Motorsport

Une bonne soirée pour les DS3 WRC de Meeke et Lefebvre

Meeke enflamme le Rallye Monte-Carlo

Recherche

Par Olivier Ferret

22 janvier 2016 - 01:06
Une bonne soirée pour les DS3 WRC de (...)

Reliant Monaco à Gap, la première étape du Rallye Monte-Carlo était constituée de deux spéciales nocturnes. Dans le coup dès l’ES1, Kris Meeke et Paul Nagle réalisaient une grande performance dans le secteur suivant, avec un scratch les propulsant en tête du classement général ! Sur l’autre voiture engagée par Abu Dhabi Total WRT, Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau se positionnaient dans le top 10.

Dès le milieu de la journée, la Principauté de Monaco se mettait à l’heure du Rallye Monte-Carlo, avec le lancement officiel du Championnat du Monde FIA des Rallyes 2016. Au cours de l’après-midi, Khalid Al-Qassimi et Kris Meeke embarquaient quelques célébrités et journalistes à bord de leur WRC pour un baptême tout en glisse sur une portion du mythique circuit de F1 !
Une fois la nuit tombée, les concurrents franchissaient le podium de départ, installé sur la Place du Casino. Direction Entrevaux, pour le départ de la toute première spéciale de l’année. Malgré un tête-à-queue lui coûtant six à sept secondes, Kris Meeke s’installait en deuxième position. Exploitant parfaitement sa monte pneumatique – composée de deux Michelin Pilot Sport SS5 (slicks super tendre) deux Pilot Alpin PA4 CL (cloutés) montés en diagonale – le Britannique réalisait le meilleur chrono entre Barles et Seyne. Repoussant Sébastien Ogier à 11’’, le pilote Abu Dhabi Total WRT s’emparait ainsi de la tête du Rallye Monte-Carlo pour la toute première fois de sa carrière !

Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau réalisaient également un début de course satisfaisant. Pour le jeune duo – qui débutait sa collaboration en course – l’objectif était de venir à bout de ces deux épreuves chronométrées. Prenant progressivement la mesure de la monte pneumatique croisée, le Champion FIA Junior WRC 2014 s’offrait le septième chrono dans l’ES2. Neuvième du classement général, il ralliait le parc d’assistance à moins de 15’’ du top 5.

Après cette entrée en matière, la deuxième étape du 84e Rallye Monte-Carlo se disputera autour de Gap, avec six spéciales totalisant 116,5 km. Les voitures sortiront du parc fermé à partir de 8h45.

ILS ONT DIT

Kris Meeke : « J’étais satisfait de la première spéciale, malgré un tête-à-queue qui m’a fait perdre un peu de temps. Nous savions que le point critique se situerait dans l’ES2, avec les derniers kilomètres recouverts de neige et de glace. Le choix de pneumatiques était conditionné par ce paramètre, mais nous avons finalement tous retenu la même option. Grâce au comportement de la voiture avec les pneus croisés, je me suis senti en confiance dès le début et j’ai pu réaliser cette performance. Il ne faut pas s’enflammer, nous n’avons fait que deux spéciales pour le moment ! Il est difficile de prédire ce qui nous attend demain. Nous avons vu sur la liaison que la température extérieure était déjà de -9°C, les premières spéciales devraient donc nous réserver quelques pièges verglacés. »

Stéphane Lefebvre : « Avec Sisteron-Thoard, ces deux spéciales étaient celles que je redoutais le plus. Par rapport aux reconnaissances, les conditions de route étaient totalement différentes. Heureusement, mes ouvreurs ont fait du très bon travail et il n’y avait pas un piège qui n’était pas noté. C’est une bonne soirée, au cours de laquelle nous n’avons pas fait de faute. C’est particulièrement satisfaisant dans la mesure où il s’agissait de mes premières spéciales avec Gabin en copilote. Je m’étais fixé pour objectif de ne pas lâcher trop de temps sur les premiers et je pense attaquer plus fort demain. Les spéciales de cette deuxième étape sont globalement les mêmes que l’an passé et je pense que cette expérience m’aidera à progresser. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less