Motorsport

Sordo affiche ses ambitions, Hirvonen malchanceux

Rude première journée

Recherche

Par Olivier Ferret

31 mai 2013 - 23:13
Sordo affiche ses ambitions, Hirvonen

Même si la première journée du Rallye de l’Acropole ne comptait que deux spéciales, la course a déjà été marquée par de nombreux rebondissements. Passant à travers les pièges, Dani Sordo et Carlos del Barrio ont bouclé l’étape en deuxième position. Sur la seconde DS3 WRC du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen ont perdu du temps à cause d’un problème mécanique.

Regroupant la spéciale qualificative, la cérémonie de départ et deux spéciales, cette première étape du Rallye de l’Acropole était dense pour les équipages. Ceux qui estimaient que le format compact de l’épreuve serait synonyme de course morne en ont été quittes pour réviser leurs prévisions !

Il faut dire que les 47,70 km de l’ES1 constituaient un sacré morceau pour débuter le rallye. Premier pilote à se présenter au point stop de Kineta, Khalid Al-Qassimi se montrait interloqué. « Je n’avais aucune confiance, je devais faire la trace pour mes poursuivants et la DS3 était sans arrêt en dehors de la route », s’exclamait le représentant d’Abu Dhabi. « Je me suis calmé, mais je pensais en lâcher beaucoup plus. » Khalid réalisait finalement le 8e chrono, en ayant perdu beaucoup moins que Mads Ostberg, Sébastien Ogier ou… Mikko Hirvonen.

Le Finlandais était pourtant parti pour signer le deuxième temps, mais le sort en décidait autrement. « Nous étions à sept kilomètres de l’arrivée lorsque j’ai commencé à ressentir des vibrations et à entendre des bruits étranges. Il y avait un problème avec la direction mais la voiture tournait encore un peu. Nous avons pu continuer au ralenti. J’étais parfois obligé de manœuvrer pour négocier certains virages, mais nous avons réussi. » Forcément déçu, le pilote de la DS3 WRC n°2 rejoignait le parc d’assistance pour que les mécaniciens remettent à neuf sa voiture.

Pendant ce temps, Dani Sordo passait à travers les pièges de cette terrible spéciale. L’Espagnol réalisait le deuxième chrono, à une vingtaine de secondes du meilleur. « Quand j’ai reçu les temps partiels et les messages indiquant les problèmes des uns et des autres, j’ai pris le parti d’assurer un peu plus », racontait-il alors quel soleil se couchait sur le golfe de Corinthe. « C’est évidemment un très bon début, mais les mésaventures de nos concurrents prouvent la difficulté du rallye. Pour l’heure, il va falloir venir à bout de l’ES2… »

Empruntant les vingt-six premiers kilomètres de l’ES1, la spéciale de Kineta était donc disputée à la nuit tombée. Dani Sordo lâchait quelques secondes supplémentaires à Novikov, mais il se montrait tout de même satisfait de sa journée : « L’important est d’être là sans avoir rencontré de souci majeur. J’ai peut-être un peu trop assuré dans l’ES2, mais l’écart avec Evgeny reste faible sur un rallye comme celui-ci. Je suis confiant pour la suite. »

Mikko Hirvonen réalisait un bon chrono dans cette spéciale, mais ses objectifs sont désormais plus mesurés : « Après avoir perdu autant de temps, je dois me résoudre à faire une course d’attente pour arracher quelques points aux Championnats. »

Évoluant sur un terrain déjà balayé par le passage précédent, Khalid Al-Qassimi retrouvait le sourire en prenant du plaisir au volant de la DS3 WRC. L’Emirati occupait la 8e place du classement général.

Engagés sur leur DS3 RRC, Robert Kubica et Maciek Baran sont en tête du WRC2 après avoir réalisé les deux meilleurs temps dans leur catégorie. Les Polonais comptent 38’’2 d’avance sur Yurii Protasov.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less