Motorsport

Solberg se méfie des pneus

Il faudra faire les choix optimaux pour viser la victoire

Recherche

Par

3 octobre 2012 - 19:25
Solberg se méfie des pneus

Cette année, le rallye de France sera composé de presque 35 kilomètres chronométrés en plus que lors l’édition 2011. Strasbourg, niché à la frontière avec l’Allemande entre les Vosges à l’ouest et la Forêt Noire à l’est, reste le centre névralgique de cette épreuve.

Comme toujours sur l’asphalte, un bon choix des pneus jouera un rôle clé dans la réussite des pilotes. Petter Solberg et le Ford WRT tenteront de lire les prévisions du mieux possible, mais l’imprévisibilité des conditions météorologiques à cette époque signifie que de la pluie pourrait être au rendez-vous. Ce qui pourrait encore plus compliquer le choix de l’équipage Solberg / Chris Patterson.

Au niveau historique, Petter Solberg a un rallye de France à son palmarès, celui de l’édition 2003. Mais l’épreuve était alors basée sur l’île de Corse. En Alsace, le Norvégien avait obtenu une belle troisième place en 2010, au volant d’une Citroën C4 WRC privée.

"Les routes sont très rapides et la surface est bonne, donc l’usure des pneus ne sera pas vraiment un problème," a déclaré le pilote Ford. "La seule question qui entoure les pneus sera de prévoir les conditions météorologiques et de nous assurer de faire le choix optimal. Ce n’est pas facile, mais si les conditions sont changeantes, le choix du bon pneu peut marquer la différence entre la victoire ou tout perdre."

"Notre vitesse en Allemagne était solide. Je m’attendais à ce que la voiture soit rapide, et elle l’était. J’espère que nous pourrons allons progresser et être plus rapide encore en France, afin de donner aux fans de quoi se réjouir. Les foules sont énormes depuis l’installation du rallye à Strasbourg. Il y a une bonne ambiance autour de l’événement et c’est quelque chose que je ressens vraiment," a ajouté le pilote de la Ford Fiesta RS WRC numéro 4.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less