Motorsport

Un point avec Marcel Fässler avant le Japon et la Chine

"Il n’y a pas une seule course facile"

Recherche

Par

2 octobre 2012 - 15:32
Un point avec Marcel Fässler avant (...)

En remportant au Bahrain sa troisième victoire de l’année après Le Mans et Silverstone, Marcel Fässler consolide son avance au Championnat du Monde d’Endurance en compagnie de ses compères Benoît Tréluyer et André Lotterer. Pour ce round disputé à Sakhir en semi-nocturne, les pilotes n’ont pas eu la vie facile avec une chaleur étouffante tout au long de la course.

Le Suisse confirme que cette manche a été aussi compliquée que Le Mans : « En termes de chaleur, c’était plus éprouvant ! Mais un certain nombre d’autres facteurs doit être pris en compte. D’un point de vue sportif, je dirais que la course de Silverstone a été plus difficile car la course était nettement plus serrée. Il a fallu une bataille intense et ne rien lâcher. Au final, il n’y a pas une seule course facile dans ce championnat. »

Le double vainqueur des 24 Heures du Mans donne la clé de la course : « Faire une course sans la moindre faute était crucial. De toute évidence, il était facile de faire une erreur de concentration compte tenu de la chaleur. C’est pourquoi après le double relais d’André, nous avons décidé de poursuivre avec des simples. »

A deux manches de la fin, le trio de l’Audi R18 e-tron quattro porte donc son avance au championnat à 13,5 points sur McNsih/Kristensen : « Je suis certain que le championnat reste très ouvert. Pour chacune des victoires, il y a 25 points à distribuer plus un point pour la pole. Donc, il reste 52 points à prendre au Japon et en Chine. Ce coup-ci, la voiture sœur a été malchanceuse, mais ce genre de choses peut nous arriver à nous aussi. C’est pourquoi il ne faut jamais être trop sûr de soi. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less