Motorsport

Rydell : Nous devons être réalistes

Des années d’attente pour Rydell avant de retrouver le WTCC

Recherche

Par Olivier Ferret

7 mars 2015 - 13:15
Rydell : Nous devons être réalistes

La patience aura payé pour Rickard Rydell qui retrouve enfin les pelotons du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme.

Le multiple champion de courses de Tourisme et ancien vainqueur en WTCC, absent depuis 2009, est de retour sur les grilles de départs, au sein de l’effectif du team suédois NIKA Racing qui aligne une Honda Civic WTCC.

Malgré le peu d’essais réalisés durant l’hiver, Rydell espère pouvoir prétendre aux podiums un peu plus tard dans la saison.

« Cela fait des années que j’attends ce moment de retrouver le WTCC et je suis très excité de cette nouvelle aventure avec Honda » , confie le Suédois de 47 ans, qui pilote pour la première fois une TC1. « Le retard pris dans l’assemblage de la voiture ne nous a pas permis de boucler notre programme de tests. Bien que celui réalisé fut très positif, il nous aurait fallu 4 ou 5 jours de plus pour mieux comprendre les réglages. »

« La TC1 est bien plus rapide que toutes les voitures que j’ai piloté en WTCC, mais la distribution du poids est assez similaire et je pense que cela convient à mon style de pilotage. Honda a travaillé d’arrache pied durant l’hiver pour réduire l’écart avec Citroën. Nous devons néanmoins être réalistes et personnellement, je serai heureux si nous terminons en milieu de peloton dès les premières courses. Je n’ai jamais couru sur ce circuit en Argentine. Nous serons donc d’entrée mis à rude épreuve. »

« Mon objectif cette saison consiste à décrocher au moins deux podiums, et bien que je ne sous-estime absolument pas le challenge qui nous attend, je suis assez optimiste. Nous avons une équipe très forte – il suffit d’observer son histoire – et je suis convaincu du potentiel de ce programme. »

Si Rydell n’a jamais piloté sur l’Autódromo Termas de Río Hondo, il participa à une manche du championnat de tourisme argentin à Buenos Aires en 2004. Deuxième à quatre tours de la fin, il fut malheureusement contraint à l’abandon.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less