Motorsport

Une fin de course frustrante pour le Toyota Racing au Bahrain

"Une course passionnante, mais très décevante"

Recherche

Par Olivier Ferret

30 septembre 2012 - 12:10
Une fin de course frustrante pour (...)

Fort d’une belle victoire décrochée à Sao Paulo, le Toyota Racing pouvait espérer un nouveau bon résultat au Bahrain pour la quatrième sortie de la TS030 HYBRID en compétition à l’occasion du sixième round du Championnat du Monde d’Endurance. Après un beau début de course d’Alex Wurz qui voyait la #7 prendre la poudre d’escampette sur les deux Audi R18 e-tron quattro, le prototype hybride japonais perdait sept minutes dans les stands pour réparer les numéros lumineux sur les côtés de l’auto. Le règlement oblige que ces numéros soient toujours visibles. La #7 reprenait la piste à la 6ème place pour remonter dans le tiercé de tête avec à la clé le meilleur tour en course pour Nicolas Lapierre. Un contact avec une autre LMP1 obligeait ensuite Nico a stopper sa monture en bord de piste, la suspension étant trop endommagée alors qu’il ne restait un peu plus d’une heure de course.

Yoshiaki Kinoshita, Président de Toyota Racing, dresse le bilan de cette première expérience au Moyen-Orient : « Ce fut une course passionnante, mais très décevante parce que nous étions en position de force pour nous imposer. C’est frustrant de perdre du temps dans les stands en raison du problème de lumière, causé très certainement par la chaleur. Après cela, nous avons été rapides avec un podium envisageable. Malheureusement, la voiture était trop endommagée après le choc et Nicolas n’a pas pu ramener l’auto au stand pour réparer. Nous avions une grande chance de pouvoir remporter la course, mais le sport automobile peut être parfois cruel. Audi a fait un excellent travail et nous les félicitons. Nous sommes impatients de reprendre la lutte sur le Fuji Speedway dans deux semaines. Notre préparation commence dès aujourd’hui. »

Alex Wurz était chargé de prendre le relais de départ, et l’Autrichien a fait parler la poudre dès les premiers tours : « La vitesse était là et c’est juste une journée où l’on voit que le sport automobile est difficile. C’est pourquoi nous apprécions encore plus la victoire du Brésil où la course s’était passée sans faille. Tout notre travail en essais libres a payé pour la course. La vitesse était là et c’est encourageant. Le reste était simplement de la malchance. Nous sommes maintenant concentrés sur le Fuji Speedway. »

Nicolas Lapierre a relayé l’Autrichien, mais un contact a mis à mal la progression de la #7 : « Après la voiture de sécurité, j’étais derrière la #21. Son pilote avait une bonne vitesse de pointe et j’ai dû passer à l’intérieur et nous nous sommes touchés. Si nous nous battions pour la position, je dirais que ma responsabilité pourrait être engagée, mais il avait les drapeaux bleus. C’est décevant de terminer la course de cette façon parce que nous avions une nouvelle chance de podium, mais pas la position que nous espérions après le problème d’éclairage. Malheureusement, nous n’avons pas terminé. Le rythme en course par rapport à Audi était bon. Nous étions très compétitifs. Nous devons continuer à travailler et à nous préparer pour le Fuji Speedway. Ce sera une course importante pour nous et j’espère que nous pourrons décrocher un bon résultat là-bas. »

Pour le prochain round du Fuji Speedway, Kazuki Nakajima fera son retour dans le baquet de la #7 aux côtés de Nico Lapierre et Alex Wurz.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less