Motorsport

Réactions : La poisse pour la Peugeot n°3

Le point de fixation de la suspension avant droite a cassé

Recherche

Par Franck D.

12 juin 2010 - 19:00
Réactions : La poisse pour la Peugeot

Après trois heures de course, la Peugeot 908 HDi FAP n°2 (Minassian/Montagny/Sarrazin) devance la n°1 (Davidson/Gené/Wurz) tandis que la Peugeot numéro 3 des polemen Sébastien Bourdais, Pedro Lamy et Simon Pagenaud a officiellement abandonné suite à la casse du point d’ancrage de la suspension avant droite. Les deux voitures du Team Peugeot Total mènent néanmoins la course devant la Peugeot du Team Oreca.

Le départ de la 78e édition des 24 Heures du Mans s’était idéalement déroulé pour les trois Peugeot 908 HDi FAP, Pedro Lamy (n°3) bouclant le premier tour en tête, devant Marc Gené (n°1) et Franck Montagny (n°2). Au troisième tour, Franck Montagny s’emparait de la deuxième position. À 15h18, une période de Safety Car permet aux trois Peugeot officielles de creuser l’écart sur le reste de leurs adversaires. À 16h00 Franck Montagny est le premier des pilotes du Team Peugeot Total à effectuer son premier ravitaillement. Il prend ainsi les commandes de la course lorsque Pedro Lamy et Marc Gené passent à leur tour par les stands. Les trois pilotes restent regroupés jusqu’au troisième ravitaillement qui correspond au premier changement de pilotes. C’est à ce moment que la Peugeot n°3 abandonne.

Pedro Lamy (Peugeot n°3) : « J’ai ressenti une vibration et d’un coup la suspension a cassé. Je n’ai pas réalisé avant d’arriver aux stands que nous devions abandonner. Je suis évidemment très déçu. »

Oliver Quesnel (Directeur de Peugeot Sport) : « Le point de fixation de la suspension avant droite a cassé et la coque est endommagée. Le Mans réserve toujours ses rebondissements. Nous allons sûrement en vivre beaucoup d’autres, qui je l’espère ne serons pas aussi durs que celui-ci. »

Franck Montagny (Peugeot n°3) : « Le départ est toujours compliqué. Il faut toujours faire attention, car la course est encore très longue, mais après tout c’est une course, il faut donc bien gérer ce moment. Je me sentais bien dans la voiture et quand j’ai haussé le rythme j’ai pris la tête. Je suis content de mon relais. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less