Motorsport

Silverstone, Course 1 : Gasly, enfin la première victoire !

Stratégie payante et doublé PREMA

Recherche

Par Camille Komaël

9 juillet 2016 - 16:41
Silverstone, Course 1 : Gasly, (...)

Le ciel est couvert cet après-midi, et s’il ne pleut pas pour l’instant, la météo prévue est instable. La température de l’air est d’un peu plus de 21 °C tandis que celle de la piste atteint difficilement les 28 °C. La première ligne est 100 % française avec Nato en pole devant Gasly. Norman Nato prend un excellent départ et s’échappe tout de suite alors que c’est plus difficile pour Gasly, immédiatement sous la pression de Latifi. Mais le Canadien ne suit pas le rythme bien longtemps et se fait dépasser coup sur coup par King (superbe manœuvre par l’extérieur) et Rowland. Derrière, Gelael envoie Malja sur le bas-côté : le Suédois est victime d’une crevaison et doit s’arrêter aux stands changer de pneus. Il dépasse la vitesse limite dans les stands à l’occasion de son passage et écope de 5 secondes de pénalité. Quant à Gelael, il effectue une excursion dans les graviers et s’arrête une première fois aux stands, avant de s’arrêter de nouveau le tour suivant. Lui aussi va trop vite dans la voie des stands et écope de la même pénalité que Malja.

Marciello et Giovinazzi se livrent une magnifique bataille pour la sixième place, que remporte Marciello. Devant eux, Latifi double Rowland et passe quatrième. Alors que les pilotes en pneus tendres sont en difficulté, on assiste à beaucoup de dépassements. Du coup, ces pilotes s’arrêtent changer de pneus dès le sixième tour : c’est le cas notamment de Rowland, Giovinazzi et Ghiotto. Pendant ce temps, King cherche à rattraper son coéquipier en tête mais il y a Gasly entre eux : le Britannique dépasse le Français juste avant que celui-ci s’arrête aux stands.

Les pilotes entre la deuxième et la septième place sont regroupés et nous offrent de belles batailles. Gelael est encore sous investigation pour être allé trop vite dans l’allée des stands : cette fois, la direction de course lui inflige dix secondes de pénalité. Les commissaires envoient ensuite un mystérieux message à Rowland lui indiquant de passer dans le bureau des commissaires après la course... avant d’en envoyer un autre lui disant d’ignorer le message précédent ! En course, la bagarre fait toujours rage entre Latifi, Marciello, Evans et Markelov.

Markelov s’impatiente derrière Evans et profite du fait que le Néo-Zélandais soit un peu gêné par Marciello devant pour attaquer et doubler Evans et Marciello d’un seul coup ! Superbe manœuvre du pilote Russian Team ! Alors que Marciello chute tour après tour, c’est l’inverse pour Markelov qui dépasse ensuite avec autorité Latifi. Raffaele Marciello s’arrête enfin à neuf tours du but, alors que ses pneus sont complètement détruits. Le leader Norman Nato s’arrête le tour suivant, comme Latifi.

King se retrouve alors en tête, mais Markelov lui fonce dessus et le dépasse juste avant que le Britannique se s’arrête aux stands, en compagnie d’Evans derrière lui. King a un problème à al roue arrière droite lors de son arrêt et Evans en profite pour le dépasser. En sortant des stands, le Néo-Zélandais se retrouve côte à côte avec Nato, mais le Français de Racing Engineering a des pneus plus chauds et prend l’avantage sur Evans. Markelov s’arrête aux stands le tour d’après, mais lui aussi est victime d’un arrêt trop lent, avec un souci à sa roue avant gauche. Le Russe perd tout le profit de sa belle remontée et sort des stands treizième.

Une fois que tout le monde s’est arrêté aux stands, on retrouve Pierre Gasly en tête, devant Rowland, Giovinazzi et Ghiotto : tous ceux qui étaient partis en pneus tendres et qui s’étaient arrêtés en début de course. Derrière, Evans dépasse Nato et prend la sixième place, pendant que De Jong est pénalisé de dix secondes pour vitesse excessive dans les stands.

Deuxième, Rowland est sous la pression de Giovinazzi, qui aimerait offrir un doublé à PREMA. L’Italien bloque ses roues et Rowland peut souffler quelques instants. Ghiotto, parti avant-dernier, lutte avec ses pneus et se fait doubler par Evans dans l’avant-dernier tour. Il parvient à garder Matsushita, Nato et King derrière lui.

Dans le tout dernier tour, Giovinazzi se place à l’extérieur et double Rowland pour le gain de la deuxième place ! Devant, Pierre Gasly remporte (enfin !) sa première victoire en GP2 et laisse exploser sa joie. C’est un doublé pour PREMA avec Giovinazzi deuxième. Très déçu hier après avoir connu un souci de fiabilité sur sa MP Motorsport, Rowland peut se consoler avec une belle troisième place. Evans est quatrième devant Ghiotto (parti 21è, rappelons-le !). Matsushita est sixième devant Nato. King est huitième et devrait partir en pole demain. Les derniers points reviennent à Marciello et Markelov.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less