Motorsport

Turquie, ES2 : Breen passe en tête

La poussière complique encore le défi turc

Recherche

Par www.wrc.com

14 septembre 2018 - 08:50
Turquie, ES2 : Breen passe en tête

Craig Breen a bien débuté la matinée de vendredi avec le meilleur temps dans la spéciale d’ouverture et la tête du Rallye de Turquie au volant de sa Citroën C3 WRC.

La spéciale la plus longue et la plus dure du week-end a bien réveillé les concurrents, mais Craig Breen (Citroën C3) s’est montré le plus en forme pour l’emporter avec 4’’8 d’avance sur Hayden Paddon (Hyundai i20) et prendre le dessus sur le premier leader, Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) avec le même écart.

L’Irlandais n’a pas pris de risques sur ces pistes en terre sinueuses et rocailleuses, admettant qu’il ne savait pas si son rythme était rapide ou lent : « Je ne savais même pas dans quelle minute j’étais. C’est un rallye de survie, je suis resté au milieu de la route, sans prendre de risque, et j’attaquais quand le terrain était meilleur. J’écoutais juste ce que Scott (Martin, son copilote) disait et j’espérais que ça se passe au mieux. »

La poussière en suspension et le soleil bas de l’aube ont gêné beaucoup de concurrents, bien que des orages inattendus jeudi soir aient laissé quelques plaques d’humidité.

Andreas Mikkelsen a signé le troisième temps à 2’’5 de son équipier Hayden Paddon. Au général, le Norvégien compte 5’’9 d’avance sur son compatriote Mads Østberg (Citroën C3), ce dernier ayant eu du mal à nettoyer son pare-brise. Hayden Paddon est quatrième du classement provisoire devant Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) et le leader du championnat, Thierry Neuville (Hyundai i20).

Le Belge a connu un début de journée difficile. L’alarme incendie a d’abord obligé toute l’équipe Hyundai à évacuer son hôtel à 4h15 du matin (heure de Paris). Fort heureusement, si la fumée a envahi le dernier étage, personne n’a été blessé.

Ses rivaux pour le titre, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) et Ott Tänak (Toyota Yaris) sont huitième et neuvième après un départ piégeux, mais Elfyn Evans (Ford Fiesta) a été le seul concurrent du WRC à rencontrer des problèmes majeurs. Le Gallois a perdu quarante secondes et occupe la onzième place.

« Nous avons d’abord perdu la radio », a-t-il expliqué. « J’ai ensuite senti un léger impact et nous sommes sortis, mais Dan (Barritt, le copilote) a rebranché les fils et c’est revenu. Avec la poussière, je ne voyais rien et je suis sorti dans un fossé. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less