Motorsport

Sébastien Ogier retrouve le goût de la victoire

Le Champion du Monde n’avait plus triomphé depuis le Rallye de Suède

Recherche

Par www.wrc.com

21 août 2016 - 18:22
Sébastien Ogier retrouve le goût de (...)

Le pilote Volkswagen Sébastien Ogier a retrouvé le chemin de la victoire, qui le fuyait depuis le Rallye de Suède, soit six rallyes sans victoire. Le Champion du Monde est monté sur la plus haute marche du podium de l’ADAC Rallye Deutschland.

Sébastien Ogier a terminé avec 20’’3 d’avance sur son plus proche poursuivant, afin de s’assurer son troisième succès de l’année. Cette victoire en fait le pilote s’étant imposé le plus souvent cette saison. Grâce à cette victoire, il reprend 14 points à son plus proche poursuivant au classement du Championnat du Monde, Andreas Mikkelsen, lui permettant de compter, désormais, une avance de 55 points.

Ogier a bien débuté l’épreuve, en prenant les commandes dans l’ES1, mais a ensuite manqué une intersection, offrant la tête à son coéquipier, Andreas Mikkelsen. Le Français est resté à distance la première journée, avant de porter son attaque dans les spéciales du camp militaire de Baumholder. Sur ce terrain si difficile, l’expérience du Champion du Monde a fait la différence. Lors des deux passages de Panzerplatte Lang, il a su construire une avance suffisante pour terminer ce dimanche avec une avance de 20’’3.

« C’est incroyable, a déclaré Ogier à l’arrivée. Je n’avais pas les moyens de gagner lors des précédents rallyes et il évident que cette sensation me manquait. Quand nous avons les mêmes conditions que les autres équipages, nous nous sentons plus à l’aise. Ca faisait longtemps qu’on ne s’était pas battus comme ça pour la victoire, ça fait du bien ! Il faut vraiment attaquer pour battre les équipages qui roulent avec nous. »

Le grand moment de la journée a été la bagarre pour la troisième place, disputée entre Dani Sordo, Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen. Cette bataille mettait aux prises Dani Sordo, deuxième depuis l’ES15, Thierry Neuville, troisième depuis l’ES16, et Andreas Mikkelsen, qui a perdu deux places en deux spéciales alors qu’il était deuxième samedi soir, et qu’il menait le rallye vendredi matin.

Thierry Neuville a porté une terrible attaque, signant au passage le meilleur temps de la Power Stage et s’attribuant donc 3 points de bonus. Mais il a échoué dans sa quête de deuxième place, terminant à un dixième de seconde de son coéquipier, Dani Sordo.

Au début de la spéciale, les trois hommes étaient regroupés en 4’’1, avec 14,84 kilomètres restant à effectuer. Si Mikkelsen n’a pas su redresser la barre et retrouver la place qui était la sienne en début de journée, Sordo a su résister au retour fulgurant de Neuville, alors que ce dernier roulait presque à domicile. Le parcours est en effet tracé non loin de la région dont est originaire Neuville, et le public belge est toujours présent en nombre lors de cet événement.

Pourtant peu à l’aise sur ces routes, Hayden Paddon a réussi à terminer la course au cinquième rang, sans rencontrer de contre-temps ce dimanche au volant de sa Hyundai i20. Il devance Mads Østberg, en Ford Fiesta RS, qui a vécu un rallye plutôt anonyme.

Pilote DMACK, Ott Tänak avait renoncé lors de la deuxième journée. Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC) et Eric Camilli (Ford Fiesta RS WRC) s’étaient eux arrêtés dès la première spéciale du premier jour. Tous les trois ont pu repartir sous réglementation Rally2 et aller au terme de l’épreuve.

Ce Rallye d’Allemagne a été marqué par la sortie de route de Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau, un léger contact avec in hinkelstein s’étant transformé en un crash impressionnant. Emporté à l’hôpital, l’équipage français de la DS 3 WRC préparée par PH Sport a été pris en charge, le pilote français donnant régulièrement de ses nouvelles via les réseaux sociaux.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less