Motorsport

Suède, ES7-8 : Un triplé Hyundai en tête, mené par Neuville

Ogier est à près de trois minutes

Recherche

Par www.wrc.com

16 février 2018 - 19:24
Suède, ES7-8 : Un triplé Hyundai en (...)

À l’issue d’une étape difficile sur la neige et le verglas des forêts scandinaves, Thierry Neuville (Hyundai i20) parvenait à maintenir Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) à 4’’9. En parallèle, Hayden Paddon (Hyundai i20) remontait dans l’après-midi pour revenir au troisième rang et à 12’’1 de la tête.

Sixième hier soir à Karlstad, Thierry Neuville s’emparait des commandes dès la deuxième spéciale du jour avant de contenir ses poursuivants bénéficiant de meilleures conditions de route.

Le matin, les premiers concurrents à s’élancer perdaient beaucoup de temps à tracer une trajectoire dans la poudreuse. L’après-midi n’était guère mieux puisqu’ils devaient faire face aux fines ornières laissées par les autres équipages lors de la première boucle.

Si les conditions s’amélioraient à chaque passage, Thierry Neuville résistait bien même si son avance maximale en tête ne dépassait jamais 4’’8.

« C’était bien d’être cinquième dans l’ordre des départs », confiait le Belge. « J’ai pu profiter des trajectoires dessinées par les pilotes qui partaient avant moi tout en attaquant assez pour rester dans le rythme des autres. En voyant les conditions cet après-midi, je savais que nous aurions du mal, mais nous avons parfois su nous montrer plus rapides que ceux qui s’élançaient après nous. »

Le Norvégien Andreas Mikkelsen a connu une journée sans problème.
Parti après le leader, Andreas Mikkelsen connaissait une journée sans problème. Le Norvégien reconnaissait toutefois qu’« il y aura du boulot pour jouer la victoire. »

Huitième à mi-journée, Hayden Paddon remportait deux spéciales dans l’après-midi pour remonter sur le podium provisoire. Le Néo-Zélandais oublait même toutes ses inquiétudes sur l’état de ses pneumatiques pour finir en beauté avec le scratch à Torsby.

Sa remontée lui permettait de déloger Craig Breen (Citroën C3) du trio de tête. Auteur de deux meilleurs temps dans l’après-midi, l’Irlandais se rejouissait de rallier le parc d’assistance à seulement 5/10e de seconde de son adversaire. Mads Østberg (Citroën C3) restait aussi en embuscade, 6/10e de seconde derrière son équipier.

Malgré la perte de sa rampe de phares, Teemu Suninen (Ford Fiesta) devançait son compatriote Esapekka Lappi (Toyota Yaris). Ce dernier occupait la deuxième place avant une petite erreure coûteuse. Parti tout droit, la neige s’infiltrait dans la calandre et le privait de quelques précieux chevaux. Pénalisés par leur position sur la route, ses équipiers Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) et Ott Tänak (Toyota Yaris) souffraient, mais parvenaient à devancer Kris Meeke (Citroën C3) au sein du top dix.

Résigné dans son rôle d’ouvreur, Sébastien Ogier (Ford Fiesta) perdait près de trois minutes. Le leader du championnat pointait ce soir au douzième rang.

Samedi, les concurrents prendront la direction de l’est pour deux boucles de trois spéciales. La célèbre Colin’s Crest sera au programme. L’étape s’achèvera avec un nouveau passage sur l’hippodrome de Karlstad et une courte spéciale aux abords de Torsby. Les huit spéciales totaliseront 120,31 kilomètres chronométrés.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less