Motorsport

Rob Bell : La Vantage GTE est une arme redoutable

Interview avec le pilote

Recherche

Par

21 février 2013 - 16:23
Rob Bell : La Vantage GTE est une (...)

Pilote McLaren GT, Rob Bell va délaisser le baquet de la MP4-12C GT3 le temps de deux courses pour celui de l’Aston Martin Vantage GTE/Aston Martin Racing avec les 6 Heures de Spa et les 24 Heures du Mans. A chaque fois, le rapide britannique fera équipe avec Fred Mako et Bruno Senna. McLaren n’ayant pas (encore) de GTE, il n’y a donc pas de mélange des genres à ce que Rob passe chez un autre constructeur pour une campagne en GTE-Pro.

C’est un peu une surprise que de te voir dans le baquet d’une Aston Martin...

Rob Bell : « Pas vraiment car j’ai roulé sur une Aston Martin Vantage en 2010 chez JMW Motorsport. J’ai gardé de bons contacts avec Aston Martin Racing. Ce n’est donc pas une vraie surprise. McLaren n’a pas de GTE, ce qui fait qu’il n’y aucun conflit. Il est seulement prévu que je roule à Spa et au Mans. J’aurais pu disputer les 12 Heures de Sebring mais ma femme attend un heureux événement pour cette date. »

L’auto a nettement évolué depuis 2010 ?

« Un gros gap a été franchi. C’est dur de comparer les deux autos. Ce que je peux dire, c’est que ce qui pouvait être amélioré l’a été et c’est une arme redoutable en GTE-Pro. C’est une vraie auto de course. Ces derniers temps, j’ai plutôt l’habitude de piloter une GT3, ce qui est tout de même bien différent. Les autos des deux catégories sont très compétitives mais une GTE est plus une vitrine technologique. Une GTE est dépourvue d’ABS. Il faut s’y habituer mais tout rentre dans l’ordre assez rapidement. Le grip est aussi différent d’une GT3, tout comme l’aéro. »

Tu t’attends à de belles bagarres en GTE-Pro aux 24 Heures du Mans ?

« La catégorie GTE a toujours été très disputée au Mans, mais je pense que cette année, ce sera encore plus le cas. Je m’attends à une édition 2013 un peu folle avec de belles bagarres à la clé durant 24 heures. Finalement, c’est tout ce que l’on veut. Au Mans, il faut aussi un brin de chance. Si c’est le cas, tu peux te dire qu’à la fin tu es dans les positions de tête. C’était désolant pour moi que de ne pas être au départ l’année passée et d’être resté devant mon écran de télévision. C’est bien d’être de retour au Mans ! »

Tu restes tout de même pilote McLaren ?

« Oui et mon programme avec McLaren sera annoncé sous peu. Je m’attends à une saison chargée entre Aston Martin et McLaren. »

Où en est le programme MP4-12C GTE ?

« Il est clairement établi que McLaren veut venir en GTE et aller au Mans. Développer une GTE coûte cher. Il faut voir ce que vont donner les règles à l’avenir. BMW vient de sortir une Z4 issue d’une GT3, ce qui est moins onéreux que de développer une vraie GTE. Voir des GT3+ serait quelque chose de logique. Les débuts du GT3 remontent à 2006 et on est loin de ce que l’on a connu. Pour en revenir au GTE, les constructeurs ont des meetings réguliers avec la FIA et l’ACO pour l’avenir du GTE. »

Propos recueillis par Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less