Motorsport

Salzbrugring : Réactions des pilotes après les courses 1 et 2

Les deux podiums passés en revue

Recherche

Par Olivier Ferret

25 mai 2014 - 16:38
Salzbrugring : Réactions des pilotes (...)

Réactions des pilotes présents sur le podium de la Course 1 au Salzburgring

Yvan Muller : « Hériter de la pole position à l’issue des qualifications m’a été certainement utile. Mon départ ne fut pas parfait, mais certainement meilleur qu’en Slovaquie. Dans les premiers tours je me suis concentré à faire monter mes pneumatiques en pression car je savais que ce serait un facteur crucial. J’ai ainsi pu attaquer et me construire une avance. López est revenu sur moi, il s’est approché très près, mais il a commis une erreur et j’ai pu reprendre de l’air. »

Tom Coronel : « Je suis très heureux et la course a été magnifique. J’ai pris un bon départ mais j’ai été surpris par Loeb lorsqu’il a freiné tôt au premier virage. Nous nous sommes légèrement touchés et je suis parvenu à trouver une faille dans laquelle m’immiscer. J’ai bien pris garde à ne pas perdre l’aspiration des Citroën car sans cela il m’aurait été difficile de contenir Loeb. J’ai ensuite pu reprendre la deuxième place lorsque « Pechito » a tiré droit dans la chicane. Nous avons ensuite livré une belle bataille et j’étais déterminé à ne pas le laisser passer. Ça a marché ! Nous progressons pas à pas et après un début de saison désastreux, je commence à m’adapter à cette traction. Chaque jour qui passe, j’en comprends toujours mieux son comportement et la manière de la piloter. »

José María López : « J’ai commis une faute en qualifications hier et une autre aujourd’hui en course. Cela prouve que je ne suis pas invincible ! Mon début de saison a été incroyable, et peut-être que c’était cela qui était anormal. Au fur et à mesure que nous avançons, le challenge devient plus compliqué. C’est normal, surtout lorsque vous êtes confrontés à des équipiers aussi rapides et expérimentés. J’ai profité au départ de la lutte entre Loeb et Coronel, puis lorsque je suis revenu sur Yvan, il y a eu ce souci à la chicane. Je dois en comprendre les raisons car je n’ai pas appuyé plus que cela sur la pédale. Passer Coronel s’est ensuite révélé impossible, d’autant que mes pneus avant étaient bien abîmés. Il a fait de l’excellent boulot et nous nous sommes bien battus. »

Franz Engstler : « C’est un bon résultat et c’est bien qu’il ait été obtenu sur le Salzburgring, un circuit très spécial pour moi. C’est en quelque sorte ma course à domicile car nous sommes très proche de la Bavière et je reçois ici près de 300 invités. Je remercie l’équipe de m’avoir donner une si bonne voiture. »

Réactions des pilotes présents sur le podium de la Course 2 au Salzburgring

José María López : « Je suis heureux mais c’est également inattendu de décrocher ma troisième victoire de l’année car je n’étais sans doute pas le plus performant des pilotes Citroën. Le scénario a cependant tourné en ma faveur et je mène désormais le championnat avec 41 points d’avance. Cela ne signifie pas grand chose à ce stade de la saison, mais le championnat est encore long. Durant la deuxième course j’ai opté pour des réglages peu agressifs avec peu d’appui et ça a payé car j’étais très rapide en ligne droite. Ce fut crucial pour dépasser les Honda. La deuxième intervention de la voiture de sécurité m’a aidé, mais parfois il faut que la chance soit de votre côté. »

Gabriele Tarquini : « Je suis satisfait du résultat car c’est le meilleur que nous pouvions espérer aujourd’hui. La voiture a été performante, très bien équilibrée, et nous progressons, mais nous ne pouvons rien faire contre les Citroën en ligne droite. Elles sont nettement plus rapides. Nous ne nous sommes pas vraiment battu avec « Pechito », car il n’y avait pas match et aucun moyen de résister. La Safety Car n’y a rien changé, il m’aurait simplement dépassé un tour plus tard… »

Tiago Monteiro : « Mon quatrième podium cette saison ! Au départ, j’ai été pris en sandwich entre Bennani et Michelisz. Nous nous sommes touchés mais par chance, j’ai eu suffisamment de place pour passer. Citroën est actuellement sur une autre planète et nous ne pouvons rien faire. Nous réduisons l’écart en courbes, mais ils conservent un gros avantage en lignes droites. »

Franz Engstler : « Je ne sais que dire à part que ce fut un merveilleux week-end : beau circuit, météo radieuse, de nombreux amis… et deux victoires ! En Course 2, le moment le plus difficile a été au départ en raison de la confusion devant moi. Les LADA allaient dans les sens et il y avait de la poussière et des débris de carbone partout sur la piste. Par chance, je suis passé au travers sans être victime d’une crevaison… »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less