Motorsport

Terre en vue pour Dani Sordo

"L’issue de la course n’en demeure pas moins incertaine"

Recherche

Par Olivier Ferret

26 octobre 2013 - 20:20
Terre en vue pour Dani Sordo

Dans la continuité de la première étape du Rallye d’Espagne, Dani Sordo et Carlos del Barrio ont poursuivi leur prestation parfaite devant un public tout acquis à leur cause. L’équipage du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team occupe la deuxième position du classement général avant la dernière journée qui se déroulera sur terre. Cinquièmes, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen ont également de bonnes cartes en main pour jouer une place sur le podium.

Après une première étape disputée en nocturne, le Rallye d’Espagne se poursuivait sur l’asphalte catalan. En quittant le parc d’assistance, les concurrents mettaient le cap sur Riudecanyes pour la première spéciale du jour. Au point-stop de l’ES4, Dani Sordo et Jari-Matti Latvala réalisaient tous deux le meilleur chrono, ce qui leur permettait de réduire l’écart sur Sébastien Ogier.

Dans la spéciale suivante, le pilote du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team se montrait à nouveau le plus rapide et il s’emparait de la deuxième position du classement général. Puis la troisième et dernière épreuve de la boucle matinale était marquée par la crevaison d’Ogier, qui propulsait Dani Sordo et Jari-Matti Latvala aux commandes, une nouvelle fois ex æquo !

« Il fallait trouver le bon compromis entre l’attaque, l’usure des pneumatiques et une prise de risques limitée, puisque l’objectif n’est certainement pas d’être en tête ce soir », déclarait Dani à son retour au parc d’assistance de Salou. « Il faudra continuer sur le même tempo cet après-midi et essayer de se caler juste derrière Jari-Matti. »

Quatrième à ce stade de la course, Mikko Hirvonen se montrait également satisfait de sa matinée. « Avec des routes sèches et un niveau d’adhérence constant, je prends beaucoup plus de plaisir au volant qu’en Allemagne ou en France », estimait le Finlandais. « J’avais un rythme assez régulier et je pense que je peux aller encore plus vite. Je vais rouler au maximum de mes capacités, sans chercher à calculer quelle serait la meilleure position pour la dernière journée. »

La boucle de l’après-midi était plus courte, puisqu’elle se limitait à un second passage dans les spéciales d’El Priorat – 42,04 km tout de même – et Colldejou, puis une super spéciale pour terminer la journée. Les enjeux étaient concentrés sur l’ES8, qui déterminait l’ordre de départ de la troisième étape en plus d’offrir les points de bonus de la Power Stage !

Respectant parfaitement le chrono cible fixé par l’équipe, Dani Sordo conservait la deuxième position du classement général, à 1’’2 de Latvala ! En difficulté avec des pneus rapidement dégradés, Mikko Hirvonen passait du quatrième au sixième rang, mais il regagnait une place dans la super spéciale de Salou.

« Je pense que nous avons fait une belle journée et nous avons atteint notre objectif en restant derrière Jari-Matti », déclarait Dani Sordo. « L’issue de la course n’en demeure pas moins incertaine, avec Neuville, Ogier, Hirvonen et Novikov qui ne sont pas loin derrière. Il est difficile d’estimer qui a la meilleure position, je sais juste qu’il faudra attaquer au maximum demain ! Ce sera difficile, car la terre n’est pas ma surface de prédilection, mais je me battrai pour essayer de gagner. »

« J’ai peut-être lâché quelques secondes en étant trop prudent dans Colldejou, mais c’est une journée positive », estimait pour sa part Mikko. « J’aurai in très bon ordre de départ demain, je n’ai pas rien à perdre et je vais donc jouer ma carte sans retenue pour essayer de monter sur le podium. Les six pilotes de tête auront réellement leurs chances. »

Douzième du classement général, Khalid Al-Qassimi tirait également un bilan positif après avoir gagné quatre positions au cours de l’étape : « C’était beaucoup mieux qu’hier ! Progressivement, j’ai pris confiance et j’ai pu essayer différentes choses, aussi bien sur les réglages que sur mon pilotage. Il faudra tout remettre à zéro demain sur la terre, mais je suis déjà satisfait de cette journée. »

Mis à part la super spéciale, Robert Kubica remportait tous les secteurs chronométrés du jour. Le Polonais se rapprochait ainsi d’une nouvelle victoire en WRC2. Après l’abandon de son plus sérieux rival, il comptait quatre minutes d’avance à l’issue de l’ES9.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less