Motorsport

Spa, Course 1 : Bird remporte une course mouvementée

Les leaders du championnat en difficulté

Recherche

Par Camille Komaël

24 août 2013 - 16:40
Spa, Course 1 : Bird remporte une (...)

C’est sur une piste complètement sèche - sur la trajectoire du moins - et avec 20 °C dans l’air (22 sur la piste) que débute cette première course de GP2 à Spa. Dans ces conditions, tous les pilotes s’élancent en pneus slicks.

Calado en troisième position s’élance mieux que Bird et Leimer en première ligne, mais le pilote ART tente l’extérieur sur Bird au premier virage : ça ne passe pas et Calado se range deuxième, coupant la trajectoire à Ericsson, qui perd quelques places. Plus loin, Berthon manque son départ et Binder abandonne déjà.

A l’entame du deuxième tour, Nasr s’infiltre à la Source et passe Ericsson : le Suédois tente de reprendre son bien, mais le Brésilien se défend très bien et conserve l’avantage.

Safety Car... et coup dur pour Nasr

C’est au troisième tour que la Safety Car fait son entrée : De Jong et Haryanto sont en lutte en bas du Raidillon, et le Néerlandais ne semble pas voir l’Indonésien à ses côtés. De Jong se rabat, Haryanto touche le pneu arrière gauche de son concurrent avec l’aileron avant, et le pneu de De Jong crève, envoyant la voiture du Néerlandais dans les pneus du Raidillon.

Au re-start, Nasr tente de dépasser son coéquipier Palmer de la même manière qu’il l’avait fait avec Ericsson, mais ça ne passe pas et les deux pilotes Carlin s’accrochent : c’en est fini de la course du Brésilien, qui perd gros.

Devant, Bird repart bien, mais il en va différemment pour James Calado, en délicatesse avec ses pneus. Leimer le double, et le Britannique s’arrête vite aux stands. Cet arrêt ne se passe pas comme prévu et il perd beaucoup de temps à cause d’une roue arrière récalcitrante. Son équipe l’encourage à la radio à continuer d’attaquer car la course n’est pas finie.

Valse des arrêts aux stands

C’est parti pour les arrêts aux stands en série, et à ce petit jeu Ericsson réussit à passer Leimer. Rossi réussit à passer les deux, mais Ericsson reprend le dessus sur le pilote Caterham assez rapidement.

Stefano Coletti, le leader du championnat, s’arrête aux stands mais lui aussi connaît un souci lors du changement de pneus : à l’avant pour sa part. Il ressort des stands devant Calado, mais le Britannique passe le Monégasque au pied du Raidillon. En haut, c’est Dani Clos qui tente sa chance sur le pilote Rapax, mais l’Espagnol rentre dans Coletti et abîme son aileron avant tandis que la voiture du Monégasque semble aussi souffrir de quelques dommages à l’arrière. Frijns en profite pour les doubler et Clos écope d’un drive-through.

Quand Berthon arrive aux stands pour la deuxième fois, son équipe n’est pas prête et s’affole pour l’accueillir. Devant, Bird n’a pas à se soucier des autres et contrôle sa course alors que son équipe lui demande de sauver ses pneus.

Derniers tours

A 5 tours de l’arrivée, Canamasas, en proie à des problèmes de freins, abandonne en se crashant dans les pneus.

Coletti tente le tout pour le tout pour rentrer dans les points, mais il rate son freinage à la Source en essayant de dépasser Quaife-Hobbs et perd une nouvelle place.

Bird remonte sur Trummer qui doit encore s’arrêter aux stands, et le Britannique arrive derrière le Suisse à trois tours du but. Russian Time demande à son pilote de ne prendre aucun risque. C’est à l’entame du dernier tour que Trummer s’arrête enfin aux stands, libérant la voie à Sam Bird.

Le drapeau à damiers est agité et Sam Bird remporte cette première course de Spa, sans jamais avoir été réellement inquiété. Ericsson et Rossi complètent le podium tandis que Leimer, Dillmann et Leal suivent. C’est James Calado, 8è, qu partira de la pole demain, mais Frijns, 9è, n’est pas passé loin de la décrocher. Quaife Hobbs est le dernier pilote dans les points.

Ni Nasr ni Coletti n’inscrivent de point au championnat, et grâce à sa pole et sa victoire, Bird se relance dans la course au titre. Dillmann signe le meilleur tour en course.

PosPiloteEquipeTemps / Ecart
1. Sam Bird RUSSIAN TIME 25 tours - 52m55.642s
2. Marcus Ericsson DAMS + 7.001
3. Alexander Rossi Caterham Racing + 8.242
4. Fabio Leimer Racing Engineering + 13.950
5. Tom Dillmann RUSSIAN TIME + 15.353
6. Julian Leal Racing Engineering + 18.643
7. Stephane Richelmi DAMS + 26.086
8. James Calado ART GP + 27.559
9. Robin Frijns Hilmer Motorsport + 28.425
10. Adrian Quaife-Hobbs Hilmer Motorsport + 30.497
11. Mitch Evans Arden International + 33.190
12. Simon Trummer Rapax + 33.341
13. Stefano Coletti Rapax + 33.837
14. Johnny Cecotto Jr Arden International + 48.970
15. Jolyon Palmer Carlin + 49.347
16. Daniel Abt ART GP + 52.471
17. Jake Rosenzweig Barwa Addax Team + 57.102
18. Vittorio Ghirelli Venezuela GP Lazarus + 57.982
19. Rio Haryanto Barwa Addax Team + 1:03.628
20. Dani Clos MP Motorsport + 1:20.316
21. Ricardo Teixeira Trident Racing + 1:27.365
22. Nathanael Berthon Trident Racing + 1:28.885
23. Sergio Canamasas Caterham Racing DNF
24. Felipe Nasr Carlin DNF
25. Daniel de Jong MP Motorsport DNF
26. René Binder Venezuela GP Lazarus DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less