Motorsport

Robert Consani entre dans l’histoire de l’IRC !

"Nous avons vécu un rallye exceptionnel"

Recherche

Par Olivier Ferret

17 septembre 2012 - 14:55
Robert Consani entre dans l’histoire (...)

À bord d’une Mégane R.S. N4, Robert Consani et Nicolas Klinger établissent un nouveau record en terminant au deuxième rang de la dixième manche de l’Intercontinental Rally Challenge (IRC). Lors du Prime Yalta Rally, disputé en Ukraine, l’équipage français y ajoute un double succès en 2 Roues Motrices et en Production.

A quatre manches du terme de l’Intercontinental Rally Challenge, Robert Consani arrivait en Ukraine avec l’ambition de se replacer dans la course aux titres ‘Deux roues motrices’ et ‘Production’. « Nous avions un but précis en effectuant ce long voyage à Yalta », soulignait Robert. « Il fallait avant tout prendre les 25 points de la victoire en 2WD. En fonction du déroulement de la course, nous savions que nous pourrions également trouver un intérêt dans le classement Production. »

Dès le départ du rallye, l’équipage de la Mégane R.S. N4 se mettait en évidence en prenant la tête des voitures à deux roues motrices : « Je savais que j’étais mon seul adversaire. Si nous parvenions à éviter les problèmes, la victoire était à notre portée. Mais ça n’a rien d’évident sur un rallye que nous découvrions complètement. »

La deuxième étape allait donner raison au pilote provençal. Alors que la liste des abandons gonflait à l’arrivée de chaque spéciale, la Mégane R.S. N4 progressait au classement : « Ces routes très dégradées, bosselées et sinueuses nous ont réservé de nombreuses surprises. Passant à travers des carrières, certaines spéciales étaient très glissantes. Le parcours était très physique, car il n’y avait pas la moindre ligne droite pour souffler. Avec les fortes chaleurs, c’est une nouvelle fois très éprouvant. »

Après l’ES8, Robert Consani et Nicolas Klinger pointaient à la quatrième place derrière trois Super 2000 : « Nous étions largement en tête du classement 2WD. Comme l’appétit vient en mangeant, je me suis concentré sur la victoire en Production. Pour cela, il fallait que je défende ma position face à Marco Tempestini… »

Dimanche matin, l’Italien affichait ses ambitions : il profitait des quatre roues motrices de sa Subaru Impreza pour signer le scratch du premier chrono : « Je ne suis pas très matinal… Mais quand j’ai vu son temps, je me suis vite remis dans la course ! Nous avons vraiment attaqué, car je voulais absolument remporter cette double victoire. »

La suite du rallye faisait entrer Robert Consani et Nicolas Klinger dans l’histoire de l’IRC. Avec quatre scratches, l’équipage français réalisait l’exploit de placer une voiture à deux roues motrices en haut des feuilles de temps. Grâce à ces performances exceptionnelles, Robert Consani parvenait même à s’emparer de la deuxième position du classement général en passant Laszlo Vizin en fin de rallye. Ceci valait à Robert de recevoir le trophée Colin McRae Flat Out, une récompense qui distingue les pilotes les plus spectaculaires de l’IRC en mémoire du légendaire Ecossais.

« Nous n’avons pas toujours été servis par la réussite cette saison, mais cette fois rien n’a pu nous arrêter ! La Mégane a très bien fonctionné sur ce terrain pourtant difficile. Nous avons attaqué jusqu’au bout pour gagner en Production, puis pour monter sur le podium du classement général et enfin pour aller chercher la deuxième place. À chaque fois, je me fixais un objectif encore plus élevé. »

« Nous avons vécu un rallye exceptionnel », concluait-il. « Je ne réalise pas encore que nous terminons à la deuxième place scratch d’une manche IRC. De plus, ce déplacement nous a permis de découvrir un pays magnifique. L’Ukraine s’ouvre au sport automobile et c’était gratifiant que l’épreuve soit installée au cœur de la capitale. Je n’avais jamais vu autant de spectateurs dans un parc d’assistance ! J’ai envie de remercier tout le monde : nos partenaires, l’équipe qui a fait un travail fabuleux, Renault Sport Technologies… J’espère que ce résultat nous permettra de trouver les moyens de participer à la prochaine manche. »

Revenu à un et trois points des leaders des classements 2WD et Production, Robert espère effectivement être au départ du Rallye de Bulgarie, qui se déroulera du 28 au 30 septembre prochains.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less