Motorsport

Spa : les réactions de Audi Motorsport

La déception est de mise

Recherche

Par

8 mai 2011 - 16:07
Spa : les réactions de Audi Motorsport

Après les Six Heures de Spa, voici les réactions du staff et des pilotes de Audi Motorsport :

Dr Wolfgang Ullrich : "Naturellement, le résultat de la course de Spa est décevant pour nous car l’Audi R18 TDI a été nettement battue, en étant en dessous de son potentiel, pour ses débuts. Nous étions a égalité avec Peugeot en termes de vitesse pure mais tout simplement trop de petites choses ont été de travers - et malheureusement sur les trois voitures. Ce fut bien sûr frustrant. Nous allons ramener chez nous le côté positif de posséder une voiture rapide dont nous devons cependant faire un meilleur usage. Nous avons beaucoup appris aujourd’hui en conditions de course. Désormais nous devons mettre toutes ces trouvailles à exécution avant Le Mans."

Dindo Capello (Audi R18 TDI #3) : "Pour moi, ce fut une course difficile. Lors de mon premier relais, je me battais vraiment avec la voiture. L’avant n’avait pas du tout de grip. J’avais le sentiment d’avoir trop peu d’appui ou bien d’avoir beaucoup de pick-up sur les pneus avant. C’était étrange car la voiture est soudainement devenue normale vers la fin de mon second relais. C’était un peu troublant."

Tom Kristensen (Audi R18 TDI #3) : "Le week-end a été mouvementé. Nous avons eu quelques problèmes en début de course. Mais la voiture était mieux après que nous ayons réglé la pression des pneumatiques. J’étais en tête quand une crevaison lente s’est déclarée. Malheureusement, j’ai dû faire un tour complet avec ce handicap mais j’ai réussi à ramener la voiture aux stands intacte. Ce n’a pas été facile mais Hayden Haynes, notre Ingénieur, a fait un boulot fantastique en me donnant par radio les niveaux de pression. Cependant, la crevaison lente a ruiné notre course parce que vers la fin nous avons dû faire un pitstop supplémentaire pour reprendre du carburant. Le fait que j’aie été "tutoyé" par une GT, pratiquement dans le même temps où j’avais le pneu à plat, n’a presque rien ajouté."

Allan McNish (Audi R18 TDI #3) : "Un podium est toujours un bon résultat, si on a également une vue sur le championnat. Mais pour être honnête : c’est un peu frustrant de tomber à la troisième place après avoir occupé les trois premières positions sur la grille de départ, à cause de problèmes mineurs. L’Audi R18 TDI a été d’entrée compétitive pour sa première course. La lutte a été serrée entre nous et Peugeot pendant quelques périodes de la course. Malheureusement, à la fin, ça ne s’est pas déroulé en notre faveur."

Timo Bernhard (Audi R18 TDI #1) : "Aujourd’hui, cela a été une course difficile. Ce qui est positif, c’est que nous pouvons en retirer beaucoup de choses pour Le Mans car cela a été un test en conditions de course. Notre voiture a manqué un peu de chance aujourd’hui. C’est dommage car en début de course j’étais vraiment dans le coup. J’ai toujours roulé en deuxième ou en troisième position, tout allait bien, vraiment. Mais ensuite malheureusement une LMP2 m’a touché à l’arrière, ce qui a endommagé le capot arrière. Ce sont des choses qui peuvent arriver avec un plateau de 55 voitures."

Romain Dumas (Audi R18 TDI #1) : "Ce fut une journée assez folle. Nous avons été très bien tout le week-end. Les qualifications ont été superbes et nous tournions réellement très bien pendant la première heure et demie de course. Nous avons eu une lutte fantastique avec notre principal concurrent. Malheureusement, nous avons cédé du terrain à cause de nombreuses petites choses qui ont fait la différence à l’arrivée. La course de Spa ne s’est pas bien passée pour nous. L’année dernière c’’était pareil ici - et en échange Le Mans a été d’autant mieux."

Mike Rockenfeller (Audi R18 TDI #1) : "Nous avions plutôt de grandes espérances avant la course. Timo s’est bien battu en début de course. Jusqu’à l’incident avec la LMP2 les choses se présentaient vraiment bien. Nous avons changé le bouclier arrière, mais nous avons décidé ne pas changer toute la partie arrière de la carrosserie même si les dégâts étaient plus importants. Cela a rendu la voiture extrêmement dure à conduire pour Romain et moi. Vraiment, il y avait beaucoup de roulis. J’ai essayé d’économiser du carburant mais ça n’a pas marché non plus. Ce qui est positif, c’est que nous avons beaucoup appris. Et nous étions compétitifs. Si nous supprimons les erreurs pour Le Mans, nos perspectives devraient être plutôt bonnes."

Marcel Fässler (Audi R18 TDI #2) : "Ma voiture était survireuse. La balance aérodynamique s’était quelque peu modifiée. Le deuxième relais a été difficile, en particulier. J’ai connu trois moments chauds, un dans Blanchimont et deux dans l’Eau Rouge. Cela m’a obligé à réaliser que cela n’avait plus de sens de continuer à attaquer. Vers la fin, j’ai baissé la cadence. Il n’y avait pas de danger derrière et il n’y avait rien que je puisse faire devant. Pour moi, l’important était seulement d’amener la voiture à l’arrivée. "

André Lotterer (Audi R18 TDI #2) : "Le départ a été super. J’avais une bonne avance. Les choses sont devenues plus difficiles quand les pneus ont commencé à perdre de l’adhérence. Cela a permis aux autres de se rapprocher à nouveau. La bataille avec la Peugeot a été plutôt sympa. Lors du pitstop nous avons perdu un peu de temps car nous avons dû reculer la voiture. Ensuite j’ai pu attaquer à nouveau et reprendre un peu de terrain sur la Peugeot. Cependant Benoît a ensuite connu beaucoup de mésaventures avec des choses vraiment bizarres. Par deux fois il a ramassé beaucoup de pick-up sur les pneus Nous devons encore régler un bon nombre de problèmes mineurs avant Le Mans pour être bien là-bas."

Benoît Tréluyer (Audi R18 TDI #2) : "La voiture était vraiment bien avant ce problème de pick-up. J’ai dû faire un arrêt imprévu et peu après ça a recommencé. Le pick-up est probablement dû au fait que nous avons dû doubler des GT en dehors de la trajectoire. Cependant je n’en suis pas certain. Nous allons trouver une solution. Ce qui est bien, c’est que la voiture est rapide. Je pouvais presque toujours réduire l’écart sur les Peugeot quand les choses allaient normalement. Naturellement, cela aurait été sympa de gagner cette course. Mais notre objectif, c’est Le Mans - nous devons continuer à nous concentrer là-dessus."

Ralf Jüttner (Directeur Technique de Audi Sport Team Joest) : "Nous avions de meilleurs espoirs pour cette course mais nous avons rencontré beaucoup de problèmes étranges : des incidents de contacts, du pick-up sur les pneus et des choses comme ça. Du point de vue mécanique, les voitures ont tenu. Nous avons collecté aujourd’hui une longue liste de points à régler pour Le Mans. C’est une manche du championnat que nous aurions aimé gagner. Les Peugeot étaient rapides et n’ont pas eu de problèmes inhabituels. Nous avons encore quelques petites choses à faire."

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less