Motorsport

Qui va gagner le rallye de Finlande ?

8ème épreuve sur 13 du WRC

Recherche

Par www.wrc.com

26 juillet 2010 - 16:12
Qui va gagner le rallye de Finlande (...)

Dans certains coins en Finlande, le soleil ne se lève pas pendant 51 jours en hiver, soit une nuit de 1 224 heures. Cela laisse beaucoup de temps pour penser. Et à quoi pensent les Finlandais ? À la semaine prochaine : le Grand Prix de Jyvaskyla, le Rallye des 1000 Lacs, ou comme il est désormais nommé, le Neste Oil Rally Finland.

Le nom peut avoir changé au cours des années, mais l’importance de ce joyau du Championnat du WRC n’a fait que prendre de l’ampleur. C’est le rallye que tous les pilotes veulent gagner.

Pour la première fois, il n’y aura cette année que deux journées de compétition pour permettre aux pilotes de montrer leur bravoure et succéder à Marcus Gronholm et Markku Alen. Les organisateurs de l’épreuve de Jyvaskyla ont opté pour une approche radicale sur les horaires, en supprimant le dimanche et en ajoutant du temps et de la distance sur les deux journées. Vous pouvez peut-être vous dire que le défi sera plus simple, mais en réalité, avec des spéciales et des journées plus longues, c’est un rallye d’endurance sur 48 heures qui sera au programme cette année.

Même si le format est modifié pour cette saison, les routes sont pour la plupart les mêmes que celles empruntées l’année dernière, avec seulement six nouveaux kilomètres au programme. Et, comme les 304 autres kilomètres du parcours, ces nouveaux secteurs seront remplis de fans venus de toute l’Europe.

Les pilotes viennent pour gagner en Finlande, mais les spectateurs viennent sur le côté des routes assister à ce qui ressemble parfois plus à un show aérien qu’à une course automobile. Ce sont ces énormes sauts qui rendent l’épreuve si particulière, ainsi que les angles d’attaque des voitures, dont certaines sont braquées à fond à plusieurs mètres de hauteur, suite à une série de virages sur crêtes.

Le Rallye de Finlande propose bien plus qu’une simple épreuve sportive. Cette épreuve est primordiale pour le WRC, commercialement parlant. Le parc d’assistance à Paviljonki est la référence pour les épreuves sportives dans le monde, et le parcours rapproché provoque la jalousie de tous les autres organisateurs. Ce rallye prend ses marques dans la ville de Jyvaskyla, ce que les locaux adorent. L’été n’en serait pas un sans ces pilotes fous et leurs machines volantes.

Qui va gagner ?

À qui pensons-nous ? Sébastien Loeb ? Va-t-il décélérer et jouer la seconde ou troisième place ? Nous devrons attendre la fin de semaine pour savoir.

La stratégie semble juste, mais comme le Français le dit lui-même, une fois le casque enfilé, ce sera une autre paire de manches. Les Ford seront très certainement beaucoup plus proches qu’en Bulgarie. La victoire d’Hirvonen l’année dernière doit sûrement lui enlever un peu de pression...ou peut-être lui en ajoute-t-elle ? Ayant montré qu’il pouvait gagner ici, tout autre résultat qu’une victoire serait vécu comme un échec par la presse finlandaise.

Jari-Matti Latvala a une année de plus à son actif, sur la pointe de vitesse du vainqueur de la Nouvelle-Zélande n’est désormais plus à mettre en doute. Mais il n’aura cette année que deux jours pour s’exprimer au lieu de trois.

Petter Solberg pourrait être cependant l’homme à suivre sur ce rallye. Il est en bonne position sur la route si le temps reste sec. De plus, la C4 WRC a prouvé son efficacité sur ces spéciales. Pour ce qui est du co-équipier de Loeb, Sébastien Ogier, est-il trop tôt pour le voir se battre pour la victoire sur une épreuve où l’expérience est prépondérante ? Mais, nous ne nous étions pas demandé la même chose à Auckland plus tôt dans la saison ?

En marge de l’épreuve principale, ce rallye comptera pour une épreuve du Super 2000 WRC et du Production WRC, promettant un spectacle ininterrompu pendant les deux jours sur les spéciales. Dans la catégorie du S-WRC, les pilotes locaux Jari Ketomaa et Janne Tuohino (tous les deux sur Fiesta) donneront le rythme, tandis que la Subaru de Patrick Flodin pourrait offrir une fin à suspense en Production.

Le Neste Oil Rally Finland de cette année est une épreuve particulière pour deux raisons. La première est le sixième anniversaire de l’épreuve. La seconde, probablement plus pertinente pour les Tifosi version finlandaise, concerne le retour de Juha Kankkunen pour sa 22e participation (vous avez bien lu !) à son épreuve à domicile. Le triple vainqueur de l’épreuve ne s’attend pas à jouer une quatrième victoire la semaine prochaine, mais il espère une arrivée dans le top dix au volant de sa Stobart M-Sport Ford Focus RS WRC.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less