Motorsport

Sakhir, Course 1 : Vandoorne gagne une course splendide

Haryanto sur le fil devant Rossi

Recherche

Par Camille Komaël

18 avril 2015 - 13:20
Sakhir, Course 1 : Vandoorne gagne (...)

Il est 13h10 à Bahreïn quand les 24 pilotes démarrent sans souci pour le tour de chauffe : la température de l’air est alors de 30 °C tandis que celle de la piste frôle les 50 °C. Les pilotes à démarrer en pneus tendres sont Lynn, Pic, King, Rossi, Gasly et Sirotkin dans le top 10. Plus loin, on trouve aussi Canamasas, Sorensen et Negrao.

A l’extinction des cinq feux rouges, Vandoorne prend un envol parfait pour conserver la tête, mais on ne peut pas en dire autant de son coéquipier Matsushita à ses côtés en première ligne : le Japonais reste scotché sur la grille et boucle le premier tour en 15è place. Au fond, Markelov et Negrao se touchent. Dans le peloton, Mitch Evans double Leal et Haryanto pour essayer de remonter dans les points.

Au troisième tour, le DRS est activé et Sorensen est victime d’une crevaison à la suite d’un léger contact avec De Jong au premier virage. Il rentre aux stands et abandonne. Devant, Marciello s’attaque à Nato au premier virage, le Français résiste et la bagarre continue sur plusieurs virages. C’est alors que Pic en profite pour surgir et dépasser les deux hommes d’un coup. Marciello n’a pas dit son dernier mot et tente un nouveau dépassement sur Norman Nato : le pilote Arden se concentre sur l’Italien et ne fait pas attention à Pic devant lui... et Nato accroche Pic, qui part en tête à queue. Marciello ne peut éviter Nato alors que Gasly n’a nulle part où aller et rentre dans Pic. Le troisième, quatrième, cinquième et sixième de la course abandonnent ! Pic et Gasly sont les victimes collatérales de la bagarre entre Nato et Marciello. L’incident sera évidemment étudié par les commissaires après la course.

La Safety Car entre en piste et les pilotes qui étaient en pneus tendres en profitent pour ravitailler : cela concerne notamment le poursuivant de Vandoorne le plus dangereux, à savoir Lynn.

Fin de la Safety Car

Le restart est très chaud : Haryanto et Vandoorne sont côte à côte, tout comme Leal et Matsushita juste derrière eux. Stoffel Vandoorne parvient à conserver la tête de la course. Parmi les pilotes qui se sont déjà arrêtés aux stands, Rossi est le mieux placé en 12è position. Il a Lynn et Evans juste derrière lui, et le jeune britannique met bien la pression sur l’Américain : il le touche même au premier virage, heureusement sans dégât.

En tête, Vandoorne enchaîne les meilleurs tours en course pour creuser l’écart en prévision de son arrêt obligatoire aux stands. Rossi s’appuie sur son DRS pour gagner des places et essayer de perdre le moins de temps possible dans le trafic : il passe Binder, puis Stanaway, et Lynn le suit comme son ombre. Evans garde le contact, et Stanaway s’écarte pour laisser passer son compatriote.

Sentant le souffle de Lynn, Rossi passe à la vitesse supérieure en doublant Berthon, De Jong et Markelov coup sur coup. Lynn ne parvient pas à se débarrasser de ces pilotes aussi facilement et cela permet à Evans d’attaquer le Britannique, mais le pilote DAMS résiste pour l’instant aux assauts du Néo-Zélandais. Derrière eux, Sirotkin ne veut pas être en reste et passe Markelov en force : les deux se touchent.

Au tour suivant, Evans trouve l’ouverture sur Lynn au premier virage. A la radio, Lynn se plaint de la dégradation de ses pneus, alors que Sirotkin et Negrao se font de plus en plus pressants dans ses rétros. Devant eux, Rossi a stabilisé son écart avec Vandoorne à une dizaine de secondes, ce qui lui permettrait de passer devant le Belge à la suite de l’arrêt aux stands du pilote ART.

Derniers arrêts aux stands

Alors qu’on entre dans les dix derniers tours, Vandoorne choisit de s’arrêter pour passer les pneus tendres : il connaît un petit problème à l’arrière et perd un temps précieux. Il ressort 10è. Pendant ce temps, Alex Lynn semble désespéré à la radio et explique qu’il peut à peine contrôler la voiture. Un tour plus tard, Haryanto sort des stands juste devant Matsushita et les deux se livrent à une bataille, remportée par le débutant Japonais.

Avec ses pneus tendres neufs, Vandoorne tourne 5 à 6 secondes plus vite que tout le monde devant lui : il double successivement Lynn et Canamasas, et fond sur Sirotkin. Sous les yeux du Russe, Evans et King se battent pour la deuxième place et se passent et se repassent. Rossi est quant à lui confortablement en tête... pour l’instant.

Vandoorne arrive vite sur le trio en bagarre pour la deuxième place et dépasse tous les trois sans aucune difficulté. Le jeune belge ne rend pas les armes et arrive comme un boulet de canon sur Alexander Rossi. Les pilotes en pneus tendres sont bien plus rapides et Haryanto prend la troisième place à un excellent Jordan King à trois tours du but.

A deux tours du drapeau à damiers, la jonction est faite entre Vandoorne et Rossi : le Belge n’attend quasiment pas et attaque l’Américain. Il prend facilement la tête. Rossi doit maintenant se méfier d’Haryanto... C’est cruel pour le pilote Racing Engineering, qui doit s’incliner face à l’Indonésien juste avant le dernier virage.

Malgré la Safety Car, Vandoorne s’impose devant Haryanto, Rossi et King. Visoiu termine 5è mais a une pénalité de 5 secondes pour vitesse excessive dans les stands... qui ne le pénalisera pas puisqu’il termine suffisamment loin devant Evans. Berthon, Leal, Negrao et Matsushita terminent aussi dans les points.

PosPiloteEquipeTemps
1. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix 32 laps - 1h01m23.306
2. Rio Haryanto Campos Racing +5.056
3. Alexander Rossi Racing Engineering +5.497
4. Jordan King Racing Engineering +12.322
5. Robert Visoiu Rapax +20.048
6. Mitch Evans RUSSIAN TIME +25.543
7. Nathanaël Berthon Racing Engineering +27.729
8. Julian Leal Carlin +28.463
9. André Negrao Arden International +29.502
10. Nobuharu Matsushita ART Grand Prix +29.664
11. Marlon Stockinger Status Grand Prix +36.875
12. Sergey Sirotkin Rapax +38.516
13. Artem Markelov RUSSIAN TIME +41.021
14. Sergio Canamasas MP Motorsport +41.391
15. Richie Stanaway Status Grand Prix +43.375
16. Zoel Amberg Lazarus +44.062
17. Rene Binder Trident +44.682
18. Daniel De Jong MP Motorsport +48.421
19. Alex Lynn DAMS +65.572
20. Raffaele Marciello Trident DNF
21. Pierre Gasly DAMS DNF
22. Norman Nato Arden International DNF
23. Marco Sorensen Carlin DNF
24. Arthur Pic Campos Racing DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less