Motorsport

Suède, ES5-6 : Thierry Neuville s’accroche

Lappi part à la faute et perd du terrain

Recherche

Par www.wrc.com

16 février 2018 - 15:57
Suède, ES5-6 : Thierry Neuville (...)

Vendredi après-midi, Thierry Neuville a résisté aux attaques de son équipier Andreas Mikkelsen pour garder une courte tête d’avance au Rallye de Suède.

Une seule seconde séparait les deux Hyundai i20 de Thierry Neuville et d’Andreas Mikkelsen lors de la répétition de deux des trois spéciales norvégiennes dans des conditions encore plus difficiles qu’en matinée.

Thierry Neuville devait se contenter du sixième temps sur Hof-Finnskog avant d’être cinquième sur Svullrya. En parallèle, Andreas Mikkelsen revenait sur lui malgré une frayeur dans le final de Svullrya.

« C’est vraiment étrange », confiait-il en observant sa voiture à l’arrivée. « La voiture bougeait beaucoup, j’avais l’impression d’avoir crevé sur les cinq derniers kilomètres. »

Un temps devancé par Esapekka Lappi, le Norvégien récupérait la deuxième place lorsque son rival commettait une erreur qui lui coûtait trente-cinq secondes dans l’ES6.

« Nous sommes sortis large dans une intersection », racontait le pilote Toyota, désormais septième. « Nous avons bloqué le filtre à air avec la neige dans la calandre. Je n’ai plus d’adhérence sur les freinages et je perds de la puissance moteur. »

Mads Østberg (Citroën C3) en profitait pour se hisser au troisième rang avec 6/10e de seconde d’avance sur Craig Breen (Citroën C3), auteur du scratch sur Svullrya. Auteur du meilleur temps sur la spéciale précédente, Haydon Paddon (Hyundai i20) complétait le quinté de tête tout en devançant Teemu Suninen (Ford Fiesta).

Les deux spéciales s’avéraient être un calvaire pour les premiers concurrents en piste, confrontés aux trajectoires laissées par les concurrents du rallye historique après la première boucle disputée ce matin. Sébastien Ogier (Ford Fiesta) perdait plus d’une minute et comparait les conditions à « une blague ». Ott Tänak (Toyota Yaris) lâchait près de cinquante secondes et chutait au neuvième rang. Enfin, Elfyn Evans (Ford Fiesta) cédait vingt secondes en partant à la faute dans un mur de neige.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less