Motorsport

Un résultat en demi-teinte pour Greaves Motorsport à Silverstone

13ème seulement

Recherche

Par

30 août 2012 - 13:37
Un résultat en demi-teinte pour (...)

Treizième du classement final des 6 Heures de Silverstone et cinquième en LMP2 pour la mieux placée de ses deux protos, ce n’est pas le résultat que le Greaves Motorsport espérait le week-end dernier. Tout avait pourtant bien commencé en qualification samedi puisque Alex Brundle, au volant de la Zytek Z11SN Nissan #42, avait obtenu de haute lutte la pole position en LMP2, Elton Julian, à bord de la Zytek n°41, engagée à plein temps dans le WEC, s’était qualifié en onzième position.

Les premiers nuages apparurent samedi matin avec l’annonce du décès du grand-père de Ricardo Gonzalez. Très affecté, Gonzalez décida néanmoins de courir pour honorer la mémoire de son grand-père. Pour les pilotes de la Zytek #41, l’objectif était de marquer le maximum de points possible afin de rester au contact au classement LMP2. Dans les essais libres, la Zytek avait connu des problèmes de transmission, ce qui n’avait pas facilité le travail des trois pilotes, Ricardo Gonzalez, Elton Julian et Christian Zugel n’ayant jamais couru auparavant à Silverstone.

Elton Julian prit le départ, suivi par Christian Zugel et Ricardo Gonzale avant que Julian ne reprenne le volant pour la fin de course. A une heure de l’arrivée, l’américain était contraint de repasser par les stands avec un problème d’alternateur qui fit perdre plusieurs tours à la Zytek et qui lui firent perdre également toute chance d’un bon classement. Greaves Motorsport reste quatrième du classement WEC LMP2 avec 63 points, mais a perdu du terrain sur les trois premiers teams, Starworks Motorsport, ADR-Delta et PeCom Racing

Alors que le team fondait de grands espoirs sur la Zytek #42 de Alex Brundle, Lucas Ordoñez et Martin Brundle, à la suite de la pole position de Alex Brundle, ces espoirs étaient obérés par une excursion hors piste forcée à la suite du tête-à-queue de la HPD JRM de Peter Dumbreck. Brundle parvenait à reprendre la piste, mais à l’arrière du peloton et derrière des voitures moins rapides qui lui firent perdre encore davantage de temps. Ordoñez prit le relais, continuant la remontée de la Zytek mais il ramassa en route une quille restée au milieu de la piste et qui se coinça sous la voiture, perturbant l’aéro et le fonctionnement des radiateurs. Le pitstop était inévitable. Martin Brundle monta à bord et maintint l’allure, avant de recevoir un stop and go lors d’un restart, ce qui enraîna une nouvelle perte de temps. Alex Brundle prit le dernier relais pour prendre la cinquième place. La Zytek méritait certainement mieux, au vu des deuxième et troisième chronos réalisés en course par Lucas Ordoñez et Alex Brundle en course, derrière la Morgan Nissan du OAK Racing.

Christian Zugel : « Courir à Silverstone, un des circuits les plus rapides et les plus célèbres au monde, c’est une expérience formidable, particulièrement avec la Zytek Nissan. L’épreuve n’a peut-être pas tourné en notre faveur, mais c’est parfois comme ça. Je tiens à remercier tous les mécaniciens du Greaves Motorsport qui ont travaillé dur pour nous donner une voiture compétitive, ainsi que particulièrement Elton et Ricardo qui ont vraiment bien piloté, qui nous ont permis de rester en course pour le titre. Je voudrais renouveler mes condoléances à Ricardo et à sa famille pour le décès de son grand-père. »

Ricardo Gonzalez : »Le week-end a été extrêmement dur à plusieurs égards. Mon grand-père est mort hier et la situation est encore pire quand on est aussi loin de sa famille. J’ai couru cette épreuve en son honneur. Nous avons eu un problème mécanique qui nous a empêchés de tourner dans la première séance d’essais libres et cela nous a vraiment gênés. C’est toujours dommage quand on perd du temps de piste mais à Silverstone c’est particulièrement délicat car c’est un circuit très familier à de nombreux pilotes, alors que pour nous trois il était tout nouveau. Elton a fait un très beau début de course mais il a dû faire du hors piste pour éviter de heurter la voiture sœur et une fois qu’on a ramassé du pick-up sur les pneus, il faut plusieurs tours avant que ça ne redevienne normal. Tout le monde a très bien travaillé, mais malheureusement nous avons eu un problème électrique en fin de course et cela nous a empêchés de regagner des places et de revenir dans le Top 10. Donc, dans l’ensemble un week-end difficile, pas celui que nous souhaitions, mais nous nous battons pour une place dans le haut du tableau au championnat. »

Elton Julian : »Le résultat a été décevant, si on considère que nous avions résolu nos problèmes et que nous abordions la course avec confiance, mais c’est la course. Nous serons plus forts au Brésil. »

Alex Brundle : "Nous avons presque été victimes de notre propre performance au départ. C’est bien de partir en pole ici avec les LMP1, mais quand il y en a une qui part alors en tête-à-queue, cela réduit à néant tous vos efforts. Nous nous sommes battus pour revenir à travers le peloton et je suis remonté en neuvième position à la fin de mon premier relais donc nous étions plus que prêts pour revenir vers la tête. »

Lucas Ordoñez : « Tout allait super bien quand je suis monté dans la voiture. J’ai pris tout de suite un bon rythme mais au bout de dix tours, j’ai rencontré une quille, juste sur la trajectoire t donc je ne pouvais l’éviter. Il est resté coincé sous la voiture et je crois que ça a vraiment affecté l’aéro. Ceci a également décalé nos pitstops mais je me suis remis au travail jusqu’à la première neutralisation. »

Martin Brundle : « Ce fut une course qui aurait pu être gagnée. Nous étions suffisamment rapides pour gagner mais quand vous ave quatre problèmes distincts, c’est dur de revenir. Nous avons eu l’incident d’Alex au départ, puis celui de Lucas avec la quille. Lucas a également été touché à l’arrière et j’ai reçu un stop and go. Celui-ci était un stop and go bizarre, car il s’est produit au moment du restart ; j’étais avec une Aston martin GTE Am qui n’avançait pas et qui semblait devoir s’arrêter, donc je l’ai doublée et j’ai écopé d’une pénalité. Je pense que sans ces incidents nous aurions gagné confortablement. »

Jacob Greaves, Team Manager : « C’est un euphémisme de dire que nous n’avons pas obtenu le résultat que nous espérions ou même méritions, mais c’est la course automobile. Notre package, moteur Nissan, châssis Zytek et pneus Dunlop était suffisamment performant pour battre la très forte opposition en LMP2. Nous n’avons pas profité de cette situation mais nous allons nous ressaisir et revenir plus forts. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less