Motorsport

Retour sur les qualifications des 6 heures du Castellet

Tout ce qu’il faut savoir...

Recherche

Par Olivier Ferret

31 mars 2012 - 22:39
Retour sur les qualifications des 6 (...)

Lors de la séance qualificative qui se déroulait cet après-midi sur le circuit Paul Ricard, l’écurie Thiriet by TDS Racing et de son jeune pilote Mathias Beche (25 ans) se sont illustrés en se révélant les plus rapides en piste (performance déjà réalisée ici-même en LMP2 en 2011). Durant les vingt minutes de qualifications dédiées à la catégorie "Prototypes", le Franco-suisse bouclait son meilleur temps à l’issue de son 5e tour. Un chrono de 1’48’’171 synonyme de pole position pour l’Oreca 03-Nissan LMP2 arborant le n°46.

"J’ai rencontré du trafic pour mes deux premiers tours. Puis, j’ai finalement réussi à profiter d’un tour clair pour signer un bon chrono" expliquait Mathias Beche. "L’écurie et moi sommes satisfaits de décrocher cette première pole position de la saison. La liste des engagés compte des pilotés réputés. Cela est très positif pour le championnat. Evidemment, je suis content de prouver que je suis capable de me positionner en première ligne et de me mesurer à de tels concurrents".

Le Néerlandais Yelmer Buurman prend la deuxième place avec la Lola B12/80 Coupé-Judd de Status GP, tandis que le Britannique Tom Kimber-Smith assure la troisième place à l’équipe Greaves Motorsport – championne en titre – au volant de la Zytek Z11SN-Nissan.

L’écurie Sébastien Loeb Racing se classe 7ème sous les yeux de son patron qui, après son abandon au Rallye du Portugal, avait tenu à assister à la première qualification de sa jeune équipe.

En LMPC, c’est l’Italien Massimo Vignali qui réalise la meilleure performance au volant de la Formula Le Mans-Oreca-09 de l’écurie Boutsen Ginion Racing. Un résultat qui tombe à point nommé pour l’écurie belge dont l’Oreca 03-Nissan LMP2 a été victime d’un incendie lors de la première séance d’essais libres, hypothéquant ses chances de participer à la qualification.

"Je suis évidemment satisfait d’un tel résultat pour mes débuts dans cette catégorie" se réjouissait Vignali. "Nous avons beaucoup progressé lors des essais libres mais avons connu quelques problèmes durant la dernière séance. Du coup, nous étions un peu inquiets, mais finalement l’équipe a fait du bon travail sur la voiture".

Dans la catégorie LMGTE, le Brésilien Jaime Melo a eu le dernier mot avec la Ferrari 458 Italia de JMB Racing inscrite en GTE Pro. Il devance le Belge Marc Goossens qui place la Porsche 911 RSR de Prospeed Competition en tête de la catégorie GTE Am.

"Je connais bien cette voiture et cela nous a permis de la régler au mieux pour la qualification. Ce bon résultat est important pour la course. Marco Frezza et moi sommes bien préparés et nous viserons la victoire de notre catégorie. Mais nous avons également conscience qu’elle dure six heures et que tout peut arriver" soulignait Melo.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less