Motorsport

Sébastien Ogier sur un rythme d’enfer

"Je suis plus que satisfait après cette journée"

Recherche

Par Olivier Ferret

27 juin 2014 - 23:50
Sébastien Ogier sur un rythme d’enfer

Parti en tête du Rallye de Pologne ce vendredi, Sébastien Ogier a dû composer avec le balayage de routes poussiéreuses en début de journée, avant de profiter de l’humidité pour trouver un terrain plus favorable à l’attaque. Premier à prendre la route durant une étape raccourcie, il a mené une bagarre ininterrompue contre son coéquipier Andreas Mikkelsen et occupe ce soir la tête du classement général avec une courte avance.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia se sont élancés tôt, ce vendredi, pour parcourir une boucle de trois spéciales les emmenant jusqu’en Lituanie. L’ES4 s’étant révélée très poussiéreuse, Seb a dû lutter pour ne pas céder trop de terrain à ses rivaux, notamment Andreas Mikkelsen, repassé en tête. Après un deuxième temps dans l’épreuve suivante, il a pu s’appuyer sur des conditions de routes plus propices pour reprendre les commandes.

Cet après-midi, Seb et Julien ont dû faire preuve de patience. Pour assurer la sécurité du public et en raison de la détérioration de la route, l’ES7 et l’ES8 ont été annulées. De retour en Pologne, le Français s’est adjugé un troisième temps et a cédé les rênes à Mikkelsen, avant la Super Spéciale de Mikolajki. Sa victoire sur ce court chrono lui permet de terminer l’étape en leader, avec une infime avance de 9 dixièmes de seconde sur son coéquipier.

« Je suis plus que satisfait après cette journée, commente Sébastien. Julien et moi sommes en tête, mais avec une infime marge sur nos coéquipiers Andreas et Ola. Demain, je m’attends à une grosse bagarre avec Andreas. Mais je pense aussi au Championnat et mon objectif principal est de terminer le rallye, devant Jari-Matti. »

« C’est dommage pour les fans que deux spéciales aient été annulées mais les organisateurs ont pris la bonne décision. Les conditions de route étaient vraiment mauvaises, avec de profondes ornières. Déjà, ce matin, il y avait plusieurs endroits qui étaient déjà dégradées, à cause de l’humidité de la nuit et de la brume matinale. Vous pourrez voir sur les photos qu’un tracteur s’y sentirait plus à l’aise qu’une voiture de rallye. »

Samedi, la Volkswagen Polo R WRC n°1 quittera le parc fermé à 7h15 pour disputer dix spéciales. Cette étape, la plus longue du rallye avec 161,58 km chronométrés, se terminera à 22h par la Super Spéciale de Mikolajki.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less