Motorsport

Un retour pour Nissan au Mans en 2014 dans le stand 56

Nissan et Nismo feront dans l’électrique

Recherche

Par

26 février 2013 - 07:25
Un retour pour Nissan au Mans en (...)

On vous l’avait à mots couverts le week-end dernier. C’est bien par le biais du 56ème stand que Nissan va faire son retour officiel aux 24 Heures du Mans en 2014 avec un projet électrique. Ce programme sera dirigé par Nismo, bras armé de Nissan en compétition.

Après la Nissan DeltaWing en 2013 ce sera donc la deuxième fois en trois ans que le constructeur japonais se retrouve impliqué dans le 56ème garage de la classique mancelle. C’est directement Carlos Ghosn qui a annoncé l’information aujourd’hui même à Yokohama lors de l’inauguration du nouveau siège de Nismo. Le Président de la marque a laissé entendre qu’une nouvelle approche innovante sera à la base du projet tout en confirmant que cette présence se fera avec une toute nouvelle voiture de course intégrant la technologie électrique. Nissan dévoilera plus de détails dans un prochain avenir.

"Nous allons revenir au Mans avec une voiture qui servira de banc d’essai à haute performance, dans l’environnement le plus dur à la fois pour nos voitures de série et pour la technologie électrique d’une voiture de course," déclare Carlos Ghosn.

La Leaf Nismo RC a ouvert la voie de l’électrique au sein de la marque nipponne avec une présence aux 24 Heures du Mans dans le cadre des autos faisant la part belle aux nouvelles technologies. Pour être le 56ème stand en 2014, il faudra montrer à l’ACO que cette nouvelle auto a les capacités nécessaires en fournissant toutes les données à son engagement dans la plus grande course du monde. On a eu le downsizing en 2012, l’hydrogène en 2013 et ce sera l’électrique en 2014. Ceux qui attendaient un retour de Nissan en LMP1 en sont pour leurs frais vu tout le tintamarre fait autour de cette annonce. Ce n’est pas pour demain mais peut-être après-demain. Ce retour de la firme japonaise est une première étape qui pourrait se traduire à l’avenir par une présence en LMP1, mais l’industrie automobile étant en pleine mutation, on attendra tout de même avant de se réjouir.

En attendant, Nissan sera bien entendu présent cette année dans la catégorie LMP2 en tant que motoriste avec son VK45DE avec la bagatelle de 17 autos « powered by Nissan Nismo ». C’est carrément un tiers de la grille qui sera badgé Nissan. Les autres programmes ne sont pas oubliés avec la GT-R GT3 où plusieurs modèles rouleront en Blancpain Endurance Series. La Nissan Altima fera aussi ses débuts en V8 Supercars. Quant à la GT Academy, elle devrait encore s’étendre avec des compétitions en Europe, Russie, Etats-Unis, Afrique du Sud et Moyen-Orient.

Dans le très relevé championnat Super GT, quatre GT-R seront de la partie cette année avec des modèles revus et corrigés. L’aérodynamisme de l’auto a été repensé, notamment la partie arrière. Le moteur a lui aussi subi une cure de jouvence. Kunihiko Kakimoto poursuivra son rôle de directeur exécutif des équipes roulant en GT-R. En complément, quatre autos seront engagées en GT300 pour les teams NDDP Racing, Bonds Racing, Dijon Racing et Run Up Sports.

Shoichi Miyatani, Président de Nismo : "Nismo est un élément clé du futur de Nissan sur le route mais aussi en sport automobile et nous allons rapidement le mettre en place en tant que marque de performance exclusive de Nissan. C’est la première fois que l’ensemble de notre équipe est située au même endroit. Notre établissement va devenir une pépinière de passion et de performance, et nos ingénieurs de talent peuvent étirer les frontières pour créer quelques uns des nouveaux héros."

Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less