Motorsport

Tarquini et Coronel quittent la Slovaquie en vainqueurs

Les mots des vainqueurs

Recherche

Par Olivier Ferret

28 avril 2013 - 18:40
Tarquini et Coronel quittent la (...)

Les deux vainqueurs du Slovakia Ring se nomment Gabriele Tarquini et Tom Coronel. Voici leurs commentaires :

Gabriele Tarquini – vainqueur de la course 1 : “C’était très émotionnel à la fin de la première course. Je considère cette voiture comme un bébé ; je suis son père et Tiago s’en est occupé pendant quelques courses mais c’est maintenant moi qui en suis responsable. C’est très important pour moi ; je suis désolé pour les deux autres pilotes Honda mais je me considère comme le père que la Civic !

Cette voiture est fantastique à piloter ; la dégradation des pneus, les freins et le moteur sont bons. L’accélération et la puissance ne sont pas aussi bonnes que sur la Chevrolet mais nous savions que sur un circuit normal nous serions bien plus compétitifs que sur les deux premiers circuits.

C’était le premier circuit où nous avons effectué des tests par le passé et nous savions que nous serions bons. Nous nous sommes améliorés lors de chaque séance – par exemple nous avons découvert aujourd’hui que sur un tracé exigent avec des hautes températures notre voiture était bonne jusqu’à la fin. Nous pourrons travailler à partir de nos résultats de ce week-end avec les membres japonais et italiens de notre équipe pour être encore plus compétitifs.”

Tom Coronel – vainqueur de la course 2 : “La voiture s’est bien comportée et vous avez pu voir que je me suis amusé avec elle lors du tour de décélération ! Nous avions besoin de cela ; nous nous sommes bien battus l’année dernière et le ROAL Motorsport se bat encore car ils respectent la façon de penser italienne de dire que le ‘deuxième est le premier perdant’ !

J’ai vu lors de la première course que j’avais une bonne chance lorsque j’étais derrière Nash ; les pilotes leaders ne s’échappaient pas, j’ai donc su que je devais prendre un bon départ pour avoir une chance. J’ai dû contenir Oriola derrière moi durant les premiers tours, mais quand j’ai vu que ses pneus commençaient à se détériorer je me suis dit que c’était le moment d’y aller.

En vitesse pure nous savions que nous ne pourrions pas nous battre avec les Chevrolet et les Honda mais la BMW est solide, constante et ne casse jamais. Je connais bien la voiture depuis les deux dernières années et si nous sommes sur des circuits avec beaucoup de virages, nous savons que ne pouvons vraiment concurrencer les autres.

Nous sommes conscients que la bataille pour le titre aura lieu entre les Chevrolet et les Honda mais s’ils font une erreur, je serai là !”

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less