Motorsport

Sébastien Ogier vise une première victoire en Argentine

Réponse dimanche, au terme des 14 spéciales

Recherche

Par Olivier Ferret

7 mai 2014 - 15:04
Sébastien Ogier vise une première (...)

A l’heure d’aborder la cinquième manche de la saison, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sont plus que jamais résolus à confirmer leur statut de leaders du WRC. Il est en effet acquis que le Rallye d’Argentine consacrera un nouvel équipage pour la première fois depuis neuf ans, une opportunité que les champions du monde en titre veulent saisir !

L’Argentine, c’est l’une des étapes les plus appréciées du WRC, mais aussi l’une des deux seules épreuves de la saison à ne jamais avoir été remportées par Sébastien Ogier. « Cela ne fait que renforcer ma détermination, » prévient le Français, qui veut franchir le dernier cap vers la première place après y avoir décroché deux podiums (troisième en 2011 et deuxième en 2013).

Très grand succès populaire, le Rallye d’Argentine est indissociable de la frénésie de ses spectateurs et des parfums d’asado, les grillades typiques de cette région d’Amérique du Sud. C’est également une course riche en pièges pour les concurrents. Entrecoupées de nombreux gués, ses routes sont tantôt rocailleuses tantôt sablonneuses. Entre la Traslasierra et la Pampa, le parcours connaît le plus grand changement de dénivelé de la saison (plus de 1 500 m) et une météo très variable, entre soleil et brouillard.

C’est avec le châssis n°17 de la Polo R WRC que Seb prendra le départ de ce rallye, jeudi. Il s‘agit précisément de la voiture qui lui a permis de remporter le titre de champion du monde en octobre dernier. Après des victoires en Alsace en 2013, au Monte-Carlo et au Mexique en 2014, le châssis n°17 sera-t-il encore synonyme de succès pour Sébastien Ogier ? Réponse dimanche, au terme des 14 spéciales au programme !

Le parcours argentin comporte un total de 405,10 km chronométrés, dont 84,62% sont inchangés depuis l’an dernier. Sébastien espère faire parler son expérience : « L’itinéraire est presque identique à celui de 2013, ce qui devrait nous offrir un petit avantage. Malgré cela, un rallye terre peut changer considérablement d’une année sur l’autre. Pour cette raison, nous serons particulièrement concentrés pendant les recos, afin d’intégrer le moindre changement dans les notes. »

« Nous avons passé du temps en Sardaigne pour préparer le Rallye d’Argentine, » précise le pilote Volkswagen. « Les routes sablonneuses sont similaires à celles que l’on rencontre en Amérique du Sud. Même si le sol est un peu plus meuble en Argentine, nous avons beaucoup appris lors de ces essais. »

Le rallye débutera jeudi à 16h heure locale (GMT-3) avec la première Super Spéciale, disputée à proximité de Villa Carlos Paz.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less