Dempsey Racing) devaient s’arrêter une minute pour avoir causé chacun un contact. Alors deuxième, Johnny Mowlem devait lui aussi s’arrêter pour avoir redémarré alors que la Lola se chargeait en carburant lors d’un ravitaillement. Sascha Maassen (Porsche/Paul Miller Racing) prenait pour sa part une pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands. Alors qu’il luttait pour la tête en P2, Christophe Bouchut (HPD/Level 5) se voyait stopper une minute pour avoir causé un contact, sachant que la seconde HPD du team écopait aussi d’une pénalité. Peu avant la mi-course, c’est Wolf Henzler (Porsche/Falken) qui stoppait 20s pour une infraction lors d’un arrêt. Antonio Garcia (Corvette) y allait aussi de son arrêt obligatoire peu après la mi-course pour un problème d’équipement sur la pitlane. Au cap de la dernière heure, Christophe Bouchut marquait un nouvel arrêt d’une minute suite à un contact, avant que Martin Plowman (Morgan/Conquest) en fasse de même quelques minutes plus tard pour avoir occasionné des dégâts (suspension) sur la BMW M3 GT de Dirk Müller. Quant à la HPD ARX-03b/Level 5 Motorsports de Tucker/Diaz/Gonzalez, elle était exclue du meeting à l’issue des vérifications d’après-course.

Gavin/Milner et Corvette Racing champions en GT, Alex Popow et CORE autosport en PC, Cooper MacNeil et Alex Job Racing en GTC...

Avec cette nouvelle victoire, Lucas Luhr en est à 41 succès en ALMS contre 14 à Klaus Graf. Christophe Bouchut en compte pour sa part 13 et Scott Tucker 16. En PC, Jon Bennett et Colin Braun totalisent trois succès. Pour son 100ème départ dans la série, Oliver Gavin peut se satisfaire de décrocher un 38ème succès, alors que Tommy Milner en compte 4. Quant à Leh Keen et Cooper MacNeil, ils en sont à trois.

A une manche de la fin du championnat, Graf/Luhr comptent 153 points contre 144 à Dyson/Smith. Rien n’est fait non plus en P2 puisque Bouchut/Tucker ne comptent que 16 longueurs d’avance sur Heinemeier-Hansson/Plowman. En GT, la messe est dite avec le titre pour Gavin/Milner (146 points). En revanche rien n’est fait pour la place de vice-champion puisque Garcia/Magnussen comptent 101 points, Bergmeister/Long et Sharp/van Overbeek 99, Dirk Müller 98. Corvette Racing rafle également la couronne Equipes.

Alex Popow décroche le titre PC, le CORE autosport faisant coup double puisque Bennett/Braun sont vice-champions. L’équipe était déjà titrée depuis plusieurs meetings. En GTC, Cooper MacNeil rafle la couronne devant son coéquipier Leh Keen, même si Faulkner/LeSaffre peuvent encore être sacrés vice-champions à Road Atlanta.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less