Motorsport

Un week-end anglais mitigé pour Murphy Prototypes

"Ce fut une journée difficile"

Recherche

Par

30 août 2012 - 12:16
Un week-end anglais mitigé pour (...)

Présent en European Le Mans Series avec une ORECA 03, les Irlandais du Murphy Prototypes sont venues se frotter au gratin mondial de la catégorie LMP2 en prenant part aux 6 Heures de Silverstone. Pour l’occasion, le trio vu aux 24 Heures du Mans était reconstitué avec Jody Firth, Warren Hughes et Brendon Hartley. Au final, la #48 n’a pu faire mieux que 9ème en LMP2 et 16ème au scratch. On reverra maintenant le Murphy Prototypes au Petit Le Mans pour la finale de l’European Le Mans Series.

Rookie en Endurance, Brendon Hartley s’est vite adapté à la discipline même si le meeting britannique n’a pas donné les résultats escomptés : « Ce fut une journée difficile. Il a fallu prendre les bonnes mesures au premier virage lors du départ. J’ai perdu dix places dans l’aventure. Lors de mon premier relais, j’ai dû me jouer d’un trafic important, puis dans le second, nous étions P6 lorsque j’ai soudainement perdu une roue avant. Nous avons concédé beaucoup de temps car il a fallu rentrer au ralenti. Warren a ensuite repris la piste sans trop savoir s’il y avait des dommages sur l’auto. Nous avons essayé quelque chose de différent au niveau des pneumatiques lors du dernier relais, ce qui n’a pas marché. Nous ne savons pas pourquoi nous manquions de rythme alors que nous n’avons concédé que 0.3s en qualification. Je suis sûr que nous serons plus forts au Petit Le Mans. »

Warren Hughes confirme les propos de son jeune coéquipier néo-zélandais : « Ce fut une journée plus compliquée que ce que nous attendions. Le rythme semblait bon lors du warm up. Peut-être que les conditions plus chaudes nous ont fait perdre un peu d’équilibre en portant préjudice à nos pneumatiques. Les premiers relais ont été raisonnables, mais les doubles relais ont été compliqués pour les gommes. Il y a clairement beaucoup à apprendre de la course, mais ce résultat est inhabituel pour nous, car toutes les courses à laquelle nous avons participé, nous avons été en mesure de lutter pour la victoire à un moment ou à un autre. C’était donc une anomalie, mais je suis sûr que nous allons revenir encore plus fort. »

Sur ses terres, Jody Firth n’a pas ménagé ses efforts : « Avec le recul, je me dis que je peux être satisfait de mes chronos lors de mon double relais. Nos trois meilleurs temps se situaient en 1.52, ce qui montre l’homogénéité de l’équipage. J’ai roulé derrière la voiture de sécurité lors de mon deuxième relais et dix tours avant la fin de mon relais, l’auto était difficile à gérer du fait des pneumatiques. L’auto ne s’est pas comportée comme durant les essais, ce qui était un peu déroutant. Même si nous n’avons pas mérité de terminer dans le tiercé de tête, il est frustrant de constater que nous avons connu pas mal de problèmes, certains de notre faute, d’autres pas. Toute l’équipe a travaillé très dur. Je suis sûr que nous serons de retour au Petit Le Mans. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less