Motorsport

Silverstone, Course 1 : Evans s’impose

Il devance le leader du championnat, Jolyon Palmer

Recherche

Par Camille Komaël

5 juillet 2014 - 16:38
Silverstone, Course 1 : Evans s’impose

Après les pluies du début de l’après-midi, le soleil est revenu sur Silverstone et cette course va débuter sur une piste sèche : les pilotes ont donc tous choisi de chausser des pneus slicks. Cependant, la trajectoire des pilotes situés sur le côté droit de la grille - 2è, 4è, 6è, etc... - est encore humide.

Marciello s’élance sans souci et conserve sa première place tandis que Trummer a calé. Dans le premier tour, les dépassements sont nombreux, à commencer par Evans qui prend la deuxième place à Palmer. Deux tours plus tard, le Britannique prend sa revanche sur le Néo-Zélandais et récupère sa deuxième position.

Après seulement six tours bouclés, les premiers pilotes passent par les stands pour changer de pneus : il s’agit de Richelmi, Abt, Quaife-Hobbs, Pic, Rossi et Izawa. La leader Raffaelle Marciello attend quant à lui le neuvième tour pour s’arrêter : il ressort en plein trafic en treizième position.

Malheureusement, la belle aventure de l’Italien s’arrête six tours plus tard : alors qu’il était en train de se frayer un chemin dans le peloton pour perdre le moins de temps possible, sa Racing Engineering rend l’âme...

Parmi les hommes de tête, Stefano Coletti, alors 5è, - le coéquipier de Marciello - est le premier à s’arrêter pour changer de pneus : le Monégasque ressort derrière Leal et a donc perdu du temps et des places.

Palmer, le leader, et Vandoorne, quatrième, s’arrêtent un tour plus tard : tous deux ressortent devant Leal et Coletti. Un nouveau tour plus tard, Evans et Nasr changent de pneus : Evans ressort juste devant Palmer. Mais le Néo-Zélandais a des pneus froids et Palmer s’attaque à sa Russian Time. Evans résiste et conserve la tête de la course, alors que Palmer effectue un petit passage dans le sable en bord de piste.

Moins de chance pour Felipe Nasr qui voit ses chances de podium s’envoler à son arrêt aux stands à la suite d’un problème avec la fixation d’une roue. Dans le même temps, Coletti trouve l’ouverture sur Leal.

Nasr effectue un beau dépassement sur Richelmi. En fond de peloton, un beau réflexe de Markelov lui évite un accrochage avec De Jong. La fin de course est plus calme devant : Evans prend tour après tour de l’avance sur Palmer.

C’est donc le jeune Néo-Zélandais qui s’impose sur cette première course du week-end ! Il devance le leader du championnat, Jolyon Palmer, et Stoffel Vandoorne. Leal et Coletti se battent comme des chiffonniers dans le dernier tour, les roues se touchent, et le Colombien prend le meilleur sur le Monégasque à l’arrivée. Juste derrière, on trouve Cecotto Jr, Nasr et Richelmi (qui s’élancera en pole demain). Les derniers dans les points sont la MP Motorsport du débutant Marco Sorensen et la Hilmer de Daniel Abt. L’écurie marque ainsi ses premiers points de la saison.

PosPiloteEquipeTemps
1. Mitch Evans RT RUSSIAN TIME 29 tours - 50m56.307
2. Jolyon Palmer DAMS + 4.941
3. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix + 25.680
4. Stefano Coletti Racing Engineering + 32.077
5. Julian Leal Carlin + 31.912 *
6. Johnny Cecotto Trident + 32.225
7. Felipe Nasr Carlin + 32.977
8. Stéphane Richelmi DAMS + 34.849
9. Marco Sorensen MP Motorsport + 35.055
10. Daniel Abt Hilmer Motorsport + 40.275
11. Arthur Pic Campos Racing + 43.017
12. Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing + 44.568
13. Adrian Quaife-Hobbs Rapax + 45.715
14. Conor Daly Venezuela GP Lazarus + 47.455
15. Sergio Canamasas Trident + 49.565
16. Takuya Izawa ART Grand Prix + 56.175
17. Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus + 57.811
18. Artem Markelov RT RUSSIAN TIME + 1:00.948
19. Daniel De Jong MP Motorsport + 1:01.667
20. André Negrao Arden International + 1:03.906
21. Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing + 1:04.778
22. Jon Lancaster Hilmer Motorsport + 1:05.083
23. Kimiya Sato Campos Racing + 1:18.405
24. Rene Binder Arden international + 2 tours
25. Simon Trummer Rapax + 3 tours
26. Raffaele Marciello Racing Engineering DNF

* A noter qu’après la course, Leal a été pénalisé pour avoir percuté Coletti dans le dernier tour, prenant l’avantage sur son rival. Coletti passe quatrième, Leal cinquième.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less