Motorsport

RML poursuit le développement de la Chevrolet Cruze TC1

Quelques évolutions techniques à venir

Recherche

Par Olivier Ferret

17 septembre 2014 - 19:00
RML poursuit le développement de la (...)

Les concurrents engagés en WTCC au volant de Chevrolet RML Cruze attendent avec une certaine impatience les quatre derniers meetings de la saison.

Profitant du long break entre la précédente épreuve en Argentine et la prochaine en Chine, RML a en effet apporté quelques évolutions techniques qui doivent faire progresser les performances de l’auto. Mark Way, chef designer chez RML, nous en dévoile les détails.

Même si la Cruze TC1 fut conçue et assemblée en une très courte période, elle se révéla compétitive d’entrée, s’affirmant comme la plus sérieuse rivale de Citroën en début de saison. Vous attendiez-vous à ce constat ?

Nous avons un immense respect pour nos concurrents, mais nous savons aussi comment développer une voiture de Tourisme rapide. Le timing fut effectivement très court et nous avions conscience dès le début que certaines évolutions nécessiteraient un peu plus de temps. Le programme aéro, par exemple. La voiture n’a que très peu roulé avant la première manche à Marrakech et nous avons simplement eu le temps de corriger les erreurs de jeunesse. Mais le potentiel était là et nous l’avons optimisé par la suite. L’avantage d’une refonte totale de la réglementation technique, c’est que l’on doit repartir d’une feuille blanche et nous savions que la conception était bonne. Quant à savoir à quel point cela retranscrirait sur la piste… Nous avons disputé notre première course en ne disposant que de 22 semaines pour concevoir, assembler et livrer six voitures à nos clients. Nous ne nous attendions donc pas à être si compétitifs face à nos rivaux, mais nous étions satisfaits des performances de notre auto « tombée des chandelles ».

Au fil de la saison, la Cruze n’a pas semble progresser aussi rapidement que les Honda et LADA. Est-ce dû au manque d’essais ?

Oui, mais également de développement. Nous sommas associés à trois excellents teams, mais leurs ressources sont limitées et nous ne sommes soutenus par aucun constructeur. Nous n’avons pas de voiture d’essais, ni des budgets de développement conséquents. Les essais en dehors des meetings sont donc très limités et la phase d’optimisation de ce programme est plus longue à venir. Optimiser une voiture spécifiquement pour un week-end de course est une chose, mais la développer sur cette même courte période en est une autre. Malgré cela, la RML Cruze est la seule non Citroën à avoir signé une pole position et remporté une course. C’est le témoignage d’une bonne conception et de la détermination de toutes nos équipes.

A l’aube de la tournée asiatique, quelles sont les solutions techniques introduites par RML ?

Nous avons travaillé d’arrache pied avec nos équipes pour agir en fonction des coûts. L’avantage d’avoir trois structures, c’est que vous pouvez déterminer si toutes ont le même feedback. C’est exactement ce qu’il se produit actuellement. Nous avons donc entendu pilotes et ingénieurs et défini une nouvelle géométrie de suspension, mais également affiné certains détails survolés lors de la conception initiale, comme l’aéro.

Les avez-vous testé en piste ?

Campos a fait du bon boulot en rapatriant l’une de ses voitures par avion entre l’Argentine et la Chine. Nous avons ainsi pu travailler avec eux et tester nos solutions à Barcelone. Les éléments ont été essayés par leurs pilotes et ils en ont invités d’autres. Je suis confiant, un nouveau cap a été franchi.

Quelles sont vos attentes en terme de performances et de résultats pour l’Asie ?

Je n’imagine pas nos concurrents avoir passé l’été au bord de la piscine, mais ce que nous avons gagné se prouvera à la lectures des chronos. En raison de la nature du circuit de Pékin, je m’attends cependant à ce que cela s’observe à Shanghai.

Avez-vous d’ores et déjà prévu d’autres évolutions techniques pour 2015 ?

Bien sûr. Nous avons quelques idées sur les domaines à travailler. Nous ne progressons pas au rythme habituel de RML car nous respectons celui tenu par nos écuries clientes. Et nous discutons déjà activement de 2015 avec eux.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less